Édouard Chatton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chatton.

Édouard Pierre Léon Chatton est un zoologiste et un biologiste marin français, né le 11 octobre 1883 à Romont et mort le 23 avril 1947 à Banyuls-sur-Mer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie à Belfort et obtient son baccalauréat (1901), son certificat d’études (1905), sa licence en sciences biologiques (1905) et enfin son doctorat (1919). De 1907 à 1919, il est chef de laboratoire à l’Institut Pasteur dans le service de Félix Mesnil (1868-1938). Durant la Première Guerre mondiale, il est mobilisé en août 1914, puis blessé l’année suivante. En 1918, il part comme assistant à l’Institut Pasteur de Tunis. Il reçoit diverses décorations dont la croix de guerre et la médaille coloniale.

En 1919, il est maître de conférences à l’université de Strasbourg, puis professeur titulaire (1922). En 1925 propose une classification du monde vivant en deux types cellulaires qu'il nomme Procaryotes (organismes à cellules sans noyau) et Eucaryotes (organismes à cellules avec noyau).

Il dirige l’Institut de zoologie et de biologie générale de université de Strasbourg (1927). En 1930, Chatton dirige le laboratoire de protistologie à l’École pratique des hautes études. Il enseigne la zoologie et la biologie générale à Montpellier (1932) et dirige la station de biologie marine de Sète.

Il devient professeur de biologie marine à la faculté des sciences de Paris (1937) et reçoit la direction du laboratoire Arago à Banyuls-sur-Mer et de celui de Villefranche-sur-Mer.

Il est fait professeur honoraire de l’université de Strasbourg (1932) et de Montpellier (1937). Chatton est membre de diverses sociétés savantes dont : la Société zoologique de France (qu’il préside en 1928), la Société de pathologie exotique (1912), etc. Chatton est l’auteur de près de 240 publications notamment les revues : Bulletin de l'Institut Océanographique, Bulletin biologique de la France et de la Belgique, Bulletin de la Société zoologique de France, Bulletin de la Société de pathologie exotique.

Travaux scientifiques[modifier | modifier le code]

Édouard Chatton fut le premier à observer les différents systèmes d'organisation cellulaire existant entre les Procaryotes et les Eucaryotes et proposa ces termes en 1925 dans l'article Pansporella perplexa : Réflexions sur la biologie et la phylogénie des Protozoaires[1].

Il décrit 60 genres nouveaux et 150 espèces inédites de Protozoaires[2]. Édouard Chatton contribua à la connaissance des Dinoflagellés et des Ciliés[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jan Sapp, « The Prokaryote-Eukaryote Dichotomy: Meanings and Mythology ».
  2. Edouard Chatton (1883-1947), Repères chronologiques, Archives de l'Institut Pasteur.
  3. Marie-Odile Soyer-Gobillard, Edouard Chatton (1883-1947), précurseur de la Protistologie moderne. Journées Edouard Chatton, Mémoires du Muséum d’Histoire naturelle de Perpignan, 1990, I:6-13.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Édouard Chatton (1925). Pansporella perplexa. Réflexions sur la biologie et la phylogénie des protozoaires. Ann. Sci. Nat. Zool. 10e serie, VII:1-84
  • Édouard Chatton (1937). Titres et Travaux scientifiques (1906-1937), Imprimerie Sottano, Sète, 59 p.
  • Christophe Charle et Eva Telkes (1989). Les Professeurs de la Faculté des sciences de Paris. Dictionnaire biographique (1901-1939), Institut national de recherche pédagogique (Paris) et CNRS Éditions, collection Histoire biographique de l’Enseignement : 270 p. (ISBN 2-222-04336-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]


Chatton est l’abréviation botanique officielle de Édouard Chatton.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI