École polytechnique de Thiès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École polytechnique de Thiès
Informations
Type Université publique
Régime linguistique Français
Localisation
Coordonnées 14° 47′ 37″ N 16° 57′ 56″ O / 14.7937, -16.965614° 47′ 37″ Nord 16° 57′ 56″ Ouest / 14.7937, -16.9656  
Ville Thiès
Pays Sénégal Sénégal
Région Région de Thiès

Géolocalisation sur la carte : Sénégal (administrative)

(Voir situation sur carte : Sénégal (administrative))
École polytechnique de Thiès

L'École polytechnique de Thiès, connue sous le sigle EPT, est l'une des perles de l'enseignement supérieur sénégalais. Fondée en 1973, c'est le fleuron du pays dans le domaine des sciences de l'ingénieur surtout en génie civil et génie électromécanique. Elle est directement rattachée au ministère de l'Enseignement supérieur, des Universités, des Centres universitaires régionaux et de la Recherche scientifique et délivre un diplôme d'ingénieur de conception reconnu sur le plan international.

Implantation, infrastructure et équipements[modifier | modifier le code]

L’École est située à Thiès (environ 70 km de Dakar), sur un terrain de plus de 400 hectares. Son campus comporte les locaux d’enseignement, d’exploitation et de gestion, de même que les logements à l’usage du corps enseignant et des élèves-ingénieurs. La liste des locaux est donnée à l’annexe.

Historique[modifier | modifier le code]

L'École polytechnique de Thiès, établissement public à vocation internationale, est sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur, des Universités, des Centres Universitaires Régionaux et de la Recherche scientifique.

Le développement de l’École polytechnique de Thiès se résume en 5 épisodes :

Le 23 mai 1973, le président du Sénégal Léopold Sédar Senghor décrète la création de l’École polytechnique de Thiès (EPT). L’École polytechnique de Montréal en accepte le parrainage au cours de son implantation progressive. L’EPT fut placée sous la tutelle du Ministère des forces armées.

En octobre 1991, l’EPT fut rattachée au ministère de l’éducation nationale et rattachée à l’Université de Dakar le 25 mai 1992.

En 1994, elle fusionna avec la division industrielle de l’ENSUT et la section technique industrielle de l’ENSETP pour former l’École supérieure polytechnique (ESP) de l’UCAD comprenant le centre de Dakar et celui de Thiès.

En 2007, l’EPT, ex-ESP centre de Thiès, est rattachée à la nouvelle université de Thiès.

En 2009, elle est détachée de l’université de Thiès pour devenir autonome sous la tutelle directe du Ministère de l’Enseignement supérieur, des Universités, des Centres universitaires régionaux et de la Recherche scientifique.

Missions[modifier | modifier le code]

Le décret de création de l’EPT assigne à celle-ci quatre missions fondamentales:

  • Former tant sur le plan théorique que pratique des Ingénieurs de conception (DIC);
  • assurer des formations et mener des activités de recherches en vue de préparer directement aux fonctions d’encadrement dans :
    • La production des biens et des services ;
    • La recherche ;
  • organiser des enseignements et des activités de recherches visant au perfectionnement permanent, à l’adaptation et à la participation à l’évolution scientifique et technologique ;
  • mener des activités d’expertises pour des organisations publiques et privées.

Vocation[modifier | modifier le code]

La réforme institutionnelle de 2009, du Président de la République Abdoulaye Wade, conférant à l’EPT une autonomie administrative et financière constitue donc une étape décisive vers le développement du pays et vers une indépendance technique.

Le souci de réalisme des promoteurs se reflète dans le fait que l’école ne compte que trois sections ; génie civil, génie électromécanique et génie informatique et télécommunications. C’est en effet dans ces trois domaines que se manifestent, à court et à moyen terme, les besoins essentiels et les possibilités immédiates de développement d’un pays tel que le Sénégal.

À cet effet, la vocation de l’École polytechnique est de former de futurs responsables de haut niveau, à forte culture scientifique, voués à jouer un rôle moteur dans le progrès de la société, par leurs fonctions dans les corps civils de l’État, dans la recherche et, de façon plus générale, dans l’ensemble des entreprises civiles et activités de la nation.

Quelques chiffres[modifier | modifier le code]

  • 970 ingénieurs de conception formés en génie civil et électromécanique.
  • Plus de 200 techniciens supérieurs formés en génie civil.
  • 20 % d’étudiants de nationalités étrangères formés à l’École.

Organisation des études[modifier | modifier le code]

La durée des études est de cinq ans, dont deux ans pour le tronc commun et trois ans de spécialisations. En plus de la formation scientifique et technique, plusieurs cours destinés à faciliter l’intégration du jeune ingénieur dans la vie professionnelle sont dispensés : technique d’expression, gestion des projets, économie, gestion, administration des entreprises, etc. Sur le plan de la formation, l’EPT comporte trois départements :

Département Tronc commun[modifier | modifier le code]

Le tronc commun, tout en permettant d’homogénéiser les connaissances des élèves provenant de différents lycées et de pays divers, est destiné à fournir les outils indispensables en :

  • mathématiques : analyse, algèbre linéaire, analyse vectorielle, analyse numérique, analyse statistique et probabilité, dénombrement, complément de mathématiques, recherche opérationnelle, calcul différentiel et intégral, équations différentielles, économie…..
  • sciences fondamentales et appliquées : physique, chimie de l’ingénieur, mécanique dynamique, mécanique statique, mécanique des fluides, mécanique des solides, mécanique des milieux continus, science des matériaux, anglais, dessin technique, informatique….

