Église Saint-Esprit-de-Rosemont

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Église Saint-Esprit-de-Rosemont
Image illustrative de l'article Église Saint-Esprit-de-Rosemont
Présentation
Nom local Église Saint-Esprit
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Début de la construction 1922 (soubassement)
Fin des travaux 1933
Architecte Joseph-Égilde-Césaire Daoust
Style dominant Art déco
Protection Site du patrimoine constitué (1991)
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Région Drapeau : Québec Québec
Commune Montréal
Coordonnées 45° 32′ 52″ N 73° 34′ 31″ O / 45.547854, -73.575195 ()45° 32′ 52″ Nord 73° 34′ 31″ Ouest / 45.547854, -73.575195 ()  

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Église Saint-Esprit-de-Rosemont

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Église Saint-Esprit-de-Rosemont

L'Église Saint-Esprit-de-Rosemont (auparavant appelée Sainte-Philomène de Rosemont), située dans le quartier Rosemont–La Petite-Patrie, est une église catholique de Montréal. Principalement érigée entre 1931 et 1933, elle est une des rares églises présentant une architecture Art-déco. Elle fut dessinée par l'architecte Joseph-Égilde-Césaire Daoust.

Localisation[modifier | modifier le code]

Elle est située au 2851 rue Masson, en plein cœur du quartier du Vieux-Rosemont.

Historique[modifier | modifier le code]

Le développement des usines d'Angus en 1902 amènera une expansion rapide du quartier qui demandera la création de la paroisse Sainte-Philomène en 1905. Une chapelle fut construite en 1907. Le presbytère actuel fut construit en 1914[1]. La chapelle est rapidement devenue insuffisante pour desservir la population locale, dont celle-ci augmentait rapidement.

Le soubassement de l'église actuelle fut construit en 1922-23 et sa construction fut effectuée durant les années 1931 à 1933. L'installation des orgues fut effectuée par la Maison Casavant[2].

Le clocher de style néogothique fut retiré en 1949 à cause des explosions des mines avoisinantes qui l'ont rendu instable[3].

En 1964, la paroisse Sainte-Philomène change de nom pour Saint-Esprit[4].

Un des lampadaires de style Art déco situés sur le parvis de l'Église fut volé lors de la crise du verglas de 1998[5]. En 2012, un second lampadaire fut retiré, car celui-ci était trop endommagé par la rouille[6].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Clocher et presbytère

L'église possède un orgue Casavant qui fut endommagé à cause d'une infiltration d'eau.

Elle fut bâtie avec de la pierre grise provenant des carrières avoisinantes.

L'intérieur de l'église fut conçu par Carli et Petrucci. Les vitraux sont l'œuvre de l'artiste Guido Nincheri[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Église Saint-Esprit-de-Rosemont », Grand Répertoire du patrimoine bâti de Montréal, Ville de Montréal,‎ 2002-2013 (consulté le 30 décembre 2013)
  2. Répertoire d'architecture traditionnelle sur le territoire de la communauté urbaine de Montréal : Architecture Religieuse I - Les Églises, t. 1, Communauté urbaine de Montréal - Service de la planification du territoire,‎ 1981, 490 p., p. 192
  3. Lisa Marie Noel, « Les explosions ont eu raison de la flèche de l’église », Mémoires de Rosemont, sur ruemasson.com, Rue Masson,‎ 24 novembre 2010 (consulté le 30 décembre 2013)
  4. Lisa Marie Noel, « Sainte-Philomène devient Saint-Esprit », Mémoires de Rosemont, sur ruemasson.com, Rue Masson,‎ 11 août 2011 (consulté le 30 décembre 2013)
  5. Lisa Marie Noel, « Où est le quatrième lampadaire? », Mémoires de Rosemont, sur ruemasson.com, Rue Masson,‎ 17 janvier 2011 (consulté le 30 décembre 2013)
  6. Lisa Marie Noel, « L’église dépouillée d’un autre de ses lampadaires », Mémoires de Rosemont, sur ruemasson.com, Rue Masson,‎ 19 janvier 2012 (consulté le 30 décembre 2013)
  7. Service de la mise en valeur du territoire et du patrimoine, « Évaluation du patrimoine urbain - arrondissement de Rosemont - La Petite Patrie », Évaluation du patrimoine urbain, sur http://ville.montreal.qc.ca/, Ville de Montréal,‎ 2005 (consulté le 30 décembre 2013) : « 31 », p. 60

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :