Église Saint-François-d'Assise (Besançon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-François-d'Assise.
Église Saint François d'Assise
Image illustrative de l'article Église Saint-François-d'Assise (Besançon)
Présentation
Nom local Église Saint-François
Culte Catholique romain
Type Église
Rattachement Archidiocèse de Besançon
Début de la construction 1970
Fin des travaux 1972
Style dominant Moderne
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Franche-Comté
Département Doubs
Commune Besançon
Coordonnées 47° 13′ 22″ N 5° 58′ 43″ E / 47.222782, 5.97851547° 13′ 22″ Nord 5° 58′ 43″ Est / 47.222782, 5.978515  

L’Église Saint-François d’Assise est un lieu de culte chrétien bâti au cours du XXe siècle dans le quartier de Planoise, à Besançon.

Histoire[modifier | modifier le code]

L’église Saint-François d’Assise fut construite en 1970 (environ) et inaugurée en 1972 par l’architecte et urbaniste Maurice Novarina, qui créa également le secteur des Époisses. Elle constitue le seul lieu de culte chrétien du quartier, bien que ce dernier devait en accueillir pas moins de cinq (d’où sa position annexe par rapport au centre de Planoise). Les fidèles des années 1950 à 60 se réunissait dans la ferme Roy, là où est actuellement le parc des expositions Micropolis avant la construction du monument, situé au fond de la place Jean Moulin, dans le secteur des Époisses et proche du boulevard ouest.

La déchristianisation dans le secteur se fait ressentir de plus en plus… pas plus d’une centaine de pratiquants rejoignent les bancs de l’église les soirs de fête (Noël, Paques), ce qui a largement découragé les autres projets d’églises dans le quartier. À « l’apogée » de l’église, il y avait de nombreuses activités (chorale africaine, chorale pour jeunes, club de tout ages, associations caritatives…) et l’édifice comprenait jusqu’à quatre curés. Pour autant les activités et les structures ne manquent pas : les salles Jean XXIII constituent une annexe plus centrale de l’église, il y avait également un presbytère, mais aujourd’hui le curé loge dans une HLM voisine, sans oublier la traditionnelle messe dominicale et la prière du soir. La fierté actuelle de l’église de Planoise est l’ordination, en 2005, d’un jeune de la paroisse comme prêtre, le père Jean-François Francesco, aujourd’hui en poste dans le village de Maîche (Doubs).

Architecture[modifier | modifier le code]

L’édifice est essentiellement constitué de béton et de contreplaqué, il est dessiné en « carré » (à l’instar des églises traditionnelles, en forme de croix). Il y a à l’intérieur de l’église quelques fresques et vitraux, à l’extérieur une fresque de 33 000 éléments, réalisée par l’artiste Pascutto. À noter que le monument ne dispose d’aucun clocher.

Prêtres[modifier | modifier le code]

  • Le père Gilles, en fonction à partir juillet 1970, investi dans des associations pour l’insertion des asiatiques.
  • L’abbé Maurice Bez, à Planoise de 1983 à 2000, devenu responsable des relations de l’évêché avec les musulmans
  • Le père Gérard Thévenin est le curé chargé de l’ « unité pastorale », il est actuellement en fonction.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources, références et liens externes[modifier | modifier le code]