Église Santi Vincenzo e Anastasio a Trevi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Santi Vincenzo e Anastasio a Trevi
Image illustrative de l'article Église Santi Vincenzo e Anastasio a Trevi
Façade de l'église Santi Vincenzo e Anastasio a Trevi
Présentation
Nom local Chiesa dei Santi Vincenzo e Anastasio a Trevi
Culte église orthodoxe bulgare
Début de la construction 1646
Fin des travaux 1650
Style dominant Architecture baroque
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Commune Rome
Coordonnées 41° 54′ 03″ N 12° 29′ 02″ E / 41.9007, 12.483941° 54′ 03″ Nord 12° 29′ 02″ Est / 41.9007, 12.4839  [1]

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Église Santi Vincenzo e Anastasio a Trevi

L'église Santi Vincenzo e Anastasio a Trevi (en français : église Saint-Vincent-et-Saint-Anastase-à-Trevi) est une église baroque de Rome située près de la fontaine de Trevi et du palais du Quirinal (à l'époque résidence du pape), dont elle était l'église paroissiale. Les precordia[2] de vingt-cinq papes y reposent, de Sixte Quint à Léon XIII. Cette église a été donnée par Jean-Paul II aux orthodoxes bulgares en 2002, et n'est donc plus catholique[3],[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Intérieur de l'église

L'église Saint-Vincent-et-Saint-Anastase est bâtie de 1646 à 1650 selon les dessins de Martino Longhi le Jeune (1602-1660) à l'emplacement d'une église du Xe siècle Sant'Anastasio de Trivio. Elle est commandée par le cardinal Mazarin qui se fait représenter en buste sur la façade, ainsi que sa nièce, Marie Mancini, en mascaron[5].

Sa façade est ornée de colonnes corinthiennes dix dans l'ordre du bas et six dans celui du haut ce qui la faisait surnommer par les Romains il canneto.

L'intérieur est à nef unique avec trois chapelles latérales de chaque côté. Le maître-autel est surplombé d'un tableau de Francesco Pascucci représentant le martyre de saint Vincent et de saint Anastase.

Bartolomeo Pinelli, ainsi que la princesse Volkonsky, son mari et sa sœur, sont enterrés dans l'église.

L'intérieur a été réamanénagé avec une iconostase en conformité avec le culte orthodoxe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Façade de l'église vue de la fontaine de Trevi
  1. Google Earth
  2. Le precordium est la partie du thorax près du cœur. Celui-ci était embaumé. Cette pratique a été interrompue par saint Pie X
  3. (en) « Latest developments between the bulgarian orthodox Church and the roman catholic Church », sur http://www.rilaeu.com/, Bulgarian Orthodox Christians in Western- and Central Europe (consulté le 1er mars 2014).
  4. Magali Orgeur, « Épiphanie orthodoxe : À Rome, bénédiction de l’eau à la fontaine de Trevi », ZENIT,‎ janvier 2005 (lire en ligne).
  5. C'est l'unique représentation à Rome d'une personne laïque sur une façade d'église

Sources[modifier | modifier le code]