Église catholique apostolique du Brésil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Église catholique apostolique brésilienne (Igreja Católica Apostólica Brasileira) est une Église catholique indépendante fondée en 1945 par Carlos Duarte-Costa (en).

En 1994, son effectif était de deux millions[1] de fidèles, essentiellement au Brésil.

Historique[modifier | modifier le code]

Carlos Duarte-Costa, évêque de Botucatu était particulièrement critique envers le régime mis en place par Getúlio Vargas et aussi contre les régimes fascistes en Europe et contre l'Infaillibilité pontificale. En 1937, il est démis de son siège épiscopal pour être nommé évêque in partibus de Maura.

En 1945, il proteste très vigoureusement contre la politique d'aide aux anciens nazis que mènent le Vatican et le pape Pie XII. Il est alors excommunié et fonde l'Igreja Católica Apostólica Brasileira (ICAB). Il consacre alors plusieurs évêques pour assurer la survie de son église. En 1949, l'ICAB est interdite pendant quelques mois, mais la pression populaire fait qu'elle se maintient. L'ICAB adopte une position d'"Église des Pauvres", très proche des milieux populaires brésiliens.

En 1961, Mgr Duarte-Costa meurt et l'ICAB traverse une période tumultueuse pour sa succession, accompagnée de scissions, et de retour dans le giron de l'Église catholique romaine. Après Duarte-Costa, c'est Mgr Luis Fernando Castillo Mendez (en)qui devient le chef de l’Église (jusqu’à sa mort en octobre 2009). Elle est actuellement[Quand ?] présidée par Mgr Josivaldo Pereira de Oliveira.

Epoque contemporaine[modifier | modifier le code]

De nos jours, l'église catholique apostolique du Brésil a une expansion rapide à travers le monde. Elle a des représentations en Europe et en Afrique. Le Diocèse de Paris dirigé par Mgr Serges Abeng Barga a créé une chancellerie en Allemagne dirigé par le Métropolite père E.Clement pour l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse, le Lichtenstein et la Pologne. Un vicariat est également créé au Cameroun, dirigé par le Mgr Timothée basé à Yaoundé. Un Abei[Quoi ?] est créé à Douala pour le Noviciat Icab pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre. Le Père Abbé Jack Arnold Simo est maître de Novice pour les vocations en Terre Africaine.

Références externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Deux millions de fidèles en 1994