Église Sainte-Marie de Quintanilla de las Viñas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ermitage de Santa María de Lara
Image illustrative de l'article Église Sainte-Marie de Quintanilla de las Viñas
Présentation
Nom local Ermita de Santa María
Culte Catholique romain
(désaffecté aujourd'hui)
Type Ermitage
Rattachement Archidiocèse de Burgos
Début de la construction fin VIIe-début VIIIe siècle
Fin des travaux idem
Style dominant Art wisigothique
Protection Monument historique (1929)
Géographie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Région Castille-et-León Castille-et-León
Département Burgos Province de Burgos
Commune Quintanilla de las Viñas (commune de Mambrillas de Lara)
Coordonnées 42° 07′ 29″ N 3° 28′ 51″ O / 42.124667, -3.480944 ()42° 07′ 29″ Nord 3° 28′ 51″ Ouest / 42.124667, -3.480944 ()  

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Ermitage de Santa María de Lara

L’église Santa Maria de Lara à Quintanilla de las Viñas est située à une trentaine de kilomètres au sud de Burgos dans le hameau de Quintanilla de las Viñas, du village de Cuevas de San Clemente.

Description[modifier | modifier le code]

La grande ancienneté de cet ermitage - en qui la plupart des archéologues reconnaissent un édifice wisigoth du VIIe siècle - lui confère une valeur archéologique considérable.

Dans un paysage actuellement solitaire, mais qui était bien peuplé pendant l'Antiquité tardive, les vestiges de villæ romaines y étant assez nombreux.

Le plan de la construction est connu grâce aux fouilles archéologiques puisqu'il ne subsiste que l'abside extérieure quadrangulaire et la partie centrale de la croisée. À l'origine, ce plan était de forme cruciforme ou pseudo-basilicale, avec trois nefs, un transept libre et la partie centrale de la croisée.

Le décor sculpté à l'extérieur est disposé en lignes horizontales superposées. Les thèmes, qui se concentrent surtout sur des motifs végétaux, grappes de raisin, feuilles, figuratifs animaliers et géométriques, incluant les monogrammes, témoignent de la connaissance qu'avaient les sculpteurs wisigoths de certaines productions orientales.

À l'intérieur, le décor sculpté est conservé tout au long de l'arc triomphal avec une ornementation végétale, s'appuyant sur des blocs chapiteaux avec les représentations de la lune, du soleil et des quatre évangélistes.

Il est évident que l'atelier ou les sculpteurs qui ont réalisé le projet de Quintanilla de las Viñas développaient un programme iconographique précis qui échappe en partie, mais qui est estimé en relation avec la cosmologie néoplatonicienne, où la construction du monde est expliquée de manière métaphorique.

Le Christ Soleil Imposte droite de l’arc triomphal de l’église Santa Maria.

De part et d'autre d'un motif végétal, traité symétriquement, la frise comporte des oiseaux affrontés (pintades) qui s'inscrivent dans les cercles que dessinent les rinceaux stylisés. Sur trois niveaux, ces frises qui font le tour du bâtiment dans les lits réguliers de l'appareil semblent enserrer l'architecture au sein d'un abondant répertoire décoratif.

Plan au sol

Galerie[modifier | modifier le code]


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]