Économie de l'Égypte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Égypte
Indicateurs économiques
Monnaie Livre égyptienne
Année fiscale calendaire
Organisations internationales OMC
Statistiques
Produit intérieur brut (parité nominale) $497.8 milliards (2010 est.)[1]
Produit intérieur brut en PPA 515.4 milliards PPA
Rang pour le PIB en PPA 27
Croissance du PIB 5,1 % (2010 est.)
PIB par habitant en PPA $6,200 (2010 est.)[1]
PIB par secteur agriculture : 14 % (2010 est.)[1]
industrie : 37,5 % (2010 est.)[1]
services : 48,3 % (2010 est.)[1]
Inflation (IPC) 11,1 % (2010 est.)[1]
Pop. sous le seuil de pauvreté 20 % (2010 est.)[1]
Indice de développement humain (IDH) 116e (2008)[2]
Population active 24,72 millions (2008)
Population active par secteur agriculture : 32 % (2010 est.)[1]
industrie : 17 % (2010 est.)[1]
services : 51 % (2010 est.)[1]
Taux de chômage 12,2 % (2011 est.)[3]
Principales industries Textile, Procédé agroalimentaire, Tourisme, chimie
Commerce extérieur
Exportations $27.96 milliards (2011 est.)[3]
Biens exportés Pétrole brut et Produits pétroliers, gaz naturel, Coton, Textile, produits chimiques,…
Principaux clients U.S. (9,7 %), Italie (9,5 %), Espagne (7,6 %), Syrie (5,5 %), Arabie saoudite (4,9 %), UK (4,2 %) (2007)
Importations $57.41 milliards (2011 est.)[3]
Biens importés machines et équipements, denrée alimentaire, produits chimiques,…
Principaux fournisseurs U.S. (11,7 %), Chine (9,7 %), Italie (6,4 %), Allemagne (6,3 %), Arabie saoudite (4,7 %), Russie (4,3 %) (2007)
Finances publiques
Dette publique 28,84 milliards $ (6,4 % du PIB) (2008)
Dette extérieure 30,61 milliards $ (2010)
Recettes publiques 40,46 milliards $ (2008)
Dépenses publiques 51,38 milliards $ (2008)
Déficit public 10,92 milliards $ (2,4 % du PIB) (2008)
Aide au développement

L'Égypte est en 2012 la troisième puissance économique de l'Afrique[4], derrière l'Afrique du Sud et le Nigeria. Le pays est considéré comme un pays émergent. L'activité économique est en grande partie située le long du Nil. Les principales ressources économiques de l'Égypte sont le pétrole, le gaz naturel, les métaux, le tourisme, et l'agriculture. Depuis 30 ans le gouvernement a entrepris des réformes afin de réduire la forte centralisation héritée du président Nasser.

La politique de réforme et d’ouverture économique, entreprise par l’Égypte entre 2006 et 2008 a donné des taux records de croissance élevés (7% par an). Toutefois, 40 % de la population est restée sous le seuil de pauvreté, ce qui a entraîné une situation politique et civile instable (révolutions - demandes de réformes et de plus de démocratie) freinant le développement économique[5].

Le pétrole, le gaz naturel et le gaz extrait par fracturation hydraulique[modifier | modifier le code]

Les hydrocarbures représentent plus de 9 % du PIB, et 40 % des exportations (en 2008). Les réserves en pétrole placent l'Égypte au 6e rang en Afrique (4,07 milliards de barils) et au 3e rang pour le gaz naturel (2 060 milliards de m3 avec 3 000 milliards de m3 de réserves probables).

Ces secteurs sont administrés par des monopoles d’État : l’Egyptian General Petroleum Corporation (EGPC) pour le secteur pétrolier et l’Egyptian natural Gas Holding Company (en) (EGAS) pour le secteur gazier. Les subventions[6] dans le secteur de la commercialisation représentent en 2012 10 % du PIB. Un plan de diminution des subventions est en place depuis 2008 mais a été ralenti par la crise économique mondiale de 2010. En octobre 2012, une réforme progressive des subventions à l’énergie a été annoncé par le Premier ministre.

