Église Sant'Eligio degli Orefici

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Sant'Eligio degli Orefici
Image illustrative de l'article Église Sant'Eligio degli Orefici
Présentation
Nom local Chiesa di Sant'Eligio degli Orefici
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Début de la construction 1509
Fin des travaux 1575
Géographie
Pays Italie
Région Latium
Commune Rome
Coordonnées 41° 53′ 45″ N 12° 28′ 05″ E / 41.8957, 12.468 ()41° 53′ 45″ Nord 12° 28′ 05″ Est / 41.8957, 12.468 ()  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Église Sant'Eligio degli Orefici

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Église Sant'Eligio degli Orefici

L'église Sant'Eligio degli Orefici est une église de Rome qui se situe dans le rione Regola de Rome.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sant'Eligio degli Orefici fut initialement conçue par Raphaël en 1509 pour la Guilde des orfèvres lorsqu'ils se sont séparés de la Guilde des charpentiers en 1509 ; elle était dédiée à leur saint patron Éloi. L'édifice a été achevé par Baldassare Peruzzi et Bastiano da Sangallo en 1575.

En dehors du travail sur la Basilique Saint-Pierre, il s'agit de la seule église de Rome qui, bien que partiellement, peut être attribuée avec certitude à Raphael.

La façade originale s'écroula en 1601 et fut réédifiée en 1620 par Giovanni Bonazzini.

Son dôme est attribué à Baldassare Peruzzi et la coupole fut peinte par Raphaël, dans un style ressemblant à celui de Bramante.

La façade actuelle, datant du début du XVIIe siècle, est de Flaminio Ponzio (it).

Description[modifier | modifier le code]

L'intérieur de l'église est à croix grecque avec un dôme hémisphérique sur tambour architectural attribué à Baldassarre Peruzzi.

Les fresques de l'abside sont de Matteo da Leccio (Madonna fra i santi Stefano, Lorenzo ed Eligio « Vierge à l'Enfant entre les saints Étienne, Laurent et Éloi ») et Taddeo Zuccari (Prophètes et Apôtres).

Sur les autels latéraux on trouve à gauche une Nativité de Giovanni de Vecchi, et à droite une Adoration des rois mages de Giovanni Francesco Romanelli.

Le monument funéraire dédié à Giovanni Giardini di Forlì, académicien de San Luca, argentier des palais apostoliques, date de 1722.

En 1730 une copie est installée, celle de la stèle originale (qui se trouve via dei Penitenzieri), en mémoire de Bernardino Passeri, un orfèvre romain (un des membres fondateurs de l'édifice) mort en combattant les Lansquenets au rione Borgo en 1527, pendant le Sac de Rome.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Ch. L. Frommel, I palazzi di Raffaello: come si abitava a viveva nella Roma del primo Cinquecento, in: Architettura alla corte papale nel Rinascimento, p. 240-255,Milan, 2003.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]