Église Saint-Michel de Hambourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Michel.
Église Saint-Michel
Image illustrative de l'article Église Saint-Michel de Hambourg
Présentation
Nom local Hauptkirche Sankt Michaelis
Culte Luthéranisme
Type Cathédrale
Rattachement Église évangélique-luthérienne en Allemagne du Nord
Début de la construction 1786
Architecte Johann Leonhard Prey et d'Ernst Georg Sonnin
Style dominant Architecture baroque
Site web www.st-michaelis.de/
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Commune Hambourg
Coordonnées 53° 32′ 54″ N 9° 58′ 44″ E / 53.548333, 9.97888 ()53° 32′ 54″ Nord 9° 58′ 44″ Est / 53.548333, 9.97888 ()  

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Église Saint-Michel

L'église Saint-Michel (en allemand: St.-Michaelis-Kirche), nommée par les Allemands "Der Michel", est l'une des cinq églises luthériennes principales (Hauptkirchen) de Hambourg et l'une des plus connues de la ville, devenue le symbole de Hambourg.

Construite à la gloire de l'Archange Saint Michel, on trouve sur la porte de l'église, une statue de bronze qui montre l'Archange combattant le Diable.

L'église actuelle est la troisième à cet endroit :

  • La première fut construite entre 1647 et 1669. Elle devint l'église de la nouvelle ville (Neustadt) qui avait été fondée en 1625 dans l'enceinte des nouvelles murailles de la villes. En 1687, "Der Michel" devint la cinquième église principale (Hauptkirche) et la nouvelle ville devint une paroisse. Cette église fut détruite le 10 mai 1750 par la foudre.
  • En 1786, une nouvelle construction, suivant le plan de Johann Leonhard Prey et d'Ernst Georg Sonnin fut achevée. C'est l'église que nous connaissons aujourd'hui, mais elle fut reconstruite deux fois au XXe siècle : après un incendie en 1906 lors de travaux, et après les bombardements de la ville en 1944 et 1945. À partir de 1983, l'église a connu d'importantes rénovations, d'abord de la flêche, puis du toit
Vue de l'église.

Avec deux mille cinq-cents places assises, Saint-Michel est l'église la plus grande de Hambourg. La flêche, accessible au public, offre un panorama sur la ville et sur le port.

Crypte[modifier | modifier le code]

Crypte.

La crypte a été installée lors de la deuxième construction. Il était prévu que la vente des emplacements funéraire participe au financement des travaux. On connait le nom de 2 425 personnes inhumées, parmi lesquelles figurent Johann Mattheson († 17 avril 1764), Carl Philipp Emanuel Bach († 14 décembre 1788), du poète hambourgeois Hinrich Borkenstein (de) († 29 novembre 1777) et l'architecte de l'église Ernst Georg Sonnin († 8 juillet 1794). Les chambres funéraires sont profondes et peuvent accueillir quatre cercueils superposés. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la crypte a servi d'abri anti-aérien[1]. La crypte abrite aujourd’hui aussi une exposition retraçant l'histoire de la construction de l'église, avec des modèles réduits.

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]