Une forte hausse de la demande intérieure en pétrole a provoqué une chute des exportations [7]. Toutefois, plusieurs gisements pétroliers importants ont été découverts depuis 2008 dans le désert occidental par l’American Apache Corporation[8] (la production nette d'Apache en Égypte représentait en 2012 un volume quotidien moyen de 100 000 barils de pétrole brut et 10 millions de m3 de gaz. Sinopec, groupe pétrolier chinois, a pour projet de racheter 33 % des actifs de Apache en Égypte durant l'année 2013).

L'Égypte possède raffineries[9], ce qui est insuffisant pour le marché intérieur. Elle est donc obligée d'importer des carburants. De nouvelles constructions sont envisagées avec des investisseurs saoudiens, koweïtiens et la Libye.

Plus de 10 millions de tonnes d'engrais (essentiellement phosphates et engrais à base de nitrate) sont produits dans 8 usines permettant une faible exportation vers des marchés de petite taille[10].

La production, la commercialisation et l'exportation du gaz naturel sont en forte augmentation [11] grâce à d'importantes découvertes récentes au large du Delta du Nil en mer Méditerranée (Port Faud, Temsah du Sud et Wakah) et dans le désert occidental. Le gazoduc arabe transporte le gaz naturel vers le Moyen-Orient (et à terme vers l'Europe - projet Nabucco) : Jordanie, Syrie, Turquie, Israël. Ce pays devrait devenir le premier exportateur de gaz naturel liquéfié devant l'Algérie (la recette des Exportation de gaz est passé de : 1,5 milliards USD en 2005 à 7,8 milliards USD en 2008). 

Des trains de liquéfaction DNL (ensemble des unités d’une usine ou d’une installation mobile assurant le traitement et la liquéfaction du gaz naturel) sont en fonctionnement depuis 2005 dans des partenariats avec Petronias (Malaisie), GDF Suez (France)[12] et Union Fenosa (Espagne)[13].

En 2012, l’Égypte s'est engagée sur la voie de la fracturation hydraulique, dans le Western désert. Les réserves seraient de 6 000 milliards de m3 de gaz[14].

Agriculture[modifier | modifier le code]

Depuis toujours, et jusqu'à la construction du barrage d'Assouan, sa crue du Nil assurait la fertilisation des terres. Encore actuellement, il permet l'irrigation de sa vallée et assure de bonnes récoltes au milieu du désert. Sa vallée est une oasis linéaire. Le barrage d'Assouan procure une réserve de pêche, et retenant plusieurs années de crue, permet d'irriguer des espaces supplémentaires. Le tiers de la population travaille dans le secteur agricole.

Tourisme[modifier | modifier le code]

Le tourisme est la première ressource en devises de l'Égypte et l'un de ses principaux secteurs d'activités avec des recettes de l'ordre de 7 milliards de dollars par an, supérieures au transfert des émigrés égyptiens à l'étranger. Cependant cette rente est fragilisée par les attentats qui ont visé des sites touristiques en 1997 et 2004. Cela ne s'est pas amélioré puisque entre 2010 et 2012 le tourisme a diminué de 11 % à cause de l'instabilité politique du pays. Fin 2012 avait aussi été marqué par la demande des salafistes faite auprès du gouvernement égyptien pour détruire les pyramides de Gizeh qu'ils jugent comme des monuments païens[15].

  • La Tourisme à Assiut:
  • Assiut emplacement:

Comme un morceau de ciel entre Al-Minia de nord et Sohag de sud, Assiut scintille au cœur de l'Egypte grâce à sa situation centrale entre les gouvernorats égyptiens, il est à environ 375 km au sud du Caire, 470 km à l'ouest de la mer Rouge, et 305 km au nord de Louxor. Assiut est comptée comme une des meilleures destinations touristiques en Egypte, car Elle dispose de nombreux équipements et attractions appartiennent à des âges différents, ce qui a une grande importance dans l'histoire égyptienne.

  • Le nom de la Ville:

Pharos appelée la ville comme «Seut" dérivé de "Sout» qui signifie «gardien» dans la langue hiéroglyphique, ce nom a été utilisé environ 3000 ans, puis il a été changé à plusieurs reprises, jusqu'à ce que les Arabes nommé "Assiut".

  • Assiut Fête Nationale:

Assiut célèbre sa fête nationale le 18 Avril, chaque année, lorsque les résidents locaux de Baní Addiat, Manfalout ville, lutté contre l'invasion française.

