Église Saint-Louis de Strasbourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Saint-Louis de Strasbourg
façade de l’église St Louis
façade de l’église
Présentation
Culte catholique
Type église paroissiale
Rattachement Archidiocèse de Strasbourg
Début de la construction 1825
Fin des travaux 1827
Style dominant baroque
Protection Logo monument historique Classé MH (1982, Orgue)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Commune Strasbourg
Coordonnées 48° 34′ 42″ N 7° 44′ 44″ E / 48.578333, 7.745556 ()48° 34′ 42″ Nord 7° 44′ 44″ Est / 48.578333, 7.745556 ()  

L’église paroissiale catholique Saint Louis est une église baroque à Strasbourg en Alsace, plus précisément dans le quartier Finkwiller. Elle est parfois nommée église Saint-Louis en ville pour la différencier de l’église de la Robertsau également dédiée à Saint-Louis.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l’emplacement de l’église se dressait un couvent de carmes jusqu’à la réforme protestante. En 1528 il fut sécularisé et devînt un bâtiment d’habitation ainsi qu’un magasin à suif[1].

En 1687[2] sous Louis XIV on décidé l’érection de l’église actuelle durant la période où le culte catholique reprit une place importante en Alsace, on dédia cette église à Saint-Louis. L’église fut un pèlerinage à Notre-Dame des Douleurs[2]. En 1790, au cours de la révolution française, l’église fut alors vendue. Suite à un incendie en 1805 elle devînt un magasin à tabac[1], on rebâtit l’église entre 1825 et 1827, gardant une apparence très dépouillée. L’église est en partie de style néobaroque, une partie de l’aménagement est également contemporaine de la construction du XIXe siècle.

Orgue[modifier | modifier le code]

Orgue de l’église

L’orgue de tribune datant 1896, dont le buffet est classé aux monuments historiques au titre objet[3],[4], ainsi que les peintures du chœur de Martin von Feuerstein sont remarquables.

L’orgue fut construit par Charles et Edgard Wetzel dans un buffet néobaroque réalisé par Paul Klein. Il remplaça un instrument de Jean-Conrad Sauer. Il se base sur un orgue Cavaillé-Coll et a 25 jeux avec Machine-Barker. L’instrument fut seulement modifié de façon mineure au cours du temps. En 1973 furent dérobés plusieurs tuyaux de l’orgue mais ils furent remplacées en 1983[5].

Grand Orgue C–g3
1. Bourdon 16'
2. Montre 8'
3. Bourdon 8'
4. Flûte 8'
5. Prestant 4'
6. Cor de nuit 4'
7. Doublette 2'
8. Fourniture IV
9. Cymbale III
10. Trompette 8'
II Récit expressif C–g3
11. Bourdon 8'
12. Salicional 8'
13. Voix céleste 8'
14. Prestant 4'
15. Nasard 22/3'
16. Quarte de nasard 2'
17. Tierce 13/5'
18. Cymbale III
19. Basson/Hautbois 8'
Trémolo
Pédale C–f1
20. Contrebasse 16'
21. Soubasse 16'
22. Basse 8'
23. Prestant 4'
24. Bombarde 16'
25. Trompette 8'

Culte[modifier | modifier le code]

Depuis septembre 2012 l’église sert à la fois à la paroisse territoriale et à la paroisse de la Croix glorieuse. Cette dernière officie avec le rite tridentin, l’abbé Gouyaud étant en même temps curé de la paroisse Saint-Louis et curé de la Croix glorieuse[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b P. J. Fargès-Méricourt, Description de la ville de Strasbourg, Strasbourg, F. G. Levrault,‎ 1825, 284 p. (lire en ligne), p. 76-77
  2. a et b M. Th. de Bussière, Cultes et pèlerinages de la Très-Sainte Vierge en Alsace, Paris, Henri Plon,‎ 1862, 408 p. (lire en ligne), p. 151-152
  3. « orgue de tribune », base Palissy, ministère français de la Culture
  4. « orgue de tribune : buffet d'orgue », base Palissy, ministère français de la Culture
  5. « Informations sur l’orgue » (consulté le 15 décembre 2012)
  6. « Appel aux paroissiens de Saint-Louis et de la Croix glorieuse » (consulté le 16 décembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Suzanne Braun, « L'église Saint-Louis », in Églises de Strasbourg (photographies de Jacques Hampé, préface de Victor Beyer), Oberlin, Strasbourg, 2002, p. 208-209 (ISBN 2-85369-237-X)
  • Roland Recht, Jean-Pierre Klein et Georges Foessel (dir.), « Place et rue Saint-Louis » in Connaître Strasbourg : cathédrales, musées, églises, monuments, palais et maisons, places et rues, Alsatia, Colmar ?, 1998 (nouvelle édition remaniée), p. 185 (ISBN 2-7032-0207-5)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]