Économie de la Malaisie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Malaisie
Indicateurs économiques
Image illustrative de l'article Économie de la Malaisie
Kuala Lumpur, centre financier de la Malaisie.

Monnaie Ringgit
Année fiscale calendaire
Organisations internationales ASEAN, OMC et CEAP
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale) 381,1 milliards $ (2009)
Produit intérieur brut en PPA
Rang pour le PIB en PPA 30e (2009)
Croissance du PIB - 2,2 % (2009)
PIB par habitant en PPA
PIB par secteur agriculture : 10,1 % (2009)
industrie : 42,3 % (2009)
services : 47,6 % (2009)
Inflation (IPC) 0,4 % (2009)
Pop. sous le seuil de pauvreté 3,5 % (2007)
Indice de développement humain (IDH) 0,796 (2003)
Population active 11,679 (2010)
Population active par secteur agriculture : 13 % (2005)
industrie : 36 % (2005)
services : 51 % (2005)
Taux de chômage 5 % (2009)
Principales industries Industrie pétrolière, énergie
Commerce extérieur
Exportations 156,4 milliards $ (2009)
Biens exportés
Principaux clients Singapour 13,9 %, Chine 12,2 %, États-Unis 10,9 %, Japon 9,8 %, Thaïlande 5,4 %, Hong Kong 5,2 % (2009)
Importations 119,5 milliards $ (2009)
Biens importés
Principaux fournisseurs Chine 13,9 %, Japon 12,5 %, Singapour 11,1 %, Thaïlande 6 %, Indonésie 5,3 %, Corée du Sud 4,6 %, Taïwan 4,2 %, Allemagne 4,2 % (2009 est.)
Finances publiques
Dette publique 45,5 % du PIB
Dette extérieure
Recettes publiques 61,6 milliards $ (2009)
Dépenses publiques 60,72 milliards $ (2009)
Déficit public
Aide au développement
Sources :
https://www.cia.gov/cia/publications/factbook/geos/my.html http://laborsta.ilo.org/sti/DATA_FILES/TABLE_PDF/MYS_FR.pdf

L'économie de la Malaisie est une économie ouverte relativement petite, la 33e au monde en termes de PPA avec un PIB de 380 milliards $ US, en 2009. Elle est composée à 59,1 % du secteur des services, à 33,5 % d'industrie et à 7,3 % d'agriculture (2004).

Les principaux investisseurs étrangers dans le pays sont les États-Unis, le Japon et les Pays-Bas.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au début du XXe siècle, du temps de la colonisation britannique, les denrées exportées de ce pays étaient principalement : l’étain et le caoutchouc. Lorsque éclate en Europe la Seconde guerre mondiale, la Malaisie produit près de 40 % du caoutchouc et 60 % de l’étain mondiaux : à la fin des années 1940, la Malaisie est, par ses ventes de caoutchouc et d’étain, la première source de revenus du Commonwealth. En 1986 le pays va opter pour le libéralisme économique; cela se traduira par de nombreuses privatisations, des mesures favorables aux investisseurs étrangers et aux industries légères destinées à l’exportation, en partie des industries délocalisées de Singapour (textiles, électronique, etc.). Ainsi, de 1985 à 1996, la Malaisie affiche un taux de croissance annuel supérieur à 8 % en moyenne. Les exportations augmentent considérablement, les infrastructures connaissent un développement rapide, et le niveau de vie se rapproche de celui des pays développés. En juillet 1997, la Malaisie a subi de plein fouet la crise monétaire. Pour se reconstruire, la Malaisie a refusé le programme proposé par le FMI. C’est donc sans aide extérieure que l’économie malaisienne a réussi à retrouver le chemin de la croissance : après une croissance de 5,4 % en 1999, le PIB a progressé de plus de 8 % en 2000.

Agriculture et pêche[modifier | modifier le code]

La Malaisie produit la moitié de l'huile de palme mondiale et se situe respectivement au 3e et 5e rangs pour la production de caoutchouc (500 000 000 d'hévéas fournissent 1 300 000 tonnes) et de cacao (195 000 tonnes en 1995). L'agriculture de la Malaisie est fortement marquée par les cultures de plantations, le pays produit environ 78 % des exportations de caoutchouc, 79 % des exportations du poivre, 90 % des exportations de l'écorce de quinquina, 73 % des exportations de coprah, 56 % des exportations de l'huile de palme et 16 % des exportations du thé.

Secteur tertiaire[modifier | modifier le code]

La monnaie de la Malaisie est le ringgit qui a remplacé le dollar malaisien et divisé en 100 sen. La banque centrale du pays est la banque Negara Malaisie fondée en 1959. Au début des années 1990, la Malaisie était devenue la principale destination touristique d'Asie du Sud-Est.

Commerce extérieur[modifier | modifier le code]

Les principaux produits d’exportation de la Malaisie sont l’électronique et les composants électriques (58 %), les autres produits manufacturés (11 %), l’huile de palme (4 %), ainsi que le pétrole et le gaz (6,6 %). Les principaux clients de la Malaisie sont les États-Unis (20 % de ses exportations), Singapour (18 %), l’Union européenne (14 %) et le Japon (13 %).
Les principaux produits d’importation de la Malaisie sont les biens intermédiaires (73 %), dont 36 % pour les composants électroniques destinés à être réexportés, les biens d’équipement (15 %) et les biens de consommation (5,5 %).