Éditions Masson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Masson.
logo
Logo de Elsevier Masson
Repères historiques
Création 1804
Dates clés 2005
Fondateur(s) Victor Masson
Fiche d’identité
Forme juridique Autre SA à conseil d'administration
Statut Groupe d'édition
Siège social Paris
Drapeau de la France France
Langue(s) de
publication
Français, anglais
Société mère Reed Elsevier
Site officiel elsevier-masson.com
Principaux concurrents
Arnette, Doin, Lavoisier, Springer, Vigot Maloine

Les éditions Masson sont une société d'édition de livres scientifiques fondée en 1804 à Paris.

Depuis 2005, c'est une marque de la société Elsevier Masson SAS, filiale du groupe Reed Elsevier.

Historique[modifier | modifier le code]

Nicolas Crochard fonde à Paris en 1804, rue de l'École-de-Médecine, une librairie médicale et scientifique, qu'il transmet à son fils Eugène, lequel est remplacé dans l'affaire par Victor Masson en 1836. Cette année-là, Victor, fils de négociant en vins, avait obtenu son brevet de libraire après avoir été formé chez Louis Hachette. Masson reprend par la suite les Classiques français et étrangers de Firmin Didot et du coup, est nommé président de la société Fortin & Crochard qui devient par la suite la librairie Fortin, Masson & Cie, puis en 1846 la librairie Victor Masson.

Victor Masson bénéficie d'un véritable essor des disciplines que sont la médecine, la chimie, la botanique et la zoologie. Il faut cependant attendre 1864 pour que la société Victor Masson & fils voit son capital grimper à 200 000 francs, et soit ainsi en mesure de rivaliser avec son principal concurrent, les éditions Baillière.

Victor laisse aux commandes son fils, Georges Masson (1839-1900), formé à l'international et qui développe deux nouvelles branches d'activité : les périodiques scientifiques professionnels et l'exportation de livres savants, principalement vers l'Amérique du Sud. La devise de la maison devient : Alere flammam[1] et le catalogue commence à s'étoffer de façon impressionnante : ce sont plus de 4000 volumes qui seront publiés entre 1870 et 1900. Autre fait d'armes de Georges, la publication en 100 volumes du Dictionnaire encyclopédique des sciences médicales entre 1864 et 1889.

En 1896, la société devient Masson & Cie, et quatre ans plus tard, Pierre-Victor Masson (1865-1928), prend la tête du groupe. Le capital est porté à 1 150 000 francs et fait de Masson l'un des plus gros éditeurs de sa branche en Europe. Dans les années 1930, Georges Masson (1900-1973), l'arrière petit-fils du fondateur, prend la tête de l'entreprise. À la mort de ce dernier, ces deux cousins, Jérôme Talamon et Marc Ladreit de Lacharrière, transforment Masson en société anonyme, rachètent Armand Colin (1987) puis Belfond (1989). Aux débuts des années 1990, le groupe Masson était en passe de devenir le troisième pôle éditorial français quand la famille décide de revendre ses parts au Groupe de la Cité.

Après de multiples vicissitudes dont la vente du fameux immeuble situé boulevard Saint-Germain et de nombreux plans sociaux, le Groupe de la Cité devenu Vivendi Universal Publishing revend Masson à Cinven, une société de capital-risque britannique. En 2005, le groupe Reed Elsevier se porte acquéreur de Masson qu'il intègre à une nouvelle entité appelée Elsevier Masson.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Elsevier Masson (EM) a pour activités principales l'édition de livres de formations et la publication de revues de biologie, médicales et paramédicales. Il est implanté à Paris, Milan, Barcelone et Mexico.

Revues médicales et scientifiques professionnelles[modifier | modifier le code]

  • Revues liées aux sociétés savantes françaises
  • Revues paramédicales
  • Revues de sciences pures et de sciences humaines

Collections[modifier | modifier le code]

Le catalogue-livres comprend plus de 1500 titres et s'enrichit de 200 nouveaux titres par an. Parmi les collections Masson figurent :

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Yves Mollier in Dictionnaire encyclopédique du Livre, Cercle de la Librairie, 2005, T.2, pp. 906-907 (ISBN 2-7654-0910-2)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Du latin nourrir la flamme.