École nationale supérieure de l'énergie, l'eau et l'environnement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École nationale supérieure de l’énergie, l’eau et l’environnement
Image illustrative de l'article École nationale supérieure de l'énergie, l'eau et l'environnement
Devise Energie, eau, environnement, relever les défis de demain
Informations
Fondation 2008
Type École d’ingénieurs (composante de Grenoble INP)
Localisation
Coordonnées 45° 11′ 35″ N 5° 45′ 56″ E / 45.193126, 5.76564445° 11′ 35″ Nord 5° 45′ 56″ Est / 45.193126, 5.765644  
Ville Grenoble
Pays Drapeau de la France France
Campus Saint Martin d'Hères
Direction
Directeur Yves Maréchal
Chiffres clés
Étudiants 931[1]
Doctorants 199[2]
Diplômés/an 305 en 2011[2]
Divers
Mascotte Ours Polaire
Affiliation CGE, CDEFI, Tenerrdis
Site web ense3.grenoble-inp.fr/

Géolocalisation sur la carte : Grenoble Métropole

(Voir situation sur carte : Grenoble Métropole)
École nationale supérieure de l’énergie, l’eau et l’environnement

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
École nationale supérieure de l’énergie, l’eau et l’environnement

L’école nationale supérieure de l’énergie, l’eau et l’environnement ou Ense3 est une école d’ingénieurs du groupe Grenoble INP issue de la fusion de l’école nationale supérieure d'hydraulique et de mécanique de Grenoble et de l’école nationale supérieure d'ingénieurs électriciens de Grenoble en 2008.

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

L’école nationale supérieure d'ingénieurs électriciens de Grenoble (ENSIEG) est l'une des deux écoles fondatrices de l'Ense3. Elle a été créée en 1908 afin de proposer une formation en électrotechnique industrielle. La seconde école fondatrice, l'École nationale supérieure d'hydraulique et de mécanique de Grenoble (ENSHMG), a été fondée en 1929 pour dispenser la formation requise par les industries présentes dans la région grenobloise en mécanique des fluides et en hydroélectricité. La fusion de ces deux écoles a été réalisée lors de la refonte de l'INPG en grand établissement en 2008.

En septembre 2015, dans le cadre du Plan campus, l'Ense3 quittera en grande partie les sites Ampère (ex-ENSIEG) et Bergès (ex-ENSHMG) sur le campus Est et fera sa rentrée dans le bâtiment GreEn-ER au cœur du campus GIANT de la ville de Grenoble, qui vise à créer un campus d'innovation, un « MIT à la française » sur la presqu'île.

Porté par le PRES Université de Grenoble et piloté par Grenoble INP, GreEn-ER est un nouveau pôle d'innovation de dimension mondiale sur l'énergie et les ressources renouvelables.

Formation[modifier | modifier le code]

L'école propose une formation d'ingénieur dans le domaine de l'énergie (production, transport, gestion et distribution, traitement de l'information), de l'eau (hydraulique, hydrologie, ouvrages, génie civil) et de l'environnement (énergies renouvelables, efficacité énergétique, géotechnique, pollution des sols, qualité de l'eau en rivière). Cette formation est sanctionnée par un diplôme d'ingénieur. Elle propose aussi des masters spécialisés.

L'école recrute à partir des Concours communs polytechniques, du Cycle préparatoire polytechnique et sur dossiers (Admission sur Titres).

L'Ense3 est habilitée par le ministre de l’enseignement supérieur, sur avis de la Commission des titres d'ingénieur, à délivrer à ses étudiants un titre d’ingénieur diplômé au terme d’une formation de trois années.

Première année[modifier | modifier le code]

La formation repose sur une première année commune à l’ensemble des étudiants, qui constitue socle commun de connaissances et de compétences. Cette formation donne un niveau Bachelor (L3) en Sciences de l'Ingénieur.

Deuxième et troisième années[modifier | modifier le code]

A partir de la deuxième année, chaque étudiant effectue un choix son choix de filière qui lui permet de commencer à construire et adapter son cursus en fonction de son projet personnel.

