École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art (ENSAAMA), communément dénommée École Olivier-de-Serres, est une école d'art publique située dans le 15e arrondissement de Paris, rue Olivier-de-Serres.

Depuis le début du XXe siècle, l'école était également surnommée les « Arts-A » (prononcer : Zarza).

Historique[modifier | modifier le code]

L'École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art (ENSAAMA) est issue de l’École des arts appliqués à l’industrie[1], fondée en 1922, et de l’École des métiers d’art, fondée en 1941, et qui occupait les locaux de l'ancien hôtel Salé, rue de Thorigny, actuel musée Picasso.

Enseignements[modifier | modifier le code]

Dans la deuxième moitié du XIXème siècle, dans un contexte de forte rivalité avec l’Angleterre 1, une quinzaine d’écoles d’arts appliqués sont créées à Paris. Les écoles de garçons Germain Pilon et Bernard Palissy ouvrent en 1883. «La première est destinée à offrir aux ouvriers des principales branches de l’industrie artistique les connaissances qui leurs sont nécessaires. On y enseigne les matières suivantes : dessin et modelage d’après le plâtre et d’après nature, constructions et dessin géométrique, perspective, anatomie, anatomie comparée, architecture, ameublement, composition décorative, analyse des styles, aquarelle ». La seconde, « une école professionnelle artistique », a pour but de former des « artistes habiles dans certaines industries, telles que la céramique, le verrerie et les émaux, la sculpture sur bois, marbre, ivoire, métaux, le dessin des étoffes et la peinture décorative»

2. Les deux écoles sont réunies en 1923 dans un bâtiment construit rue Dupetit-Thouars

3 entre 1911 et 1913, mais dont la première guerre mondiale a retardé l’affectation d’origine. Ainsi naît L’École des Arts Appliqués à l’Industrie.

En 1941, Camille Fleury, crée le Centre d’apprentissage des Arts et Métiers,

au 10 rue du Parc Royal. Dès 1942, le Centre occupe l’Hôtel Salé4, alors

inhabité et devient le Centre de Formation Professionnel des Métiers d’Art puis l’École des Métiers d’Art.

En 1956, Jacques Viénot crée le premier cours d’esthétique industrielle à l’École des Arts Appliqués à l’Industrie, en un an d’abord puis en deux ans dès 1961.

En 1969, l’École des Métiers d’Art et l’École des Arts Appliqués à l’Industrie s’installent rue Olivier de Serres dans le 15ème arrondissement et deviennent, sous la direction de Messieurs Theubet et Fleury, l’École Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d’Art, seule école nationale supérieure du Ministère de l’Éducation Nationale dans le domaine des arts appliqués et des métiers d’art.

1 Le South Kensington College dont est issu l’actuel Royal College of Art ouvre en 1852.

2 Lebahar, Jean-Charles, avec la participation d’Éric Tortochot et Pierre-Étienne Feertchak L’enseignement du design industriel, Lavoisier, 2008, p 128. cite Le Mansois Duprey, T.G.A, L’oeuvre sociale de la municipalité parisienne, 1871-1891, Imprimerie Municipale, 1892, pp 16-17.

3 Le bâtiment de la rue Dupetit-Thouars abrite aujourd’hui l’École Duperré, initialement installée rue de l’Amiral Duperré et créée pour les jeunes filles dans le cadre du projet social d’Élisa Lemonnier. Le nom des deux écoles de garçons, Bernard Palissy et Germain Pilon (deux artistes du XVIème siècle) demeurent inscrits sur la façade, traces physiques de l’histoire du bâtiment.

4 L’Hôtel Salé, situé 5 rue de Thorigny, dans le 4ème arrondissement de Paris, abrite aujourd’hui le Musée Picasso

Situation actuelle[modifier | modifier le code]

L'ENSAAMA est aujourd'hui une école publique qui accueille 710 élèves pour des formations artistiques post-bac, à caractère professionnel diversifié. C’est actuellement l'un des 4 établissements majeurs de Paris de préparation aux métiers d'art (avec les écoles Boulle, Duperré et Estienne), écoles qui possèdent toutes une solide renommée dans le domaine des arts appliqués et des métiers d’art, fruit de leurs 150 ans d'ancienneté.

Diplômes[modifier | modifier le code]

Quelques anciens élèves et professeurs[modifier | modifier le code]

Aumôniers[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Celle-ci fut, en 1956, la première école féminine professionnelle, elle-même issue de la fusion des écoles Germain-Pilon et Bernard-Palissy en 1925 et du Cours supérieur d'esthétique industrielle fondé, en 1958, par Jacques Viénot et qui occupait alors les locaux de l'actuelle École supérieure des arts appliqués Duperré, rue Dupetit-Thouars.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Ce site est desservi par la station de métro Convention.

Liens externes[modifier | modifier le code]