Édouard Harlé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Harlé.

Édouard Harlé

Description de cette image, également commentée ci-après

Édouard Harlé

Naissance
Toulouse
Décès (à 72 ans)
Bordeaux
Nationalité Française
Pays de résidence Drapeau de la France France
Profession Ingénieur des ponts et chaussées
Autres activités
Formation
Ascendants
Conjoint
Jeanne Amélie Glotin (sœur de Paul Glotin)

Édouard Harlé, né le à Toulouse et mort le à Bordeaux, est un ingénieur et préhistorien français, ingénieur en chef des ponts et chaussées et directeur de la Compagnie du Midi.

Carrière[modifier | modifier le code]

Polytechnicien (X 1869) et élève à l'École des ponts et chaussées, il construit un grand nombre de ponts dans le Midi de la France, dont celui de la Basilique de Lourdes.

Il est secrétaire scientifique de la Commission de l'Observatoire de 1875 à 1877.

De 1878 à 1881, il construit l'Observatoire du Pic du Midi.

Ingénieur en chef des ponts et chaussées en 1897, il devient directeur de la Compagnie des chemins de fer du Midi.

M. Harlé était président de la Société d'histoire naturelle de Toulouse, membre et archiviste de l'Académie de Bordeaux, membre de la Société préhistorique française, membre correspondant de la Real Academia de Historia de Madrid et membre consultatif du Muséum d'histoire naturelle de Bordeaux.

Ces collections ont été léguées aux Muséum d'histoire naturelle de Bordeaux et au Muséum de Toulouse.

Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • « La grotte d'Altamira près de Santander (Espagne) », 1881.
  • « Notes prises au cours de chemins de fer 1891-1892 », 1892.
  • « Restes d'élan et de lion dans une station préhistorique de transition entre le quaternaire et les temps actuels à Saint-Martory (Haute-Garonne) », 1894.
  • « Catalogue de paléontologie quaternaire des collections de Toulouse », 1899.
  • « Rochers Creusés par des Colimaçons: A Salies-du-Salat (Haute-Caronne) », 1900.
  • « Gisement à Saïga dans le sud-ouest de la France », 1900.
  • « Faune quaternaire de Saint-Sébastien (Espagne) », 1908.
  • « Faune de la grotte Das Fontainhas », 1908.
  • « Faune quaternaire de la province de Santander (Espagne) », 1908.
  • « Ossements de renne en Espagne », 1908.
  • « Essai d'une liste des mammifères et oiseaux quaternaires connus jusqu'ici dans la péninsule ibérique », 1909.
  • « Faune de la grotte à Hyènes rayées de Furninha et d'autres grottes de Portugal », 1909.
  • « Une Nouvelle faune de mammifères des phosphorites du Quercy », 1909.
  • « Porc-épic quaternaire des environs de Montréjeau (Haute-Garonne) », 1910.
  • « La Hyaena intermedia et les ossemens humatiles des cavernes de Lunel-Viel », 1910.
  • « Restes d'elephas primigenius ... des Landes », 1910.
  • « Les Mammifères et oiseaux quaternaires connus jusqu'ici en Portugal: Mémoire suivi d'une liste générale de ceux de la péninsule ibérique », 1910.
  • « Le Vol de grands reptiles et insectes disparus semble indiquer une pression atmosphérique élevée », 1911.
  • « Nouvelle découverte de Lemming à Teyjat (Dordogne) », 1911.
  • « Dunes parallèlles sur la côte de Gascogne », 1912.
  • « Nombreux restes de Lemming dans la station préhistorique de l'abri Mège, à Teyjat. (Dordogne) », 1912.
  • « Un capridé quaternaire de la Dordogne, voisin du Thar actuel de l'Himalaya », 1914.
  • « Le premier bateau à vapeur bordelais », 1914.
  • « Livre de famille: recueil de documents sur ma famille », 1914.
  • « Les dunes continentales des Landes de Gascogne », 1916.
  • « Mechanics of the Panama canal slides », 1916.
  • « Les premiers travaux de construction de l'observatoire du sommet du Pic du Midi », 1919.
  • « Quelques notes sur le Général de Nansouty, créateur de l'observatoire du Pic du Midi », 1920.
  • « Mémoire sur les dunes de Gascogne: avec observations sur la formation des dunes », 1920.
  • « Quelques inventions de la Grande Guerre et de la guerre de 1870 », 1921.
  • « Études sur les landes de Gascogne. I. La soi-disant "Pénéplaine landaise" de Gascogne. II. Ancien lit de l'Adour à son débouché dans la mer, avec observations sur les dunes... ».
  • « Signes peints sur des maisons en Espagne ».
  • « Une empreinte pédiforme moderne ».
  • « Les ressources forestières et les améliorations sylvo-pastorales dans les Hautes-Pyrénées ».

Sources[modifier | modifier le code]

  • Arnaud Hurel, « L'institutionnalisation de l'archéologie préhistorique en France métropolitaine (1852-1941) et l'Institut de paléontologie humaine Fondation Albert Ier de Monaco » (2004)
  • Marc Groenen, « Pour une histoire de la préhistoire : le Paléolithique » (1994)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :