Église Saint-Pierre de Caen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Pierre.
Église Saint-Pierre
Vue depuis le château
Vue depuis le château
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Début de la construction XIVe siècle
Fin des travaux XVIe siècle
Style dominant Gothique et Renaissance
Protection CLMH, liste de 1840
Géographie
Pays
Flag of France.svg
France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Commune Caen
Coordonnées 49° 11′ 02″ N 0° 21′ 39″ O / 49.1840211, -0.360904649° 11′ 02″ Nord 0° 21′ 39″ Ouest / 49.1840211, -0.3609046  

Géolocalisation sur la carte : Caen

(Voir situation sur carte : Caen)
Église Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : Basse-Normandie

(Voir situation sur carte : Basse-Normandie)
Église Saint-Pierre

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Pierre

L'église Saint-Pierre de Caen est l'une des principales églises du centre-ville ancien de Caen. Ce monument fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • XIVe : Façade ornée d'une immense rose, clocher gothique
  • XVe : Nef et bas-côtés
  • XVIe (1518) : Abside renaissance

Dénommée successivement Saint-Pierre de Darnetal, Saint-Pierre-sous-Caen, Saint-Pierre-du-Châtel, Saint-Pierre-en-Rive, cette église, souvent appelée à tort par les touristes « la cathédrale », était le plus grand édifice religieux de Bourg-le-Roi ; un soin particulier fut donc apporté à son développement. C’est dans cette église que se déroulaient les principales cérémonies publiques[2]. Ainsi quand Henri IV abjure la religion protestante, mettant ainsi fin aux guerres de religion, c’est dans l’église Saint-Pierre qu'est chanté le Te Deum en présence des représentants civils et religieux de toute la cité. L'église a été transformée en Temple de la Raison de 1793 à 1795.

Les travaux s’échelonnent sur plusieurs siècles mais respectent l'unité d'ensemble qui offre encore aujourd’hui des parties remarquables. La tour est élevée en 1308, l'aile droite en 1410, l'aile gauche peu de temps après, le grand portail ou Portail Neuf en 1384. La façade nord est ornée au XIVe siècle d'une immense rosace d'une extrême légèreté. Au XIVe siècle, on construit également son célèbre clocher gothique, considéré comme "le roi des clochers de Normandie" et qui influencera de nombreux autres monuments. La flèche de la chapelle Notre-Dame du Kreisker à Saint-Pol-de-Léon par exemple s'en inspire fortement[3]. Les bas-côtés et les parties hautes de la nef sont construits au XVe siècle dans le style flamboyant. Menés par Hector Sohier, les travaux de l'abside, construite sur pilotis sur l’Odon, des voûtes du chœur et des ailes sont commencés en 1521 et terminés sans doute un demi-siècle plus tard. Contrastant harmonieusement avec le reste de l’édifice, c’est l'un des exemples les plus parfaits de la première Renaissance caennaise. Le porche sous la tour est restauré en 1608 avec des ornements en statues.

À la fin des années 1850, le pilier nord-ouest du clocher est menacé par des mouvements de terrain. L'architecte Guy est chargé des travaux de consolidations[4].

Dans la nuit du 8 au 9 juin 1944, la flèche de l'église, fauchée par un obus de 420 mm probablement tiré depuis le HMS Rodney, s'effondre de ses soixante douze mètres dans la nef. Un début d'incendie détruit également la toiture. Reconstruit en 1957, le clocher fait aujourd'hui soixante quinze mètres, soit six de plus que les tours de Notre Dame dont la petite flèche culmine à quatre-vingt-seize mètres.

Façade nord


Architecture[modifier | modifier le code]

architecture gothique et Renaissance datant du XVI siècle, avec des arcs boutants et brisés puis en pleins cintres. une avancée au fond de l'église derrière la nef est répartie sur piliers, chapelle peu profonde qui rappelle un peu la nef assez basse avec des voûtes simples.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

L'orgue[modifier | modifier le code]

Un orgue que l'on peut contrôler à distance a été installé par Jean-François Dupont en 1997. Il remplace un instrument Danion-Gonzales remplaçant lui-même un Cavaillé-Coll détruit durant la guerre en 1944. Suspendu sur le côté gauche de la nef, il est donc en nid d’hirondelle.

Composition[modifier | modifier le code]

L'orgue de Jean-François Dupont
Positif C–
Bourdon 8'
Salicional 8'
Prestant 4'
Flûte à cheminée 4'
Doublette 2'
Plein-Jeu 3r (français)
Complément allemand 2-4r
Sesquialtera 2r
Cromorne 8'
Régale 8'
Grand-Orgue C–
Bourdon 16'
Montre 8'
Flûte à cheminées 8'
Prestant 4'
Gemshorn 4'
Grosse Tierce 3'1/5
Quinte 2'2/3
Flûte cônique 2'
Mixture 4-6r (allemande)
Complément français 2-4r
Cornet 5r
Trompette 8'
Résonance C–
Bourdon 8'
Montre 4'
Nasard 2'2/3
Quarte 2'
Tierce 1'3/5
Larigot 1'1/3
Septième 1'1/7
Sifflet 1'
Trompette 8'
Grosse Trompette 8'
Clairon 4'
Pédale C–
Soubasse 16'
Principale 8'
Grosse Quinte 5'1/3
Posaune 16'
Trompette 8'
Tirasse GO
Tirasse POS
Tirasse RES
Tirassde RES en 4'
Accouplement POS/GO
Accouplement RES/GO
Accouplement GO/RES
Tremblant POS
Tremblant RES
Église Saint-Pierre vue du château.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice no PA00111139 », base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Robert Patry, Une ville de province : Caen pendant la Révolution de 1789, Condé-sur-Noireau, Éditions Charles Corlet, 1983, p. 11
  3. Pierre Chirol, « Le pays normand et son architecture », dans La construction moderne, 45e année, n°3, 20 octobre 1929, p. 38
  4. Annuaire des cinq départements de la Normandie, Congrès de Cherbourg, Caen,‎ 1860 (lire en ligne), « Reconstruction d'un des piliers de l'église Saint-Pierre de Caen », p. 425-427

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Georges Huard, « La Paroisse et l'Église Saint-Pierre de Caen, des origines au milieu du XVIe siècle » dans les Mémoires de la Société des Antiquaires de Normandie, t. XXXV, (fasc. I), Caen, Jouan, 1925

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :