Église de Friedrichswerder

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église de Friedrichswerder
Image illustrative de l'article Église de Friedrichswerder
Façade de l'ancienne église de Friedrichswerder, devenue Schinkel-Museum
Présentation
Nom local Friedrichswerdersche Kirche
Culte église unie
(mais profanée comme musée)
Rattachement Église évangélique Berlin - Brandebourg - Haute Lusace silésienne
Début de la construction 1824
Fin des travaux 1830
Architecte Karl Friedrich Schinkel
Style dominant Architecture néogothique
Site web www.smb.spk-berlin.de/fwk
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Commune Berlin
Coordonnées 52° 30′ 57″ N 13° 23′ 50″ E / 52.515833, 13.397222 ()52° 30′ 57″ Nord 13° 23′ 50″ Est / 52.515833, 13.397222 ()  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Église de Friedrichswerder

Géolocalisation sur la carte : Berlin

(Voir situation sur carte : Berlin)
Église de Friedrichswerder

L'église de Friedrichswerder (Friedrichswerdersche Kirche) est un édifice néogothique de Berlin (quartier de Mitte) situé sur la Schinkelplatz, à côté de l'emplacement de l'académie d'architecture qui avait été bâtie également par Karl Friedrich Schinkel. C'était une église simultanée qui accueillait jusqu'en 1872 le culte luthérien-évangélique et le culte réformé français (comme temple du Werder), puis le culte de l'église unie, jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Elle abrite désormais le Schinkel-Museum faisant partie des Musées d'État de Berlin.

Architecture[modifier | modifier le code]

Vue de côté de l'ancienne église en 2006

L'église est construite entre 1824 et 1830 par Schinkel. C'est la première église néogothique à être construite à Berlin. Schinkel avait présenté aussi un projet d'édifice néoclassique, en forme de temple romain, mais c'est celui-là qui fut préféré, avec des apports du néogothique anglais. Le maître d'œuvre est Ludwig Ferdinand Hesse. L'église est construite en briques rouges avec des décorations de terre cuite. Elle est consacrée le 10 juillet 1831.

L'église possède une seule nef avec deux tours identiques en façade.

L'église est gravement endommagée pendant la Seconde Guerre mondiale, surtout par un bombardement d'artillerie du 29 avril 1945. Les vitraux de l'époque de Schinkel et le tableau d'autel de Carl Joseph Begas sont irrémédiablement perdus.

Elle a été restaurée entre 1979 et 1986 du temps de la République démocratique allemande, sans l'archange saint Michel qui surplombait le portail, pour être rouverte comme musée à l'occasion du 750e anniversaire de la cité.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Collections[modifier | modifier le code]

L'église abrite aujourd'hui des collections de sculptures de la fin du XVIIe siècle au milieu du XIXe siècle. Parmi les œuvres fameuses, on peut distinguer le groupe représentant les princesses Frédérique et Louise, de Johann Gottfried Schadow

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Vue de l'église en 1850 du marché du Werder (Werderscher Markt)
  • (de) Martina Abri, Die Friedrich-Wendersche Kirche zu Berlin, Berlin, Gebr. Mann, 1992
  • (de) Bernhard Maaz, Friedrichswerdersche Kirche. Schinkels Werk, Wirkung und Welt, Berlin, G-und-H-Verlag, 2001

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :