Édouard van Beneden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Van Beneden.

Édouard van Beneden

Description de cette image, également commentée ci-après

Édouard van Beneden

Naissance 5 mars 1846
Louvain (Belgique)
Décès 28 avril 1910
Liège (Belgique)
Nationalité Drapeau de la Belgique Belgique
Champs zoologiste, embryologiste
Institutions Université de Liège
Renommé pour Découverte de la méiose
Distinctions Prix quinquennal des Sciences en 1871, 1887 et 1891

Édouard Joseph Louis Marie van Beneden, né à Louvain le 5 mars 1846 et mort à Liège le 28 avril 1910, est un zoologiste et embryologiste belge, découvreur de la méiose.

Il était le fils du paléontologiste Pierre-Joseph van Beneden (1809-1894).

Biographie[modifier | modifier le code]

Le zoologiste Edouard Van Beneden apporte une contribution fondamentale à la connaissance du mécanisme de la division cellulaire et de la fécondation de l'œuf par le spermatozoïde. Il montre que l'œuf vierge est bien une cellule vivante détachée de l'organisme maternel et rendu capable de multiplication par la fécondation.

Il est nommé professeur ordinaire à l'université de Liège en 1874 pour les cours de zoologie, d'anatomie et physiologie comparées et enfin d'embryologie. Il devient donc le digne successeur de Theodor Schwann (1810-1882) dans sa charge professorale.

En 1883-1884, dans une mémorable étude des Archives de Biologie, Van Beneden met en évidence dans la cellule reproductive de l'ascaris (ver parasite de l'intestin du cheval) le phénomène de la méiose, c'est-à-dire la réduction des chromosomes des cellules sexuelles et le rôle du noyau dans la fécondation.

Il découvre également le fonctionnement de base de la mitose, qui contrairement à la méiose dote les cellules-filles de l’intégrité des chromosomes.

De 1885 à 1888, Édouard van Beneden élabore avec l'architecte Lambert Noppius les plans du grand Institut de Zoologie de l'université de Liège qui est construit sur la rive droite de la Meuse, sur le quai Édouard van Beneden.

Son élève Paul Cerfontaine poursuivit son œuvre après sa mort et ses derniers travaux mis en ordre furent publiés par celui-ci.

L'influence de Van Beneden fut considérable à Liège, où une importante école d'embryologie comparée et expérimentale se constitue autour et après lui.

Hommages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article externe[modifier | modifier le code]