  • Attraits touristiques dans Assiut: -

Comme les meilleures destinations touristiques du monde entier, Assiut comprend le patrimoine monumental de différents Etats; pharaonique, romaine, copte, islamique, et l'âge moderne. Aussi Assiut a Le Nil, des montagnes, des déserts, des parcs naturels, une graine d'un hôpital international, fascinantes vies rurales, des jardins, des magasins supers, des restaurants de luxe, et un excellent transport net pour être une destination touristique idéale en Egypte.

  • Époque pharaonique et Predynastie:
  • Civilisation Tasa:

Civilisation Tassa représente la vie des habitants de la vallée du Nil et de leurs activités agricoles dans Assiut au début de l'âge de Pierre Moderne. Comme il semble, d'après les inscriptions, leur poterie était relativement mieux que les autres poteries concernant des formes et des ornements.

  • Al-Badary civilisation:

Sur la rive orientale du Nil est une des villes les plus importantes d'Assiut, c'est Al-Badary. Elle a une des plus riches civilisations égyptiennes à l'âge de Pierre, qui comprend quelques des plus importants aspects quotidiens tels que l'agriculture, l'ornement, et le mobilier ... etc et considérée comme la première étape de la civilisation Nakada Ι et ΙΙ.

  • Tombes monumentales de Meir:

Dans l'ouest du village Meir, Alqussia ville, et à 65 km au nord-ouest d'Assiut, il ya 9 tombes ont été creusées dans la montagne et ont été consacrés comme des cimetières pour les souverains et les princes de la dynastie 14ème. Les inscriptions de leurs murs sont très similitude avec les activités de la vie quotidienne des Egyptiens anciens.

  • Tombes monumentales de Qussair Al-Amarna:

Les tombes sont creusées dans la montagne occidentale, Al-Qussia ville, datant de Malgré leurs petits murs, ces tombes sont considérées comme celles des plus beaux tombeaux monumentaux et éminente, car leurs murs entiers sont couverts par les scènes de la vie quotidienne et les rituels religieux. Ils représentent la première étape pour l'art de sculpture.

  • Tombes monumentales de Al-Hammamiya:

Ils sont situés à une distance de 50 km au sud-est d'Assiut, Al-Hammamiya village, au sud d'Al-Badary ville. Ces tombes ont été consacrés comme des cimetières àux dirigeants et àux princes du 10ème nome de la Haute Egypte "Wagt", et ils retournent à la fin de la 4ème dynastie et le début de la 5ème dynastie.

  • Tombeaux de Yousouf Village:

Dans Al-Atamna village, Manfalout ville, il ya un groupe de tombes remontent à l'Etat-Orient avec une architecture unique en raison de ses semi-circulaires entrées, et sa cour extérieure qui comprend un couple de terrasses se trouvent sur ses deux côtés et accessibles par un escalier latérales. Il ya aussi un groupe de petites tombes datent de l'époque tardive et décoré avec des ornements végétaux en couleurs brillantes qui représentent certaines recolte telles que le raisin.

  • Les tombeaux de La Montagne Occidentale:

Dans le 13ème Nome, pendant les états Anciens et Moyens, des nombreuses tombes sont creusées dans la montagne occidentale, à l'ouest de la ville d'Assiut. Cette Nome était le principal centre de culte de «Oub Ouaouat« guide morgue et chef de l'esprit au cours de son voyage sacré de "Anubis" dieu "de la Déité mortuaire". Cette région est très riche en monuments funéraires si découverts ou pas encore.

  • Tombs de Deir Al-Gabrawy:

Dans le village de Deir Al-Gabrawy, Abnoob ville, et à environ 20 km au nord-est de la ville d'Assiut, ont été fondées Deir al-Gabrawy tombes constituées d'un groupe de tombes creusées dans la montagne orientale pour les dirigeants et les princes de la 12 ème Nome "Berranti" dans les anciens et intermédiaires États. Ces tombes se distinguent par ses belles peintures égyptiennes et des ornements dessinés sur une surface de mortier mou, qui est encore en gardant leur statut, dans de nombreuses régions, jusqu'à maintenant.

  • Tombs de Arabes Al-Atiat:

Un groupe de tombes creusées dans la montagne datant de la dynastie vieille et couvert par des scènes représentant les propriétaires de ces tombes et d'illustrer leurs activités quotidiennes et de l'autorité politique.

  • Tombeaux de Deir Rifa:

Sur le haut des collines occidentales, dans l'ouest de la ville d'Assiut, 7 tombes de pierre sont sculptés dans la montagne pour les nobles et les princes de "Shes-Hoteb", la capitale du 11ème nome.

