Église Santa María del Naranco d'Oviedo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Santa María del Naranco d'Oviedo
Image illustrative de l'article Église Santa María del Naranco d'Oviedo
Présentation
Nom local Iglesia Santa María del Naranco de Oviedo
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Archidiocèse d'Oviedo
Début de la construction IXe siècle
Fin des travaux IXe siècle
Style dominant Art asturien
Protection Classée BIC (1885)
 Patrimoine mondial (1985)
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Asturies Asturies
Commune Oviedo
Coordonnées 43° 22′ 45″ N 5° 51′ 57″ O / 43.379028, -5.865972 ()43° 22′ 45″ Nord 5° 51′ 57″ Ouest / 43.379028, -5.865972 ()  

Géolocalisation sur la carte : Asturies

(Voir situation sur carte : Asturies)
Église Santa María del Naranco d'Oviedo

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Église Santa María del Naranco d'Oviedo

Cet article est consacré à l'église de Santa Maria del Naranco.

Situation[modifier | modifier le code]

Elle est située à trois kilomètres d'Oviedo, sur la pente sud du Monte Naranco. Ce site offre un agréable panorama sur Oviedo et, au loin, sur les pics d'Europe.

De style préroman asturien, elle a été inscrite au patrimoine mondial de l'Humanité en décembre 1985.

Proche de Santa Maria del Naranco, à moins de 100 mètres, on trouve l'Église de San Miguel de Lillo, qui faisait aussi partie de l'ensemble palatial.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le palais a été construit le 23 juin 848, (on peut lire cette date, dans l'autel, à l'extérieur de l'église) pendant le règne de Ramiro Ier comme résidence palatiale, il était proche d’une forêt permettant la chasse.

Le palais fut converti, après le transfert de la capitale du royaume à León, en 913, en une église, dédiée à Santa Maria del Naranco.

Architecture[modifier | modifier le code]

Le palais de Naranco est une construction de petite taille, tout en verticalité, où l’utilisation des arcs doubleaux, permettant des voûtements en pierre, a été généralisée. Cette technique allait être exploitée, moins de deux siècles plus tard, par les bâtisseurs de l'époque romane.

Cet édifice quadrangulaire, de 20 mètres de long par 6 mètres de large, à étage, le second est de double hauteur par rapport au premier, renforcé par des contreforts à cannelures et éclairé de grandes baies, séduit par ses lignes harmonieuses.

Le plan inférieur est une salle couverte, avec voûte en berceau, divisée en cinq bras par des arcs-doubleaux, sans fenêtre, différencié dans trois domaines : la centrale pour la garde et les servitudes, la seconde comme chapelle royale privée, et la troisième pour les bains.

L’étage supérieur, auquel on accède par des escaliers extérieurs, est un grand salon rectangulaire, voûté en berceau, ouvert dans ses extrémités, par des loggias fermées par une triple arcade.

La décoration a su s'adapter aux nécessités de l'architecture : un faisceau de colonnettes torsadées habille les piliers ; les chapiteaux des loggias sont corinthiens et ceux qui s'adossent aux murs, prismatiques ; les arcs doubleaux se prolongent jusqu'aux écoinçons des arcs par un pilastre cannelé et un disque décoré aussi minutieusement qu'un tissu oriental.

Le même décor se retrouve à l'extérieur, avec la même symétrie.

Protection[modifier | modifier le code]

L'église fait l’objet d’un classement en Espagne au titre de bien d'intérêt culturel depuis le 24 janvier 1885[1].

La zone de protection autour de l'église fait l’objet d’une demande de classement en Espagne au titre de bien d'intérêt culturel depuis le 10 juillet 2007[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Iglesia de Santa María del Naranco et le n° de référence RI-51-0000047.
  2. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Dellimitación de entorno de protección de la Iglesia de Santa María del Naranco et le n° de référence ARI-51-0000047-00001.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]