Éducation civique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’éducation civique est le nom généralement donné à l’enseignement se faisant dans les écoles, collèges et lycées concernant la citoyenneté et les valeurs qu'un système éducatif veut diffuser. Il diffère selon les pays et selon les époques. Il a auparavant été question d'enseignement de la morale.

En France[modifier | modifier le code]

Au collège, l’éducation civique est enseignée de la sixième à la troisième par les enseignants d'histoire-géographie. Elle fait l'objet d'une part importante dans la notation du Diplôme national du brevet.
Au lycée (que ce soit dans les filières générales, technologiques ou professionnelles) cet enseignement est appelé "Éducation Civique Juridique et Sociale", et est dispensé à raison de trente minutes par semaine, de la seconde et la terminale. Les cours sont dispensés par les enseignants d'histoire et de géographie, de français, de sciences économiques et sociales ou de philosophie. Généralement, il ne s'agit pas d'un cours magistral comme au collège mais plutôt d'une séance sous forme de débats, d'activités et de recherches personnelles.
C'est la seule discipline ne comptant pas pour le Baccalauréat.

En Irlande[modifier | modifier le code]

Les écoliers irlandais reçoivent un enseignement équivalent à l'ECJS français, appelé éducation civique, sociale et politique (Civic, Social and Political Education, CSPE).

Au Québec[modifier | modifier le code]

Les écoles primaires (première à sixième) et secondaires (première à cinquième) québécoises enseignent le cours d'Univers social, qui inclut l'histoire et la géographie. Par contre, la partie géographie du cours d'Univers social n'est plus enseignée à partir de la troisième année du secondaire.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Bernard et Frédéric Monera, L'instruction civique pour les nuls, First, 2010 : dans la célèbre collection « Pour les nuls ».
  • Michel Jeury et Jean-Daniel Baltassat, Petite histoire de l’enseignement de la morale à l’école, Robert Laffont, 2000.