École rascienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Le monastère de Đurđevi Stupovi

L'école rascienne ou école de la Raška (en serbe cyrillique : Рашки стил ; en serbe latin : Raški stil) est une école d'architecture qui a fleuri en Serbie à partir de 1170 jusqu'à à la fin du XIIIe siècle. Au-delà de cette période, elle a continué d'influencer l'architecture serbe et notamment l'architecture néo-byzantine serbe des XIXe et XXe siècles. Elle doit son nom à la région médiévale serbe de la Raška (Rascie) et est associée à la dynastie serbe des Nemanjić.

Historique[modifier | modifier le code]

L'une des premières manifestations du style rascien peut être trouvée au monastère de Đurđevi Stupovi, fondé vers 1170 par Stefan Nemanja, et l'une des dernières est illustrée par l'église Saint-Achille d'Arilje, fondée par le roi Stefan Dragutin à la fin du XIIIe siècle. Ces deux édifices figurent aujourd'hui sur la liste des monuments d'importance exceptionnelle de la République de Serbie[1],[2].

Architecture et peinture[modifier | modifier le code]

Le style rascien se caractérise par des constructions dotées d'une nef unique surmontée d'un dôme. Le côté occidental est généralement doté d'un narthex, tandis qu'à l'est se trouve un chœur et, au sud et au nord, se déploie un transept avec plusieurs chapelles. L'extérieur est caractéristique de l'architecture romane, ce qui révèle un lien direct avec les artisans de la côte orientale de la mer Adriatique, notamment ceux de Kotor et de Dubrovnik ; à l'époque cette région était sous le contrôle des Nemanjić.

Cette période architecturale coïncide avec l'Âge d'or de la peinture serbe, qui s'inaugure avec les fresques de Đurđevi Stupovi réalisées vers 1175, qui se retrouve au monastère de Gradac vers 1275 et atteint son apogée au monastère de Sopoćani[3].

Au style rascien va succéder le style serbo-byzantin, également connu sous le nom d'« école de Vardar », qui s'est développé dans la mouvance de la renaissance paléologue.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Parmi les réalisations les plus importantes de l'école rascienne figurent le monastère de Studenica, le monastère de Hilandar et le monastère de Žiča[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Références[modifier | modifier le code]

  1. (sr) « Đurđevi Stupovi », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 11 septembre 2012)
  2. (en) « Crkva Svetog Ahilija », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs (consulté le 11 septembre 2012)
  3. a et b (sr) Jovan Deretić, Kulturna istorija Srba, Belgrade, 2005 (ISBN 86-331-2386-X)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]