Église St-Andrew and St-Paul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Église St-Andrew and St-Paul
Image illustrative de l'article Église St-Andrew and St-Paul
Présentation
Culte Presbytérienne
Type Église
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Région Drapeau : Québec Québec
Commune Montréal
Coordonnées 45° 29′ 54″ N 73° 34′ 51″ O / 45.498453, -73.580748 ()45° 29′ 54″ Nord 73° 34′ 51″ Ouest / 45.498453, -73.580748 ()  

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Église St-Andrew and St-Paul
Logo

L'église St-Andrew and St-Paul est une église presbytérienne située au centre-ville de Montréal. Elle est associée au régiment Black Watch of Canada. Elle se trouve à l’angle des rues Sherbrooke et Redpath (au 3415 Redpath). Elle est située près de l'Université McGill, de l'Université Concordia, du Musée des beaux-arts de Montréal et de la station de métro Guy-Concordia. Sa construction en 1932 est le résultat de la longue histoire mouvementée des églises presbytériennes au Canada.

Église St-Andrew[modifier | modifier le code]

Montréal en 1852. L'église St-Andrew est au centre gauche.

La communauté de l'église St-Andrew débuta ses activités en 1802. Elle est la deuxième congrégation presbytérienne de Montréal, suivant la Scots Presbyterian Congregation, église que l'on retrouvait sur la rue Saint-Gabriel depuis 1787.

Après avoir débuté ses activités sur la rue Notre-Dame, la première église St-Andrew de Montréal fut inaugurée sur la rue Saint-Pierre (Vieux-Montréal) en 1809. Elle était d'ailleurs aussi connue à l'époque sous le nom de St. Peter's Street Church.

L'église St-Andrew devient la Première Congrégation presbytérienne en 1910, et fait maintenant partie de Knox, Crescent, Kensington and First.


  • Édifices
    • 1808-1809 : construction sur la Rue Saint-Pierre
    • 1851 : construction de la nouvelle église sur la rue de la Côte du Beaver Hall (au coin de la rue de La Gauchetière). Elle s'inspirait des plans de la cathédrale de Salisbury et on finit par l'appeler la Cathédrale écossaise[1].
    • 1869 : L'église brûle et est reconstruite rapidement sur place.
    • 1927 : Elle fut démolie en 1927 pour faire place au siège social de Bell Canada sur la Côte du Beaver Hall.

En 1875, St-Andrew qui est resté à l'extérieur de la fusion qui a uni les presbytériens du Canada, à la place, reste avec l'Église d'Écosse jusqu'à sa fusion avec St-Paul en 1918.

Église St-Paul[modifier | modifier le code]

L'église St-Paul fut formée en 1832, résultat d'un autre conflit à l'Église de la rue Saint-Gabriel entre les Révérends Robert Easton et Edward Black (tous les deux assistants du Révérend James Sommerville), au sujet de la succession au Révérend Sommerville. Le conflit est allé jusqu'en Écosse, où l'on a encouragé les congrégations de l'Église canadienne d'Écosse à former leur propre synode pour régler de tels sujets. Le résultat, en 1831, fut de former une nouvelle congrégation à Montréal: St-Paul, sous le leadership de Black, groupe minoritaire. Alors que Saint-Gabriel fut placé sous le leadership d'Easton.

Fosse du Canadien National Montreal en 1930. On aperçoit l'église St-Paul à gauche.

En 1867, on inaugure la nouvelle église St-Paul sur le Boulevard Dorchester (Boulevard René-Lévesque), au coin de la rue Sainte-Monique, où l'on retrouve aujourd'hui la Place Ville-Marie et la Gare centrale de Montréal.

En 1870, cet édifice fut utilisé pour la rencontre des délégués des 4 groupes presbytériens canadiens, qui par la suite ont fusionné en 1875. St-Paul a gagné quelques familles de St-Andrew qui était favorables à l'Église presbytérienne du Canada.

Église St-Andrew and St. Paul (église actuelle)[modifier | modifier le code]

Église St-Andrew and St-Paul en 1936.

L’église Saint-Andrew and Saint Paul actuelle, érigée en 1932, se trouve à l’angle des rues Sherbrooke et Redpath (au 3415 Redpath). L'idée de cette nouvelle église est née en 1918 de la fusion des 2 congrégations presbytériennes formées au siècle précédent.

L’église, de style du renouveau gothique, a été construite selon les plans de l’architecte Harold Lea Fetherstonhaugh. Construite en acier et en béton armé dans une enveloppe gothique son intérieur est entièrement en pierre. De type cathédrale, elle comprend deux nefs latérales. Un immense vitrail surplombe l'autel principal. On y retrouve deux également deux vitraux de William Morris, précurseur du mouvement Art et Métiers. L'écran de fer forgé se trouvant dans une des chapelles a valu un prix à l'architecte Fetherstonhaugh.

La longueur du bâtiment est de 67 mètres et la tour extérieure s'élève à 41 mètres du sol. Plusieurs vitraux commémoratifs proviennent de l’ancienne église Saint-Paul.

L’orgue de l’église construit en 1932 par Casavant Frères est le plus grand à Montréal avec 95 jeux réels.

La vieille église St-Paul[modifier | modifier le code]

En 1931, l'église presbytérienne St-Paul située sur le boulevard Dorchester à Montréal (aujourd'hui Boulevard René-Lévesque) doit laisser la place à la construction de la gare centrale de Montréal. Elle est sauvée de la destruction grâce aux Pères de Sainte-Croix qui l'achètent pour la somme symbolique de 1$. En soixante jours, elle est démontée, pierre par pierre, puis déménagée sur les terrains du Collège de Saint-Laurent. Elle est reconstruite par l'architecte Lucien Parent qui la modifie légèrement pour sa nouvelle vocation, celle d'une chapelle catholique. Elle est aussi élevée d'un étage pour accueillir la salle Émile-Legault, salle de spectacle des renommés Compagnons de Saint-Laurent. Devenue vacante suite à la laïcisation de l'institution d'enseignement, elle est transformée en musée en 1979. Le Musée des maîtres et artisans du Québec est aujourd'hui aménagé dans l'ancienne église St-Paul.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire biographique du Canada en ligne Fiche d'Alexander Mathieson, ministre presbytérien à St-Andrew de 1826 à 1870