Édouard Martin (dramaturge)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Édouard Martin.
Portrait d'Édouard Martin par Lhéritier

Édouard Joseph Martin, né à Melun (Seine-et-Marne) le 19 juillet 1825[1], mort à Paris (10ème) le 13 juillet 1866[2], est un dramaturge français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeune dramaturge, ami d'Edmond About et de Théophile Gautier[3], Édouard Martin était connu pour les comédies qu'il écrivait, en collaboration avec Eugène Labiche, Albert Monnier et Paul Siraudin, sous le Second Empire.
Atteint de maladie mentale en 1864, il mourut à la maison de santé municipale Dubois (aujourd'hui hôpital Fernand-Widal) le 13 juillet 1866. Lors de son inhumation au cimetière Saint-Denis, le 14 juillet, ce fut Léon Gozlan qui prononça son éloge funèbre[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Collégiens, étudiants et mercadets pour rire, 1853
  • Sous un parapluie, 1855 (avec Albert Monnier et Paul Siraudin)
  • Madame Absalon, 1859 (avec Paul Siraudin)
  • Jeune de cœur, 1860 (avec Émile de Najac)
  • La Fleur des braves, 1863 (avec Ernest Mouchelet)

Pièces écrites en collaboration avec Labiche et/ou Monnier[modifier | modifier le code]

Un oncle aux carottes, en collaboration avec Albert Monnier

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. [1] Archives départementales en ligne de Seine-et-Marne, état-civil de Melun, registre de 1825, acte n° 310 (p.312). Le père d'Edouard Martin était marchand tailleur.
  2. Acte de décès n° 2420 (p.14) Registre des décès du 10ème arrondissement sur le site numérisé des Archives de la Ville de Paris. Albéric Second est témoin à l'acte.
  3. Jules Janin, Almanach de la littérature, du théâtre et des beaux-arts, Paris, 1866, p. 48.
  4. Lockroy (dir.), Annuaire de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques, Paris, 1867, p. 259.