Église catholique nationale polonaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Polish National Catholic Church (PNCC - Église catholique nationale polonaise, (pl) : Polski Narodowy Kościół Katolicki) est une église catholique en dehors de la juridiction du Pape. Elle est surtout présente en Amérique du Nord et rassemble environ 30000 fidèles aux États-Unis et Canada, principalement parmi les Polono-Américains. Elle est membre du Conseil œcuménique des Églises.

Historique[modifier | modifier le code]

Début aux États-Unis[modifier | modifier le code]

À la fin du XIXe siècle, de nombreux nouveaux immigrants polonais aux États-Unis étaient en conflit avec la hiérarchie de l'Église catholique romaine. Il n'y avait pas d'évêques polonais et seulement quelques prêtres polonais, et l'Église ne permettait pas à la langue polonaise d'être enseignée dans les écoles paroissiales. Même si l'essentiel des évêques irlandais et allemands ont aidé à l'établissement de centaines de paroisses pour les Polonais, les curés étaient souvent incapables de parler polonais, alors que les immigrés polonais, à leur tour, étaient faibles en anglais.

Il y avait aussi des différends sur la propriété des bâtiments des paroisses, en particulier à Buffalo et Scranton (Pennsylvanie), avec les paroissiens exigeant un plus grand contrôle.

Un chef de file dans cette lutte fut le père Franciszek Hodur (1866-1953), un immigrant polonais aux États-Unis et prêtre catholique. Né près de Cracovie, il a émigré aux États-Unis en 1893 et a été ordonné prêtre cette même année; en 1897, il devient curé de la cathédrale Saint-Stanislas à Scranton, en Pennsylvanie.

Le mécontentement des Polonais conduit à une rupture avec l'Église catholique des États-Unis en 1897, quand un organe indépendant polonais est créé, dont le siège est à Scranton (Pennsylvanie).

Hodur reçoit la consécration épiscopale en 1907 à Utrecht, aux Pays-Bas par trois évêques vieux-catholiques. Il est considéré par la PNCC comme son fondateur et premier évêque.

À la suite du premier synode de la PNCC en 1904, la langue vernaculaire (polonais, puis anglais) a progressivement remplacé le latin comme langue de la liturgie. Évêques, prêtres et diacres ont été autorisés à se marier depuis 1921. Toutefois, si une personne n'est pas mariée au moment de l'ordination, elle doit le demeurer pendant 2 ans.

De 1907-2003 le PNCC a été membre de l'Union d'Utrecht. La séparation entre l'Union d'Utrecht et la PNCC est liée à la décision de la première d'accepter l'ordination des femmes.

Missions en Pologne[modifier | modifier le code]

Le travail missionnaire a commencé en Pologne en 1919 et au début de la Seconde Guerre mondiale, il y avait plus de 50 paroisses avec un séminaire de théologie à Cracovie.

Sous le régime communiste de la Pologne, l'Eglise a subi de graves persécutions, mais elle a survécu sous le nom d'Église polonaise-catholique et est maintenant un organisme autocéphale en communion avec la PNCC.

Références[modifier | modifier le code]

  • Mead, Frank S. (1995), "Polish National Catholic Church of America", Handbook of Denominations in the United States (10th Edition), Abingdon Press
  • Site officiel de la PNCC