École polytechnique de l'université d'Orléans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École polytechnique.
Polytech Orléans
Image illustrative de l'article École polytechnique de l'université d'Orléans
Devise Relevons les défis de demain
Nom original École Polytechnique de l'université d'Orléans
Informations
Fondation 2002
Type École d'ingénieurs et établissement public d'enseignement et de recherche
Localisation
Coordonnées 47° 50′ 33″ N 1° 55′ 43″ E / 47.8425, 1.92861147° 50′ 33″ Nord 1° 55′ 43″ Est / 47.8425, 1.928611  
Ville Orléans
Pays France
Campus Université d'Orléans
Direction
Président Richard Roziecki
Directeur Christophe Léger
Chiffres clés
Personnel 50
Enseignants 100
Étudiants 1000
Doctorants 70
Divers
Particularités 35 % d'élèves boursiers
Affiliation CGE, CDEFI, GEIPI, Labellisée EUR-ACE
Site web www.polytech-orleans.fr

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Polytech Orléans

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Polytech Orléans

Géolocalisation sur la carte : Orléans

(Voir situation sur carte : Orléans)
Polytech Orléans
Ancien logo

Polytech Orléans ou École Polytechnique de l'université d'Orléans est une école d'ingénieurs française publique située à Orléans dans le quartier d'Orléans-la-Source, sur le campus de l'université d'Orléans dans le département du Loiret en région Centre. Elle est accréditée par la commission des titres d'ingénieurs (CTI).

L'école est membre de la conférence des grandes écoles (CGE) depuis le 15 septembre 2009.

Présentation[modifier | modifier le code]

Polytech Orléans[1],[2], intégrée au réseau national des écoles d’ingénieurs Polytech, résulte de la fusion de deux écoles, l’école supérieure de l'énergie et des matériaux (ESEM) et l’école supérieure des procédés électroniques et optiques (ESPEO) réalisée en 2002.

Elle est située sur le campus de l'université d'Orléans et rassemble 1 000 élèves, 70 doctorants, 100 enseignants chercheurs dont 23 professeurs, 16 professeurs agrégés détachés dans l'enseignement supérieur, et 50 personnels administratifs et techniques.

Formation[modifier | modifier le code]

La formation en cinq ans est répartie en deux cycles : le parcours des écoles d'ingénieur Polytech (PeiP) de formation aux outils et méthodes de l’ingénierie de 2 ans suivi d'un cycle de spécialités de 3 ans à choisir parmi 5 domaines (génie civil et géo-environnement ; écotechnologies électroniques et optiques ; mécanique, énergétique, matériaux, mécatronique ; management de la production (en alternance) ; intelligence du bâtiment (en alternance).

Les débouchés professionnels se situent principalement dans les domaines de l'automobile, de l'environnement, de l'aéronautique, des systèmes embarqués, de l'énergétique ou du traitement de l'image.

Parcours des écoles d'ingénieur Polytech (PeiP)[modifier | modifier le code]

Le PeiP de Polytech Orléans, d'une durée de 2 ans, est un parcours intégré post-bac qui se déroule dans l'école. À l'issue du PeiP, il est possible d'intégrer l'une des 85 spécialités d'ingénieur proposées au niveau du Réseau Polytech.

Spécialité génie civil et géo-environnement[modifier | modifier le code]

La spécialité génie civil et géo-environnement se choisit à la fin du cycle initial polytechnique (CIP), par les étudiants du parcours PeiP (parcours élève ingénieur polytech) ou bien directement à l'entrée dans l'école pour les étudiants de classes préparatoires ou ou titulaire d'un diplôme universitaire de technologie (DUT). Ainsi l'école forme des étudiants dans trois grands domaines : le génie civil, l'ingénierie de l'environnement et les géosciences. Durant leur troisième et quatrième année, les étudiant suivent une formation commune à tous les étudiants de la spécialité avec certaines options au choix. À l'issue de leur quatrième année, les élèves ingénieurs sont confrontés à un choix de quatre options parmi lesquelles : travaux publics et aménagement (TPA), construction durable (COD), gestion du géo-environnement (GEN) et gestion des sols et sites industriels (GSI).

