Écomusée d'Alsace

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alsace (homonymie).
Écomusée d'Alsace
L’écomusée est composé de 70 maisons traditionnelles alsaciennes
L’écomusée est composé de 70 maisons traditionnelles alsaciennes
Informations géographiques
Pays France
Ville Ungersheim
Adresse Écomusée d’Alsace
F-68190 Ungersheim
Coordonnées 47° 51′ 10″ N 7° 17′ 09″ E / 47.8527, 7.2859 ()47° 51′ 10″ Nord 7° 17′ 09″ Est / 47.8527, 7.2859 ()  
Informations générales
Date d’inauguration 1984
Collections Maisons traditionnelles, culture régionale
Superficie 100 hectares
Informations visiteurs
Site web site officiel

Géolocalisation sur la carte : Haut-Rhin

(Voir situation sur carte : Haut-Rhin)
Écomusée d'Alsace

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Écomusée d'Alsace
Une maison alsacienne à l'écomusée

L’écomusée d’Alsace est un village vivant recréé de toutes pièces sur une friche industrielle de mines de potasse d’Alsace. C’est un musée vivant dans lequel sont regroupées et reconstituées d’authentiques constructions alsaciennes (maisons à colombages, maisons d’ouvriers, boutique, mairie, tour fortifiée, Halle des fêtes, ferme, école, lavoir, jardins, champs…), généralement anciennes (certaines datant du XVe siècle) et ouvertes au public, où des acteurs costumés, dont certains sont bénévoles, présentent les travaux traditionnels de la région au moyen d’outils anciens : forgeron, charron, tonnelier, scieur, sellier, menuisier, boulanger. Ce musée de plein air, situé à proximité de la commune d’Ungersheim, organise souvent des fêtes folkloriques, pour la plupart calquées sur le calendrier liturgique.

Sa mission vise à présenter les bâtiments et les us et coutumes d'antan, ainsi qu'à assurer la transmission d'un patrimoine vivant par la formation d'artisans et la sensibilisation des plus jeunes par l'intermédiaire de classes d'environnement et de séjours en été.

En 2006, l’Écomusée traverse une passe difficile et, dans un contexte financier et politique houleux, entame son redressement sous la conduite de Jacques Rumpler, le nouveau Président de l'Association, bénévole et Administrateur de longue date. La nouvelle direction a détaché de l’Écomusée le patrimoine industriel de la mine de potasse Rodolphe, auparavant sauvé de la destruction, consolidé et ouvert au public. Le train historique qui reliait les deux parties de l’Écomusée (rurale et industrielle) a également été fermé. Enfin, la vente en 2012 du carrousel-salon (à Europa-Park) signale le désengagement de la direction sur le thème de l'art et de l'ethnographie forains.

Poursuivant son activité, toujours sous le label « Musée de France », le site poursuit sa mission de valorisation des arts et traditions populaires d'Alsace par la présentation des savoirs et savoir-faire tant matériels qu'immatériels et, en 2009, entame son grand projet de réhabilitation de l'ensemble bâti (70 constructions).

Situation[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]