Les étudiants choisissent ensuite une filière métier parmi huit proposées :

  • Signal, image, communication, multimédia (SICOM)1
  • Systèmes énergétiques et marchés (SEM)
  • Hydraulique ouvrages et environnement (HOE)
  • Ingénierie de l'énergie électrique (I2E)
  • Mécanique et énergétique (ME)
  • Ingénierie énergétique et nucléaire (IEN)
  • Automatique systèmes et information (ASI)
  • Ingénierie de produits (IdP)2

1 : en partenariat avec Phelma

2 : en partenariat avec l'ENSGI

Double-diplômes[modifier | modifier le code]

L'Ense3 donne à ses étudiants la possibilité de compléter leur formation techniques entre leur deuxième et leur troisième année par des doubles diplômes, davantage tournés vers le management et la gestion de projet, avec des établissements tels que Grenoble Ecole de management, l'IAE Grenoble ou encore Sciences Po Grenoble.

Recherche et relations industrielles[modifier | modifier le code]

Laboratoires de recherche[modifier | modifier le code]

L'Ense³ est en relation avec un grand nombre de structures de recherche qui travaillent sur des domaines en lien avec l'énergie, l'eau et l'environnement.

Les enseignants chercheurs de l'école travaillent dans les laboratoires suivants.

Ceux-ci sont[3]:

  • 3S-R (Sols, Solides, Structures - Risques)
  • G2Elab (Laboratoire d'électrotechnique et d'électronique de puissance)
  • Gipsa-lab (Laboratoire de Traitement du signal, de l'image et d'automatique)
  • G-SCOP (Science pour la conception, l'optimisation et la production)
  • LEGI (Laboratoire des Ecoulements Géophysiques et Industriels)
  • LEPMI (Laboratoire d'Electrochimie et de Physicochimie des Matériaux et des Interfaces)
  • LTHE (Laboratoire d'étude des Transferts en Hydrologie et Environnement)
  • Laboratoire de rhéologie (Matière et écoulements)
  • SIMAP (Science et ingénierie des matériaux et des procédés)

Pôle de compétitivité[modifier | modifier le code]

L'école renferme dans ses locaux le centre Tenerrdis, dont la mission est de développer les énergies de demain. Il est axé autour des plateformes technologiques de production d'énergies délocalisées, d'économies d'énergie dans l'habitat, de l'électronique et du Traitement du Signal et de l'Image.

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

La vie étudiante est assurée par un Bureau des étudiants appelé Cercle des élèves. Il gère des affaires intra et extra-scolaire tel que des soirées à thèmes, l'accueil des nouveaux élèves, la supervision des autres associations de l'école, la plaquette d'admissibilité (plaquette alpha) et créé le lien entre l'administration et les élèves.

Il est épaulé par le Bureau des sports (BdS) pour les activités sportives et le Bureau des Arts (BdA) pour les activités culturelles.

Le BDE, le BDS et le BDA sont élus chaque année par les étudiants lors de la campagne, qui a lieu chaque année en mars. Une partie des élèves de première année se regroupe alors en plusieurs listes étudiantes qui organisent des évènements lors de la campagne, afin de remporter les votes des élèves

Clubs étudiants[modifier | modifier le code]

L'école possède plusieurs clubs étudiants :

  • Le C-Velec, association visant à promouvoir le transport électrique et à en concevoir certains modèles: électrification de voitures, de scooter, de motoneige, de kart…
  • La Junior Conseil Ense3, mini-entreprise, qui joue l’intermédiaire entre les étudiants de l’école qui réalisent les études et les entreprises qui les demandent.
  • Enactus, axée sur entrepreneuriat social, est une association qui vise à réaliser des projets ayant une finalité sociale et/ou environnementale
  • Le Ce3, est une association qui a pour but de sensibiliser la communauté étudiante aux problématiques liées à la ressource en eau et aux enjeux énergétiques, par la publication d’une revue trimestrielle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • ENSI Poitiers, une école d'ingénieurs dans le même domaine
  • Junior Conseil Ense3, l'association des étudiants de l'école qui réalise des études pour les entreprises