Spécialité écotechnologies électroniques et optiques[modifier | modifier le code]

L'une des spécialités de l'école est écotechnologies électroniques et optiques, accessible par les étudiants ayant obtenu le CIP ou par les étudiants post-DUT, post-BTS et de classes préparatoires. La spécialité forme les élèves dans quatre domaines d'expertise : architectures autonomes (AA), vision embarquée (VE), photonique (PH) et ingénierie plasma (IP).

Spécialité mécanique, énergétique, matériaux, mécatronique[modifier | modifier le code]

À l'issue du cycle initial polytechnique (CIP), les étudiants post-DUT et post-classes préparatoires, peuvent choisir de s'orienter ou d'intégrer l'école dans la spécialité mécanique, énergétique, matériaux, mécatronique. Ceci est la première spécialisation de l'étudiant. Pendant cette troisième année, les cours dispensés sont essentiellement orientés vers les sciences mécaniques. À la fin de cette troisième année, l'étudiant devra choisir une seconde spécialisation : filière mécatronique et conception de système (MCS), filière matériaux et mécanique des structures (MMS), filière véhicule et système énergétique (VSE). En cinquième année, les étudiants ont le choix entre plusieurs options de filière. Pour les MCS, option systèmes automatisés (SA) ou conception de produits industriels (CPI) ; pour les MMS, option simulation numérique en mécanique (SNM) ou ingénierie des matériaux industriels (IMI) ; pour les VSE, option dynamique des fluides (DF) ou conversion de l'énergie (CE).

Spécialité management de la production[modifier | modifier le code]

La spécialité management de la production forme par apprentissage des ingénieurs dans le domaine de la production.

Spécialité intelligence du bâtiment[modifier | modifier le code]

La spécialité intelligence du bâtiment forme par apprentissage des ingénieurs capables de proposer des solutions innovantes en matière de gestion technique des bâtiments et de maintien à domicile.

Formations complémentaires[modifier | modifier le code]

L'école propose des formations complémentaires, pour obtenir un second diplôme en parallèle ou à la suite du diplôme d’ingénieur. Le suivi des cours des formations complémentaires est facilité car pris en compte dans les emplois du temps des élèves ingénieurs.

Masters (Bac+4 et Bac+5)[modifier | modifier le code]

Il est ainsi possible, en parallèle aux 4e et 5e années du cursus, d'intégrer des masters de l'université d'Orléans. Les étudiants suivant ce parcours, en cas de validation des deux formations, se voient décerner un double diplôme: ingénieur et Master 2.

  • Master « Administration des entreprises » (Bac+4 et Bac+5) en liaison avec l’Institut d’administration des entreprises de l’université d’Orléans : pour renforcer la formation scientifique et management de base par une formation plus poussée en administration des entreprises ;
  • Master « Informatique : visualisation, image et performance » (Bac+5) de l’université d’Orléans : pour renforcer la formation scientifique en informatique et traitement des images ;
  • Master « Énergie et matériaux : option énergie, combustion, environnement » (Bac+5) de l’université d’Orléans : pour renforcer la formation scientifique ;
  • Master « Énergie et matériaux : option milieux et matériaux en conditions extrêmes » (Bac+5) de l’université d’Orléans : pour renforcer la formation scientifique ;
  • Master « Mécatronique, Automatique, Robotique, Signal » (Bac+5) de l’université d’Orléans : pour renforcer la formation scientifique.