  • Tombeaux de Shotb:

C'était une ville pour les vivants qui ont gravé leurs tombeaux dans la montagne Occidentale du monastère Rifa et la Montagne Occidentale d'Assiut, maintenant il est devenu colline poussiéreuse où la ville Shotb actuel est construit. Ère copte:

  • Al-Mouharraq Monastère:

Ce monastère a été construit au 4ème siècle, au pied de la montagne occidentale. Parmi les 26 endroits la Sainte Famille recours à, Al-Mouharraq monastère a une grande importance, car la Sainte Famille restée là 185 jours qui considéraient la plus longue période de la Sainte Famille en Egypte. C'était un désert à l'exception d'une maison abandonnée, au lieu de sa place a été lancé la plus ancienne église monumentale dans le monde chrétien tenant un sanctuaire et un autel en cubes de pierre surmonté d'un toit en marbre arrondie avec un texte grec inscrit remontant à 746 après JC, aussi la zone comprend San-George église (1898AD) et la Sainte Vierge Marie Eglise (1960AD). Avec le même style des forts construits par le Roi "Zinon", il ya un fort monumental à trois étages datant de la fin du 6eme siècle et le début du 7eme siècle.

  • La Sainte Vierge Marie Monastère:

à une hauteur de 100 m et à environ 7 km sud-ouest de la ville d'Assiut, le monastère Vierge Marie se trouve dans la montagne occidentale. il contient une grotte monumentale datant de 2500 avant JC, et à l'intérieur il ya une église probablement construite à l'endroit même où la Sainte Famille se reposa pendant quelques jours avant leur retour vers "Beit Lahm-" en Palestine. Chaque année, il ya un festival dans le monastère de départ de la 7eme au 21er Août recevoir un grand nombre des Egyptiens et les étrangers.

  • Monastère de la Sainte Vierge Marie "Deir El-Ganadla":

Dans la province d'Al-Ghanayem 25 km au sud ouest de la ville d'Assiut, le monastère est intégré dans une grande grotte au pied de la montagne occidentale, à 2 km à l'ouest de Deir El-Ganadla village. Ses monuments sont représentés en nombre d'anciennes grottes et la monumentale romaine datent à la 1er siècle après JC.

  • Monastère de Saint MariMina (La Monastère suspendue):

A la fin du 4ème siècle après JC, dans Abnoob ville, l'abbaye suspendu a été construit sur la montagne orientale à Al-Ma'abda village, à 35 km au nord de la ville d'Assiut. Il s'agit d'une grande grotte dans la montagne contient un autel sculpté dans la pierre, et à l'extérieur de la grotte il ya une autre église du nom de la Sainte Vierge Marie et le Meichel Ange, les deux églises sont creusées entre deux collines éminents sur une hauteur de 170 m .

  • Monastère d'Al-Anba Serabamoon:

Le monastère se trouve à 80 km au nord-ouest d'Assiut, et ce monastère est très important parce que la Sainte Famille ombragé par un arbre là-bas et l'arbre porte encore le nom de la Sainte Vierge Marie dans le monastère. Ère islamique:

  • Les agences commerciales islamiques:

Dans un domaine fascinant- rue Mohammad Mahmoud ”Al Qessaria précédemment”, Assiout ville- pleine de monuments islamiques et des mosquées, comme Galal Al-Din Al-Siuty et Masjid Al-Mojahideen, les Agences Ottomans restent immobile comme une preuve de le grand rôle d'Assiut dans le commerce égyptien. Cette zone comprend de nombreux magasins commerciaux pour le commerce, mercerie, objets en cuivre, et des textiles fabriqués à la main, ce qui fait la zone ressemble à Khan Al Khalili et-Al-Azhar banlieux au Caire. Thabet, Shalaby, et Lofty sont trois Agences Ottomanes, chacun centralisée par une cour rectangulaire et couverte par un plafond avec une grande fenêtre pour l'éclairage et la ventilation. En général, chaque Agence est composée de 2 étages, la premiere étage est dédiée aux merchandises et aux animaux, et la second pour les marchands étrangers.

