Église de San Pedro de la Nave

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église de San Pedro de la Nave
Image illustrative de l'article Église de San Pedro de la Nave
Présentation
Nom local Iglesia San Pedro de la Nave
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Diocèse de Zamora
Début de la construction VIIe siècle
Fin des travaux VIIIe siècle
Style dominant Wisigothique
Protection Classée BIC (1912)
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Castille-et-León Castille-et-León
Province Zamora Province de Zamora
Commune San Pedro de la Nave-Almendra
Coordonnées 41° 35′ 01″ N 5° 57′ 43″ O / 41.583692, -5.96191941° 35′ 01″ Nord 5° 57′ 43″ Ouest / 41.583692, -5.961919  

Géolocalisation sur la carte : Castille-et-León

(Voir situation sur carte : Castille-et-León)
Église de San Pedro de la Nave

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Église de San Pedro de la Nave

San Pedro de la Nave est une église wisigothe située à 19 kilomètres à l’ouest de Zamora, en Castille-et-León (Espagne).

Description[modifier | modifier le code]

Parmi les douces ondulations du Campo de Zamora se blottit le hameau de El Campillo, au centre duquel se dresse l'église wisigothe de San Pedro de la Nave, datant des environs de 680. Elle marque peut-être le sommet de l'architecture wisigothe.

Déplacé en 1930, en raison de la construction d'un barrage sur l’Elsa, ce vénérable monument a fait l’objet d’une exemplaire reconstitution par l’architecte Alejandro Ferrant Vázquez (es).

La rigueur et la cohérence de son plan comme de son élévation attestent la maîtrise des bâtisseurs qui l'érigèrent. Elle dresse sa masse élégante, aux volumes parfaitement équilibrés, propres à un sanctuaire à plan en croix grecque inscrite. Seuls les porches latéraux et l'abside font saillie.

À l'intérieur, la nef comporte une croisée que surmonte une lanterne restituée. Les arcs légèrement outrepassés reposent sur quatre colonnes antiques remployées que surmontent de superbes chapiteaux historiés.

La frise à mi-hauteur des parois répète des symboles chrétiens : la grappe, la colombe, etc. …

Les chapiteaux de San Pedro de la Nave[modifier | modifier le code]

À la fin du VIIe siècle, un courant didactique triomphe en Espagne wisigothe, exploitant les images et la figuration humaine pour l'enseignement de la synthèse chrétienne.

Deux rouelles solaires décorant en champlevé le bloc qui reçoit l'arc outrepassé du porche sud. Le vieux thème préhistorique est christianisé par des croix de Malte et une grappe symbolisant la vigne.

Le juste Daniel jeté dans la fosse aux lions pour avoir enfreint l'interdiction de prier un autre que le roi Darius (Daniel, 6), sur un chapiteau au sud-ouest du court transept de San Pedro de la Nave, (v. 691), illustre cette victoire. Il signifie le triomphe du Christ sur les puissances du mal, peu avant que ne l'emporte à Constantinople, en 730, le mouvement iconoclaste opposé aux images.

Protection[modifier | modifier le code]

L'église fait l’objet d’un classement en Espagne au titre de bien d'intérêt culturel depuis le 22 avril 1912[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Entorno de Protección de la Iglesia de San Pedro de la Nave et le n° de référence RI-51-0000103.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]