Écoteaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Écoteaux
Localité suisse
Blason de Écoteaux
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Lavaux-Oron
Commune Oron
Code postal 1612
N° OFS 5787
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 00″ N 6° 52′ 00″ E / 46.55, 6.86666666667 ()46° 33′ 00″ Nord 6° 52′ 00″ Est / 46.55, 6.86666666667 ()  
Altitude 766 m
Superficie 356 ha = 3,56 km2
Divers
Langue Français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Écoteaux

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Écoteaux

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Écoteaux
Sources
Référence population suisse[1].
Référence superficie suisse[2]

Histoire[modifier | modifier le code]

Sachez que des vestiges d'un établissement romain datant des IIe ‑ IIIe siècles furent découverts par un agriculteur en 1991. Ils constituent les premières traces d'un habitat à Ecoteaux.

On retrouve le nom Escotals dans la confirmation par l'évêque de Lausanne, Amédée de Clermont, des biens données à l'abbaye du Hautcrêt en 1154.

Dès le XIIè siècle, Ecoteaux fit partie de la seigneurerie de Palézieux. Le village en partagea le sort mouvementé jusqu'à la constitution du bailliage bernois d'Oron en 1557, dans lequel il demeura jusqu´en 1798.

En 1664, le village eut son école, commune avec le village voisin de Maracon. Le collège actuel fut construit en 1842 en partie avec les pierres de l'ancien château, dont quelques traces subsistent encore dans la forêt du Châtelard, situé depuis 1872 sur la commune de Maracon. Écoteaux est une localité et une ancienne commune suisse du canton de Vaud, située dans le district de Lavaux-Oron.


La commune a fusionné, le 1er janvier 2012, avec celles de Bussigny-sur-Oron, Châtillens, Chesalles-sur-Oron, Les Tavernes, Les Thioleyres, Oron-le-Châtel, Oron-la-Ville, Palézieux et Vuibroye pour former la nouvelle commune d'Oron.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Population résidente permanente par commune et origine, Vaud, 1950-2012 », sur Statistiques Vaud (consulté le 23 avril 2013)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)

Sur les autres projets Wikimedia :