Mastères spécialisés de la conférence des grandes écoles (Bac+6)[modifier | modifier le code]

L'école propose également des formations de spécialisation après le diplôme d'ingénieur, labellisées par la conférence des grandes écoles (CGE)

  • Mastère « Capteurs et géosciences » (Bac+6) labellisé par la conférence des grandes écoles : pour renforcer la formation scientifique en capteurs et géosciences
  • Mastère « Création d’entreprise innovante et socialement responsable » (Bac+6) labellisé par la conférence des grandes écoles : pour développer l’entrepreneuriat en créant sa propre entreprise

Partenariats de double diplômes[modifier | modifier le code]

L'école a signé un accord de double diplôme avec l'institut français Énergies nouvelles (ex IFP). Cet accord s'inscrit dans le cadre de la formation dispensé par l'école en spécialisation moteur (conversion de l'énergie).

Formations en partenariat[modifier | modifier le code]

Dotée d'un pôle en motorisation, l'école, en partenariat avec l'institut supérieur de l'automobile et des transports (ISAT) propose le master spécialisé automotive engineering for sustainable mobility.

Le master comprend une formation de deux années comprenant trois semestres d'étude et un stage. Les cours sont dispensés en anglais. Cette formation a pour but de former des ingénieurs dans les domaines des nouvelles technologies moteur. La formation permet aux étudiants d'acquérir des connaissances dans les technologies hybrides, véhicules électriques ou bio-matériaux.

Relations internationales[modifier | modifier le code]

L'école appartient à un réseau d'universités permettant une mobilité à ses étudiants et ses chercheurs. L'association « Polytech Mundus » en collaboration étroite avec l'école polytechnique de l'université de Tours permet d'accueillir un nombre important d'étudiants étrangers sur les deux campus. Une expérience internationale de 24 semaines est obligatoire pour obtenir le diplôme d'ingénieur de l'école d'Orléans.

Recherche[modifier | modifier le code]

L'école s'appuie sur six laboratoires de recherche associés : le groupe de recherche sur l'énergétique des milieux ionisés (GREMI) ; le laboratoire pluridisciplinaire de recherche en ingénierie des systèmes, mécanique et énergétique (PRISME) ; le laboratoire de recherche sur les conditions extrêmes et matériaux : haute température et irradiation (CNRS-CEMHTI) ; le centre de recherche sur la matière divisée (CRMD) ; l'institut des sciences de la terre d'Orléans (ISTO) ; l'institut de combustion aérothermique réactivité et environnement (ICARE).

L'école dispose également d'une soufflerie destinée à la recherche scientifique.

Admissions[modifier | modifier le code]

L'admission à l'école est possible au niveau Bac (Bac S ou STI2D ; concours Geipi Polytech), au niveau Bac+1 (étudiants en première année commune des études de santé : concours « Polytech  »), au niveau Bac+2 (élèves de classes préparatoires aux grandes écoles : concours « Polytech » et G2E pour les BCPST ou pour les titulaires d'un IUT ou d'un BTS), au niveau Bac+3 pour les titulaire d'une Licence (concours réseau « Polytech ») ; au niveau Bac +4 ou +5 pour les titulaires de Master 1 ou 2 (concours réseau « Polytech »).

Vie associative[modifier | modifier le code]

ViaPolytech est l'association de loi 1901 des diplômés de l'école. Elle réunit les diplômés des formations fondatrices de l'école Polytech Orléans à savoir, ESTEP, ESRMM, ESEM, ESPEO, PROD ITII, DESS EEA, DESS ITE, DESS Génie automobile, ASGE et MST TP.

Liste des directeurs successifs[modifier | modifier le code]

  • Septembre 2002 - mars 2006 : Jean Louis Billoët, directeur
  • Avril 2006 - août 2008 : Pierre Ranson, administrateur provisoire
  • Septembre 2008 - février 2012 : Anne-Marie Jolly, directrice
  • Depuis mars 2012 : Christophe Léger, directeur

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret n°2002-555 du 16 avril 2002 relatif à l'école polytechnique de l'université d'Orléans
  2. Décret n° 2004-36 du 5 janvier 2004 modifiant le décret n° 2002-555 du 16 avril 2002 relatif à l'institut polytechnique de l'université d'Orléans

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]