  • Bain Monumental de Thabet:

De l'époque Ottomane, Bain de Thabet est situé à rue Mohammad Mahmoud avec un modèle architectural unique reflète le style commun à ce moment-là. Dans le passé, la salle de bain avait été utilisé par les marchands étrangers en plus des résidents locaux pour le lavage et la guérison, et puis il a été utilisé par les résidents locaux pour les activités humaines quotidiennes jusque peu de temps passé.

  • Al-Majzoub Barrage Monumental:

Il est considéré comme une des constructions monumentales aquatiques importantes à Assiut ville, le barrage a été créé en 1251 H avec trois trous pour l'eau courante, à l'époque de Mohammad Ali - le maître de l'Egypte.

  • Masjid Al-Mojahideen:

Dans l'époque Ottomane (1120 H-1706 AD), Mohammad Bey-Le prince du sultan brigade a mis en place une des plus anciennes Masjids dans la ville d'Assiut, rue Mohammad Mahmoud, il est Masjid Al-Mojahideen. La mosquée (Al-Masjid) est considéré comme un des Masjids suspendus et comprend la plupart des éléments architecturaux islamiques célèbres à cette époque.

  • Masjid Al-Farghal:

En Abou Teeg ville - 27 km au sud d'Assiut ville - et dans une scène incomparable, Masjid Al-Farghal tient encore avec deux hauts minarets comme une des destinations religieux célèbres dans la ville d'Assiut. Il comprend la tombe de Mohammad Al-Farghal - dont l'origine remonte à Al_Hassan et Al_Hussein-petits-fils du prophète Mohammad.

  • Masjid Abo_Alouyon:

La mosquée de Abo_Alouyon a été créé avec un design géométrique magnifique, et il se compose de deux bâtiments principaux: l'un est une mosquée et l'autre est une tombe pour son propriétaire, Ibrahim Abo_Alouyon (décédé le 28 Novembre 1940 AD), et il est un petit-fils du Noble marocain Ibraheem Abo_Alouyon-dont l'origine remonte à Al_Hassan le fils d'Al_Imam Ali (L'accompagnatrice). La mosquée est entourée d'une clôture avec un style islamique et un minaret très élevé.

  • Omeyyades Mosquée "Al-Gami 'Al-Kabir":

Dans un style rare, Al-Gami' Al-Kabeer a été créé pour être une des plus grandes et anciennes Masjids qui date à l'ère des Omeyyades, et il a été rénové et developé dans le temps du roi Fouad le premier.

  • Masjid Al-Kashef:

Dans la ville Manfalout, le prince Ali Al-Kashef Jamal Al-Din a fondé son chef-d'œuvre, une mosquée portant son nom,1176 H (1772 AD) à Al Qessaria region.

  • Institut religieux d'Assiut (Fouad le Premier):

Sur une surface de 4 feddans et 8 carats avait été choisi par le roi Fouad le premier, l'Institut religieux ont été fondées en 1930 AD et a terminé en 1934 AD avec style islamique, et inauguré par Farouk le Roi d'Egypte en 1939 AD pour être un phare pour les sciences religieuses islamiques.

  • Attractions modernes dans Assiut:
  • La Musée Monumental d’Al-Salam école :

«Tous sous un même toit" c'est la description de Musée de l'école Al_Salam dans "Guerre et Paix" quartier, il comprend une vaste collection des pièces monumentales datant de différentes époques et les régions; Predynastie, Eres pharaonique, copte et islamique, en plus des Soudanais et monuments éthiopiens.

  • Barrage d'Assiut:

Pour fournir l'eau nécessaire à l'irrigation et de l'agriculture, le gouvernement a construit Barrage d'Assiut en 1902 AD avec 111 trous et une longueur de 880 m. A partir de Assiut Barrage, Le Canal de Al-Ebrahimia branchit du Nil et se termine à Al-Giza pour former le plus long canal artificiel dans le Moyen-Orient.

  • Université d'Assiut:

Entre le passé et le présent, l'Université d'Assiut se pose comme la première université régionale en Egypte et témoigne du développement dans le gouvernorat. L'Université a été inauguré en 1957 AD, elle contient diverses facultés pratiques et théoriques, certains instituts supérieurs, des salles préparées pour les conférences internationales, un hôtel cinq étoiles, une centre universitaire, des différents centres de recherche et des hôpitaux de pointe servent moyenne et haute Egypte.

