Église San Salvador de Valdediós

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église San Salvador de Valdediós
Image illustrative de l'article Église San Salvador de Valdediós
Présentation
Nom local Iglesia de San Salvador de Valdediós
Culte catholique romain
Type église paroissiale
Rattachement archidiocèse d'Oviedo
Début de la construction IXe siècle
Fin des travaux IXe siècle
Style dominant Art asturien
Protection Monument historique (1831)
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Région Asturies Asturies
Commune Villaviciosa
Coordonnées 43° 26′ 14″ N 5° 30′ 24″ O / 43.437111, -5.506528 ()43° 26′ 14″ Nord 5° 30′ 24″ Ouest / 43.437111, -5.506528 ()  

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Église San Salvador de Valdediós

L’église San Salvador de Valdediós, familièrement appelé « El Conventín », est une église espagnole située sur le territoire de Villaviciosa dans les Asturies.

Situation[modifier | modifier le code]

L’église est située dans la vallée de Valdediós, à 7 kilomètres au sud du village de Villaviciosa — sur le territoire duquel elle se trouve — et à 40 kilomètres d’Oviedo, siège de l’archevêché.

Dans un vallon sont réunis cette petite église asturienne d’allure désuète et charmante, et un monastère (es). Le lieu était anciennement connu sous le nom de Boides, Boiges ou Boigies.

C’est une monument représentatif de l’architecture asturienne post Ramire Ier, et qui annonce déjà le style roman.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans la Chronique d’Albelda, écrite dans les années 881, il est mentionné une intense activité du roi Alphonse III le Grand (qui a régné sur les Asturies entre 866 et 910) :

« … ce prince restaure toutes les églises du Seigneur, ainsi que les villes et les palais royaux qui s’élèvent à Oviedo. »

On lui attribue la construction de l’église, mais il n’y a pas de certitude à ce sujet ; par contre, lui sont clairement attribué la galerie porche adossée tardivement à l’église et quelques détails d’ornement. La consécration a été effectuée sous son règne, la date étant gravée dans un bloc de marbre : « SUB ERA DCCCXXX », c’est-à-dire l’année 930 de l’ère de saint Idace ou ère hispanique, en vigueur en Espagne, correspondant à l’année 893 ap. J.-C.

Un acte solennel, mentionne que les évêques Rosendo de Mondoñedo, Nausto de Coïmbre, Sisenando d’Iria Flavia, Ranulfo d’Astorga, Argimiro de Lamego, Recaredo de Lugo et Eleca de Saragosse ont assisté à la consécration, selon cette même inscription lapidaire elle eut lieu le 16 septembre 893 ap. J.-C.

Architecture[modifier | modifier le code]

La façade occidentale.
La façade orientale.

Le plan répond au schéma basilical à trois nefs, la centrale étant la plus large, constituées par quatre voutes en berceaux, et achevées par des chapelles absidiales rectangulaires. Elle ne possède pas de transept, seulement deux dépendances annexes, une de chaque côté, qui peuvent donner une impression erronée.

Sur la façade de la nef centrale il existe un narthex ou vestibule, adossé deux espaces qui correspondent aux deux nefs latérales. Sur cet ensemble il existe une tribune à laquelle on accède par un escalier intérieur.

En appui sur la paroi sud de l’église on a construit plus tard un porche qui annonce les galeries qui dans la période romane ont proliféré dans les églises castillanes. Par cette galerie on accède à l’intérieur de l’église par sa porte méridionale.

L’église[modifier | modifier le code]

Les trois nefs sont couvertes par des voutes en berceaux cintrés qui reposent sur les contreforts des parois extérieures et sur les deux arches qui séparent longitudinalement les nefs. Elles sont formées par des arcs cintrés qui reposent sur des piliers de section carrée. Le porche latéral possède aussi une voûte en berceau, mais dans ce cas renforcée par des arcs.

Les chapiteaux sont décorés avec des matières végétales certains avec des influences califale.

Des fresques dans lesquelles on retrouve des influences mozarabes. Dans les parois latérales les fresques représentent des octogones et des losanges, comme celles de San Julián de los Prados, avec des représentations de figures humaines. Il y aussi des fresques avec des motifs de la tradition paléochrétienne.

Les absides sont de même voûtées à une hauteur inférieure à celle de la nef respective. L’abside centrale est consacrée au Sauveur (Salvador), et les absides latérales sont consacrées Saint Jacques et Saint Jean Baptiste.

L’extérieur[modifier | modifier le code]

À l’extérieur l’ordre compositionnel de la construction se reflète : la nef centrale est plus élevé que les nefs latérales. Les contreforts sont bien marqués dans la paroi nord et dans la façade occidentale séparant les nefs. La prolongation de l’abside de la nef principale sur les absides latérales.

Le grand nombre de fenêtres pour fournir une illumination adéquate à tous les espaces : il y a les simples d’un seul arc, les fenêtres à claustras géminées d’arcs wisigothiques encadrés par un alfiz, et une fenêtre avec une triple arcade dans l’abside centrale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]