Église San Donato (Gênes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église San Donato
Image illustrative de l'article Église San Donato (Gênes)
La façade de l'église San Donato
Présentation
Nom local Chiesa di San Donato
Culte Catholicisme
Rattachement Archidiocèse de Gênes
Début de la construction XIIe siècle
Fin des travaux XIXe siècle
Style dominant Architecture romane
Géographie
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Ligurie
Commune Gênes
Coordonnées 44° 24′ 21″ N 8° 55′ 55″ E / 44.405833, 8.93194444° 24′ 21″ Nord 8° 55′ 55″ Est / 44.405833, 8.931944  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Église San Donato

L'église San Donato (en italien: chiesa di San Donato ) est un édifice religieux situé via San Donato dans le centre historique de Gênes. La paroisse fait partie du vicariat centre-est de l'archidiocèse de Gênes.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église est érigée au début du XIIe siècle et agrandie un siècle plus tard. Elle représente l'exemple le plus marquant du roman génois. Son campanile octogonal, (le terme plus approprié serait torre nolare, typique du style archaïque) décoré de bandes lombardes présente un double étage de fenêtres géminées et trilobées, couronné par une troisième rangée d'arcatures ajoutée durant les travaux de restauration d'Alfredo d'Andrade (it) à la fin du XIXe siècle.

La façade actuelle n'est pas celle d'origine; elle a été modifiée par deux restaurations en 1888 - effectuée par Alfredo D'Andrade à la fin de laquelle eut lieu une seconde consécration (le 4 décembre 1892) – et en 1925, qui ajoutèrent la rosace et le protiro et éliminèrent les enduits successifs du XVIe siècle. Originaux sont au contraire, le portail ébrasé et l'architrave roman

Le campanile dit aussi torre nolare

Les œuvres[modifier | modifier le code]

D'importantes œuvres sont présentes à l'intérieur, parmi lesquelles : une Vierge à l'Enfant du XIVe siècle de Nicolò da Voltri ; saint Joseph, retable de Domenico Piola ; le Baptême du Christ, une sculpture marmoréenne œuvre commencée par Ignazio Peschiera et complétée par son élève Carlo Rubatto ; et, surtout le magnifique triptyque de Joos van Cleve (1515) représentant L'Adoration des mages (au centre), le mandataire Stefano Raggi avec le saint-patron (panneau de gauche), Marie de Magdala (panneau de droite) et le Christ en Croix entre Marie et Jean le Baptiste (au-dessus).

Les œuvres de Piola et de van Cleve sont conservées dans la nef de la chapelle de gauche.

Notes et références[modifier | modifier le code]