  • Université d'Al-Azhar:

Pour compléter la scène civilisé, Université Al-Azhar est venu à la présence dans 1969 AD, côte à côte semblent Le Droit, La Charia, Langue Arabe, Islamique Faculté des Filles, La Science, La Médecine, La Dentiste,L’Ingénieur, La Pharmacie, L’Agriculture, une hôpital éducationelle et une logement universitaire.

  • L'exposition permanente de l'autorité régionale pour la promotion du tourisme:

Un endroit pour amuser, et acheter des souvenirs précieux, bien sûr l'exposition permanente offre tout cela car il donne sur le Nil travers l'Anchorage touristique - rue Al Thawra, Assiut ville - et comprend des produits traditionnels forgé et fabriqué à la main qui caractérise Assiut tels que des tapis fabriqué à la main, tableaux, sculptures, statues, icônes, médailles, etc.

  • Horus Anchorage touristique:

Trois théâtres romains - vue sur le Nil - sont consacrés à des spectacles folkloriques et culturelles et un port avec une capacité de 3 hôtels flottants, c'est le welfare fourni par Horus Anchorage touristique (construit en 1986 AD) pour servir le tourisme et croisières sur le Nil à Assiut.

  • Assiut Anchorage touristique:

Pour le même but, Assiut Anchorage touristique a été construit dans la rue Al-Thawra avec une longueur de 305 m pour recevoir 5 hôtels flottants en même temps et de la restauration des croisières entre Le Caire et Assouan, et vice versa.

  • Al-Ferdous Parc:

Al-Ferdous Park est un endroit agréable pour passer un bon moment seulement ou groupement, il se trouve à la rue de Al-Thawra, à côté de L’Institut de Fouad Le premier sur une surface de 3 feddans donnant sur le Nil et il est considéré comme un jardin public pour les visiteurs et les residents d'Assiut. Il contient également Théâtre romain pour des événements culturels et artistiques.

  • Al-Azhar Parc:

Sous Faisal pont et d'un café de haut niveau pour servir les visiteurs, Al-Azhar Park donne sur Al-Ebrahimia canal dans une des plus belles scènes de l'entrée d'Assiut.

Al-Khaldeen Parc: Dans une interminable série de achevements touristiques, Al-Khaldeen Park a été créé en 2007 AD à l'entrée d'Assiut, sur la rive d'Al-Ebrahimia Canal. Le parc comprend plusieurs moyens de divertissement et Théâtre romain de différents évènements culturels et folkloriques.

  • Comment arriver à Assiut:

Avec une aéroport, un train, Trois autoroutes, et un chemin de fer servissent Le Gouvernorat sur une base quotidienne, il est si facile et agréable pour visiter Assiut de partout dans le monde.


Les chiffres du Tourisme[16][modifier | modifier le code]

En 2008, le pays a accueilli :

  • 13 millions de visiteurs.
  • dont 1,8 million de Russes, première population touristique en Égypte.
  • 600 000 Français.
  • Le tourisme a représenté 10,1 % du PIB, en employant 12 % de la population active.

Le canal de Suez[modifier | modifier le code]

Le canal de Suez rapporte environ cinq milliards de dollars de recettes par an au budget égyptien en 2012.

Télécommunication[modifier | modifier le code]

En 2007, l'Égypte comptait 30 millions d'abonnés à la téléphonie mobile, soit 39,82 % de taux de pénétration[17].

Aides internationales[modifier | modifier le code]

Depuis 1948, l’Égypte a reçu des États-Unis d'Amérique une aide financière évaluée en 2013 à 70 milliards de dollars essentiellement pour le domaine militaire (1,3 milliards par an). Les ÉUA maintiennent leur aide malgré les troubles politiques qui sévissent depuis plusieurs mois dans le pays[18]. Une aide budgétaire complémentaire avait été conclue avec le président Morsi en avril 2013 en attente de l'aide du FMI[19].

L'aide financière du FMI est en suspens depuis juillet 2013. Par contre, l'Arabie saoudite, le Koweït et les Émirats arabes unis qui s’étaient engagés pour une aide de 12 milliards de dollars ont déjà débloqué 5 milliards[20].

Le Qatar en avril 2013 envisageait l'achat d'obligations égyptiennes (3 milliards de dollars) et une aide financière de 5 milliards. Ces décisions ont été suspendues à la suite de la destitution du président Morsi[21].

