Église abbatiale Sainte-Marie-de-l'Étoile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église abbatiale Sainte-Marie-de-l'Étoile
Image illustrative de l'article Église abbatiale Sainte-Marie-de-l'Étoile
Vue de l'église
Présentation
Nom local Katedralna crkva sv. Bonaventure
Culte Catholique
Début de la construction 1925
Fin des travaux 1926
Autres campagnes de travaux 1928
Style dominant cistercien
Protection Monument national
Géographie
Pays Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine
Commune Banja Luka
Coordonnées 44° 48′ 24″ N 17° 13′ 29″ E / 44.806537, 17.22472844° 48′ 24″ Nord 17° 13′ 29″ Est / 44.806537, 17.224728  

Géolocalisation sur la carte : Bosnie-Herzégovine

(Voir situation sur carte : Bosnie-Herzégovine)
Église abbatiale Sainte-Marie-de-l'Étoile

L'Église abbatiale Sainte-Marie-de-l'Étoile (en bosnien, en croate et en serbe latin : Crkva samostana Marija Zvijezda), également connue sous le nom d'église de la Visitation-de-la-Sainte-Vierge-Marie, est située à Banja Luka, la capitale de République serbe de Bosnie, en Bosnie-Herzégovine. L'édifice figure sur la liste des monuments nationaux du pays[1].

Localisation[modifier | modifier le code]

L'église abbatiale Sainte-Marie-de-l'Étoile est située dans le faubourg de Delibašino Selo.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église abbatiale Sainte-Marie-de-l'Étoile fait partie du monastère cistercien (trappiste) de Delibašino Selo, fondé par le moine Franz Pfanner en 1869. Un premier ensemble fut édifié, comportant une chapelle, une salle capitulaire, un petit réfectoire, une cuisine, une chambre pour le prieur, une chambre de dimension plus modeste avec un escalier conduisant au grenier qui servait de dortoir et de vestiarium. L'édifice ne comprenait qu'un rez-de-chaussée et était construit en briques avec un sol en terre battue. Pfanner donna à ce monastère provisoire le nom de nom de Mariastern, Notre-Dame de l'Étoile, en marque de reconnaissance pour le monastère cistercien de Mariastern en Lusace (Saxe), qui lui avait donné de l'argent pour acheter le terrain de sa fondation monastique. Dès 1870, Pfanner décida de la construction d'un monastère plus important et, après avoir obtenu les autorisations nécessaires du Pape et de la Sublime Porte, il engagea une importante campagne de travaux[1].

Dans la lignée de cette campagne, une église fut édifiée en 1872 et 1873 mais, comme elle était devenue trop étroite pour la communauté, l'édifice fut agrandi en 1885 et 1886 et un premier service religieux y fut célébré le 29 juin 1886. La construction d'une nouvelle église fut décidée au début du XXe siècle et la première pierre de l'actuelle Église abbatiale Sainte-Marie-de-l'Étoile fut posée le 20 août 1925. Par la suite, l'église fut agrandie en 1928[1].

Architecture et œuvres d'art[modifier | modifier le code]

Le plan de l'église Sainte-Marie-de-l'Étoile est de type basilical à trois nefs. La nef centrale mesure 8,76 m de large avec une hauteur de 13,45 m, tandis que les deux bas-côtés mesurent 4,38 m de large pour 4,82 m de haut. La longueur totale de l'édifice est d'environ 57,10 m. L'église possède deux transepts et chaque nef est prolongée d'une abside, pentagonale pour la nef centrale et rectangulaire pour les bas-côtés[1].

Les colonnes sont ornées de chapiteaux sculptés représentant des scènes de la Bible, des animaux, des symboles chrétiens ou des portraits de personnages divers liés à l'ordre cistercien ou à la vie du monastère. L'église abrite également une riche collection d'objets ou de vêtements religieux et un important mobilier liturgique. On y trouve aussi de nombreuses peintures, comme un portrait de Franz Pfaner, le fondateur du monastère, par Hubert Sérapion (entre 1893 et 1897) ou un portrait de Tito (1944), ainsi que de nombreuses œuvres religieuses. Des sculptures ornent également l'église et, notamment, des œuvres de Bruno Diamant (1867-1942), un artiste allemand qui a également réalisé les stalles du chœur ou le lutrin ; ces sculptures ont été réalisées à la fin des années 1920. L'église possède aussi une bibliothèque de livres anciens[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) « Abbot church of Cistercit of stricter rite – «Marija Zvijezda» (Uznesenje Blažene Djevice Marije) in Banja Luka together with movable properties, the historic monument », sur http://www.aneks8komisija.com.ba, Site de la Commission pour la protection des monuments nationaux de Bosnie-Herzégovine (consulté le 17 avril 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]