Département Génie civil[modifier | modifier le code]

  • Matières de génie : Résistance des Matériaux, Construction Métallique, Topographie, Hydraulique, Hydrogéologie, Hydrologie, Technologie de construction, Technologie du béton, Mécanique du Bâtiment, Béton Armé, Calcul de Structure, Géotechnique…

Secteurs d’activités des Ingénieurs de Génie Civil: Pilotage et coordination de projet ; Industries et entreprises du bâtiment ; Conception et réalisation des infrastructures dans les travaux publics ; Ouvrages hydrauliques et portuaires (Routes, ponts, assainissements, etc.)

Département Génie électromécanique[modifier | modifier le code]

Matières de génie : Mécanique générale, Mécanique des fluides, Résistance des Matériaux, Froid et Climatisation, Automatisme, Électrotechnique, Automatique, Thermodynamique, Éléments de machines, Installation Électrique, Électronique de Puissance, Gestion des Projets, Gestion de la Production, Maintenance, etc. Secteurs d’activités des Ingénieurs Électromécaniciens : Manufactures, Bâtiments, Industrie chimique ; Cabinets d'études et de conseils ; Sociétés du tertiaire ; Industrie automobile, Aéronautique ; Plasturgie et sidérurgie ; Conception des systèmes mécaniques et gestion des unités de production industrielle.

Département Génie informatique et télécommunication[modifier | modifier le code]

Le département Génie informatique et télécommunication est ouvert en 2012. Il forme des élèves ingénieurs qui obtiendront à l'issue de leur formation un diplôme en génie informatique et télécommunication.

Le Centre des ressources informatiques[modifier | modifier le code]

Dans le souci d’être en phase avec l’évolution de l’informatique et des NTIC, l’École Polytechnique de Thiès a jugé utile de disposer d’un service qui s’occupe exclusivement des questions liées à l’informatique. Ce service, dirigé par un professeur de l’École, assure :

  • Gestion des salles d’informatique.
  • Achat et installation des logiciels de formation.
  • Abonnement Internet ADSL et WIFI.
  • Gestion du matériel informatique au niveau de toute l’École.

Événements[modifier | modifier le code]

Journée « Portes ouvertes »[modifier | modifier le code]

Durant une journée entière, l’École ouvre ses portes au public. C’est ainsi que des moyens logistiques sont mis à la disposition des lycées et collèges principalement de Thiès et Dakar afin de leur facilité l’accès à l’École géographiquement isolée. L’occasion est saisie pour leur donner des conseils relatifs aux orientations à prendre après le baccalauréat. Il est aussi questions d’exhibitions de projets réalisés par les étudiants aux laboratoires de l’école, de diapos et vidéos de présentation d’éléments de la vie courante dont le procès est encore inconnu et dans lequel nous sommes acteurs (l’électrification, les routes…).

Journées scientifiques, sportives et culturelles[modifier | modifier le code]

Les JSSC sont un moment de communion et de retrouvailles de toute la grande famille polytechnicienne, de ses invités et partenaires. Cinq jours durant, le campus social vibre au rythme de ces journées. Des activités à caractères scientifiques, sportifs et culturels (conférences, diner-débats, concerts, veillée culturelle, finales tournois de football, basket-ball, jeux d’esprit…) s’y déroulent. Grâce à son label d’excellence, l’EPT avec la mobilisation externe reste un cadre dont les activités suscitent énormément d’intérêt et d’envie chez les invités qui viennent de loin.

Concours Junior Polytech[modifier | modifier le code]

Toujours dans le cadre de son programme d’activités scientifiques, l’EPT organise un concours dénommé : Junior Polytech. À l’image du concours général, il est organisé chaque année dans toute l’étendue du territoire national. En effet, ce concours à vocation scientifique et technique s’adresse aux meilleurs élèves des classes Première et Terminale des séries S1, S2 et S3. Les matières de compétition sont :

  • mathématiques ;
  • sciences physiques ;
  • construction mécanique.

Les lauréats sont invités durant les Journées scientifiques pour recevoir leurs prix.

Conférences, séminaires et diner débat[modifier | modifier le code]

Comme une rallonge des cours dispensés et ce pour l’ouverture de l’esprit des élèves vers d’autres domaines de compétence, ces conférences et débats sont organisés durant toute l’année.

Salon du Polytechnicien[modifier | modifier le code]

Dans le cadre de la promotion et d’échanges entre les élèves-ingénieurs en formation, les entreprises et le réseau des anciens de l’école, l’École polytechnique de Thiès organise un forum appelé Salon du Polytechnicien dont la 3e édition est prévue en 2012. À cette occasion, des projets d’ingénierie sont présentés par les élèves ingénieurs dans divers domaines de la science tels que les énergies nouvelles et renouvelables, l’hydraulique, les routes, l’automobile. Ces projets sont pour certains des ébauches de solution à des problèmes techniques concrets posés par l’industrie et, pour d’autres des sujets de recherche appliquée. Les entreprises invitées pourront présenter leurs structures grâce aux stands qui leur seront alloués. La dernière édition a été présidée par le professeur Moustapha Sourang, ministre de l’Enseignement supérieur, des Universités, des Centres universitaires régionaux et de la Recherche scientifique, avec le parrainage de Monsieur Abdoul Mbaye, retraité de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) devenu Premier ministre.

Cérémonie de remise de diplômes[modifier | modifier le code]

C’est la cérémonie parachevant en fin d’année le cycle des élève-ingénieurs. Cette année[Quand ?], l’EPT, dans sa nouvelle formule organisera sa première cérémonie de remise de diplômes prévue au mois d’août. C’est un évènement solennel mais néanmoins convivial qui rassembla les autorités étatiques, les autorités de l’école, les ingénieurs des promotions, les parents, les anciens et les élèves-ingénieurs.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]