La Banque européenne d'investissement (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD), institutions financières de l'Union européenne, ont mis au point en novembre 2012 un programme d'assistance aux Égyptiens, de cinq milliards d'euros, qui devait s’étaler jusqu'en 2014. Seulement 16 millions ont été accordés. Le programme est bloqué en raison de l'instabilité du pays depuis la destitution du président[22].

FMI[modifier | modifier le code]

Un accord technique avec le FMI pour une aide d’un montant de 4,8 Mds USD était en cours en novembre 2012  : «Les équipes de négociations ont signé le 20 novembre un Accord au niveau technique (« staff level agreement ») pour conclure un Accord de Confirmation (« Stand-By Agreement », SBA). Ce prêt visait à soutenir financièrement la mise en place du programme économique et social du gouvernement au cours de l’année fiscale 2013-2014. Selon le FMI, ce prêt serait une des composantes d’une aide extérieure globale attendue de 14,5 Mds USD. Afin de réduire les dépenses de l’État, il était notamment prévu de rationaliser les subventions (sauf pour les installations de pétrole et de gaz), de mettre en place en avril 2013 un système de coupons pour la distribution de l’essence, d’augmenter le prix de l’octane 95 (mesure rapidement mise en place), de mettre en vigueur la loi sur la taxe foncière de 2010 en janvier 2014 et de créer une taxe sur la valeur ajoutée des services (juillet 2013).» (Cet accord à l’époque devait être approuvé par le Conseil d’Administration du FMI.). Il était également exigé du gouvernement égyptien de ne pas s'engager dans d'autres voie économiques et/ou politiques en dehors de cet accord[23],[24]. Le 16 avril 2013, l'agence Reuters annonce la fin des discussions sans qu'un accord ait pu être conclu[25],[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/eg.html
  2. Classement IDH 2008
  3. a, b et c [1]
  4. « Report for Selected Countries and Subjects », World Economic Outlook Database, April 2013, Fonds monétaire international (consulté le 16 avril 2013)
  5. https://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/egypte
  6. http://www.contrepoints.org/2013/04/01/120093-egypte-sortir-du-cauchemar-des-subventions
  7. http://ema.revues.org/1243
  8. http://www.agenceecofin.com/hydrocarbures/0305-10675-egypte-quatre-nouveaux-puits-de-petrole-dans-le-desert-a-el-farafra
  9. http://www.afdb.org/fileadmin/uploads/afdb/Documents/Environmental-and-Social-Assessments/Projet%20de%20soci%C3%A9t%C3%A9%20%C3%A9gyptienne%20de%20raffinage%20-%20Etude%20d%E2%80%99impact%20environnemental%20et%20social%20-%20r%C3%A9sum%C3%A9%20non%20technique.pdf
  10. http://www.leconews.com/fr/actualites/nationale/energie/accord-entre-sonatrach-et-l-egyptien-oci-27-05-2013-163605_289.php
  11. http://data.lesechos.fr/pays-indicateur/egypte/production-de-gaz-naturel.html
  12. http://www.codegaz.org/fr/actualites/173-temoignage-dun-membre-actif-en-egypte.html
  13. http://www.otfinance.com/references.htm
  14. http://www.agenceecofin.com/gaz-de-schiste/2608-6390-l-egypte-adopte-la-fracturation-hydraulique
  15. http://www.lefigaro.fr/culture/2012/11/12/03004-20121112ARTFIG00485-un-leader-djihadiste-appelle-a-la-destruction-de-pyramides.php
  16. Ministère Egyptien au tourisme
  17. Union internationale des télécommunications,ICT statistics
  18. http://trends.levif.be/economie/opinion/chronique-economique/supprimer-l-aide-americaine-a-l-egypte/opinie-4000383053204.htm
  19. http://www.challenges.fr/monde/20130303.REU8769/les-etats-unis-octroient-a-l-egypte-une-aide-budgetaire.html
  20. http://www.rfi.fr/moyen-orient/20130824-egypte-aide-financiere-fmi-lagarde-fonds-monetaire-international
  21. http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/07/10/qui-aide-financierement-l-egypte-apres-la-chute-de-morsi_3445644_3212.html
  22. BRUXELLES, 21 août - RIA Novosti
  23. https://www.tresor.economie.gouv.fr/File/378628 [archive]
  24. http://www.mof.gov.eg/MOFGallerySource/Arabic/PDF/reforms2012-2014-ar.pdf
  25. http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL5N0D303820130416