Église Saint-Charles-Borromée (Vienne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Église Saint-Charles-Borromée.
Église Saint-Charles-Borromée
Image illustrative de l'article Église Saint-Charles-Borromée (Vienne)
La façade de l'église
Présentation
Nom local Karlskirche
Culte Catholicisme
Début de la construction 1716
Fin des travaux 1737
Architecte Johann Bernhard Fischer von Erlach
Style dominant Architecture baroque
Géographie
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Ville Vienne
Coordonnées 48° 11′ 53″ N 16° 22′ 19″ E / 48.19806, 16.3719448° 11′ 53″ Nord 16° 22′ 19″ Est / 48.19806, 16.37194  

Géolocalisation sur la carte : Vienne

(Voir situation sur carte : Vienne)
Église Saint-Charles-Borromée

L'église Saint-Charles-Borromée (allemand : Karlskirche) est une église située sur la Karlsplatz de Vienne. C'est l'un des plus beaux exemples d'architecture baroque du XVIIIe siècle en Europe Centrale.

Historique[modifier | modifier le code]

On la doit à l'architecte autrichien Johann Bernhard Fischer von Erlach qui en dessine les plans et en supervise la construction de 1716 à sa mort en 1723. Son fils Joseph Emanuel Fischer von Erlach prend la suite et l'achève en 1737. Le bâtiment est une église votive, commandée en 1713 par l'empereur Charles VI à la suite d'une épidémie de peste. Elle est alors dédiée à saint Charles Borromée, évêque canonisé en 1610, qui porta secours aux malades lors de la peste de 1576 à Milan.

Description[modifier | modifier le code]

La façade est marquée en son centre par un portique à six colonnes, à fronton triangulaire sur lequel on peut lire :

VOTA MEA REDDAM IN CONSPECTV TIMENTIVM DEVM[1]

Elle est entourée de deux colonnes ; aux extrémités, deux tours coiffées de clochers bulbeux. Derrière, s'élève la coupole à haut tambour, percée de fenêtres et de plans elliptiques, surmontée d'un lanternon. Le style de cette église associe des éléments fortement inspirés des monuments de Rome et de l'architecture italienne du XVIIe siècle : les deux colonnes historiées encadrant le portique d'entrée rappellent la colonne Trajane, et le dôme fait référence à celui de Saint-Pierre ou encore à l'église Sainte-Agnès à Rome. Les colonnes sont érigées pour manifester la grandeur impériale de Vienne, capitale des Habsbourg, dont le mécénat est visible par la présence d'aigles (leur emblème) au sommet des dites colonnes. Ainsi le Saint-Empire romain germanique se place clairement dans la lignée de l'Empire romain.

L'ensemble, caractéristique de l'architecture baroque de par son jeu entre la concavité et la convexité et son abondant décor sculpté, s'impose par sa monumentalité.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Histoire artistique de l'Europe, Le XVIIe siècle, sous la direction de Georges Duby et Michel Laclotte, Seuil, 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Psaume 22:25 "J'accomplirai mes vœux en présence de ceux qui te craignent."

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :