Église Sainte-Jeanne-d'Arc de Nice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Sainte-Jeanne-d'Arc.
Église Sainte-Jeanne-d'Arc
Lambert-av-saint-eglise-jeanne-d-arc-6-2-images.jpg

Nice, l'église Sainte-Jeanne d'Arc

Présentation
Style
Propriétaire
Association
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Département
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte des Alpes-Maritimes
voir sur la carte des Alpes-Maritimes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

L’église Sainte-Jeanne-d'Arc de Nice est une église catholique située dans le quartier de Fuon-Cauda et réputée pour son architecture originale. Elle est dédiée à sainte Jeanne d’Arc.

Historique[modifier | modifier le code]

Dès 1913 fut décidée la construction d'une église à cet emplacement. La première pierre fut posée en 1914 et l'on bâtit les fondations et une crypte sous la conduite de l'architecte niçois Castel. La mort de ce dernier et la Première Guerre mondiale entraînèrent l'abandon des travaux. En 1926, la construction reprit suivant les plans de l'architecte parisien Jacques Droz. Elle s'acheva en 1933.

L'église est classée monument historique par arrêté du 12 juin 1992[1]. Des travaux de restauration ont été entrepris en 2009. L'édifice a reçu le label « Patrimoine du XXe siècle ».

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'utilisation de la technique du voile de béton armé, récente à cette époque, a permis une construction de style futuriste, influencée par l'Art nouveau. Trois grandes coupoles en forme d'ovoïdes sont supportées par quatre piliers et soutenues par huit autres coupoles de plus petite taille, ce qui permet l'établissement d'un impressionnant volume intérieur. À l'origine, les coupoles devaient être recouvertes de plaques de cuivre mais elles ne furent pas posées pour des raisons budgétaires.

Le clocher, haut de 64 mètres, à flèche élancée et ajourée est censé représenter le cierge pascal. Sa forme angulaire contraste avec les courbes des coupoles.

Les fresques intérieures d'Eugène Klementieff s'inspirent du cubisme, des icônes orthodoxes et du Quattrocento.

L'église est quelquefois surnommée la « meringue » en raison de sa couleur blanche[2].

Anciennement, le sous-sol de l'église abritait le cinéma Jeanne d'Arc dont l'entrée se trouvait rue Charles Péguy.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]