Économie du Tadjikistan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tajikistan
Indicateurs économiques
Monnaie somoni
Année fiscale année calendaire
Organisations internationales Banque mondiale, FMI , CEI , CEEA
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale) 4,788 milliard de dollars (2008 est.)
Produit intérieur brut en PPA 13,04 milliard de dollars (2008 est.)
Rang pour le PIB en PPA 158
Croissance du PIB 8,0 % (2012)
PIB par habitant en PPA
PIB par secteur agriculture : 11,3 %
industrie : 48,6 %
services : 40,1 %
Inflation (IPC) 6,4 % (2012)
Pop. sous le seuil de pauvreté 60 % sous le seuil de pauvreté de un dollar par jour (2007 est.)
Indice de développement humain (IDH) 0,61 (2011)
Population active 2,1 millions (2007)
Population active par secteur agriculture : 24,8 %
industrie : 27,4 %
services : 47,8 %
Taux de chômage 2,4 % au taux officiel en 2007 (Forte chance que cela ne soit qu'indicatif)
Principales industries mines (Aluminium, zinc,Plomb), petites industries mécaniques, ciment
Commerce extérieur
Exportations 1,675 milliard de $
Biens exportés aluminium, électricité,coton, fruit, huile végétale, textiles
Principaux clients 38,9 % Pays-Bas, 32,5 % Turquie
Importations 3,798 milliards de $
Biens importés pétrole, électricité, produits chimiques, alumine, machines et équipements, Produits agricoles
Principaux fournisseurs 32,1 % Russie, 13,1 % Kazakhstan, 10,8 % Chine, 8,4 % Ouzbékistan
Finances publiques
Dette publique
Dette extérieure 1,681 milliard de dollars (est. 31 décembre 2007)
Recettes publiques 872,3 millions de dollars (2008)
Dépenses publiques 886,8 millions de dollars (2008)
Déficit public
Aide au développement
Sources :
https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/ti.html

Peuplé de 7 millions d'habitants, le Tadjikistan était déjà le pays le plus pauvre de l'ancienne Union soviétique (URSS) et à la suite de la guerre civile de 1992-1997, il était même l'un des pays les plus pauvres au monde. Il a cependant connu une forte croissance après celle-ci, même si son économie est fragile et dépendante de ses exportations en aluminium et en coton qui ont perdu l'accessibilité du marché de l'ex-URSS.

Le Tadjikistan est aussi dans un cycle de privatisation, des petites unités de productions (totalement depuis 1999) et de celles plus importantes (toujours en cours). En 2006, le gouvernement a entrepris certaines renationalisations ; de plus de nombreux ex-sovkhozes et ex-kolkhozes sont toujours aux mains de l'État ou sous son influence.

Le Tadjikistan a des ressources en antimoine, en or et en argent. Son industrie d'aluminium dépend totalement des importations en alumine. Ceci est expliqué par son important potentiel hydroélectrique (notamment le barrage de Nourek), qui réduit le coût de l'électricité, dont l'industrie de l'aluminium est une très grande consommatrice.