Église Sainte-Dévote

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Sainte-Dévote
Église Sainte-Dévote.
Église Sainte-Dévote.
Présentation
Géographie
Pays Drapeau de Monaco Monaco
Commune Monaco (La Condamine)
Coordonnées 43° 44′ 15″ N 7° 25′ 16″ E / 43.737506, 7.420976 ()43° 44′ 15″ Nord 7° 25′ 16″ Est / 43.737506, 7.420976 ()  

Géolocalisation sur la carte : Monaco

(Voir situation sur carte : Monaco)
Église Sainte-Dévote

L’église Sainte-Dévote est une église paroissiale monégasque située dans le quartier de La Condamine. Un cimetière est créé près de l’église « en dehors de la chapelle, où sont les cyprès, en direction de la montagne, et tout près du rocher[1] ». Devant l'église se trouve la statue officielle de la sainte, monument de marbre gris et de bronze. Commandée par le Prince Rainier III au sculpteur Cyril de La Patellière, elle a été inaugurée le 26 janvier 1997 en présence de la famille princière et de l'artiste. (ref Nice Matin Monaco)

Histoire[modifier | modifier le code]

Une modeste chapelle est construite avant 1070 à proximité d’une grotte dans le vallon des Gaumates à l’endroit où, d’après la tradition, a été enseveli le corps de sainte Dévote. À la suite d’une donation, elle passe en 1075 sous la juridiction des bénédictins de l’abbaye de Saint-Pons.

La chapelle subit des restaurations et agrandissements successifs, notamment en 1476, 1606, 1637 et 1870.

Le prince Antoine Ier la dote d’un autel de marbre polychrome orné sur le devant du blason des Grimaldi et provenant de la chapelle palatine.

L’église actuelle est édifiée sous le prince Charles III et inaugurée le 25 janvier 1871. Trois médaillons représentent des scènes de la vie de la sainte tandis qu’une châsse renfermant les reliques est exposée sur l’autel qui lui est dédié.

La Sainte-Dévote étant célébrée le 27 janvier, le 26, après un court office religieux dans l’église paroissiale, a lieu l’embrasement d’une barque, rappel émouvant de l’embarcation qui en l’an 312 portait le corps mutilé d’une jeune fille appelée Devota[2].

Les vitraux sont de Nicolas Lorin de Chartres. Ils sont détruits pendant les bombardements de Monaco durant la Seconde Guerre mondiale et restauré par Fassi Cadet de Nice en 1948.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Giuseppe Vento, curé de Saint-Nicolas en 1723.
  2. L’église paroissiale Sainte-Dévote dans La cathédrale de Monaco, éditions du Signe, 1997, p. 22. (ISBN 2-87718-518-4).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :