École nationale supérieure d'informatique pour l'industrie et l'entreprise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École nationale supérieure d'informatique pour l'industrie et l'entreprise
Image illustrative de l'article École nationale supérieure d'informatique pour l'industrie et l'entreprise
Informations
Fondation 1968
Type Grande école d'ingénieurs publique
Localisation
Coordonnées 48° 37′ 36″ N 2° 25′ 55″ E / 48.626725, 2.431905 ()48° 37′ 36″ Nord 2° 25′ 55″ Est / 48.626725, 2.431905 ()  
Ville Évry
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Campus Pôle scientifique d'Évry Vals-de-Seine, Strasbourg
Direction
Directeur Ménad Sidahmed
Chiffres clés
Étudiants 414[1]
Doctorants 15[2]
Niveau Bac+5
Diplômés/an 123 en 2011[2]
Divers
Particularités Ecole associée de l'Institut Télécom depuis juin 2010
Affiliation Pôle scientifique d'Évry Vals-de-Seine, Institut Télécom, UniverSud Paris, CGE, CDEFI
Site web www.ensiie.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
École nationale supérieure d'informatique pour l'industrie et l'entreprise

L'École nationale supérieure d'informatique pour l'industrie et l'entreprise (ENSIIE, anciennement Institut d'informatique d'entreprise, IIE) est une école d'ingénieurs française. Créée en 1968, elle est située à Évry dans l'Essonne. Elle dépend du Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Son recrutement se fait sur le concours Centrale-Supélec et elle est membre de la Conférence des grandes écoles.

Depuis septembre 2009, elle dispose d'une antenne[3] à Strasbourg, en Alsace.

L'ENSIIE est une des plus anciennes écoles d'informatiques en France, l'ENSIIE se distingue par un enseignement technique et scientifique de haut niveau autour du triptyque informatique- mathématiques - organisation des entreprises et finance, une grande proximité avec le monde de l'entreprise, avec 11 mois de stages au cours de la scolarité, mais aussi une vie associative très enrichissante.

L'ENSIIE propose, en plus de sa formation initiale, une formation continue d'ingénieurs (formation d'ingénieur en partenariat) FIP en deux années par alternance, ouverte aux salariés ayant au moins trois ans d'expérience en informatique et disposant d'un diplôme bac+2.L'ENSIIE propose également une formation en alternance d'ingénieur, par l'apprentissage FIPA, en 6 semestres en alternance 3 jours en entreprises / 2 jours à l'école.

Historique[modifier | modifier le code]

Créé en 1968 au sein du Conservatoire national des arts et métiers, l'Institut d'informatique d'entreprise est tout d'abord installé à Paris, dans les locaux du CNAM. Les promotions sont très réduites au départ, constituées d'une trentaine d'élèves au plus, mais ne tarderont pas à s'enrichir. Quatre années plus tard, en 1972, l'IIE est habilité, par la Commission des titres d'ingénieurs, à délivrer le diplôme d'ingénieur de l'Institut d'Informatique d'Entreprise. En 1973, les ingénieurs IIE se sont regroupés dans l'association des Ingénieurs IIE A3ie, dont le rôle est de promouvoir le diplôme, de maintenir un flux de relations entre ses membres et de contribuer au dynamisme d'un réseau d'information entre l'école et les entreprises. En 1974, l'école rejoint le concours Centrale–Supélec, qui sert encore de base principale à son recrutement. En 1984, l'IIE est déplacé dans la ville nouvelle d'Évry, et hérite de locaux plus vastes, permettant d'étendre les promotions à plus de 140 élèves aujourd'hui. En 2006, des travaux importants ont été réalisés, afin de rénover et d'agrandir les locaux de l'école. Enfin, au 1er août 2006, l'IIE change de nom pour devenir l'École Nationale Supérieure d’Informatique pour l’Industrie et l’Entreprise (ENSIIE). Depuis 2009, l'ENSIIE dispose d'une antenne à Strasbourg. Le partenariat avec l'Université de Strasbourg permet la mutualisation de moyens et synergie au niveau de l'enseignement et de la recherche. Le 13 septembre 2011, l'ENSIIE rejoint le réseau des écoles associées de l'Institut Télécom [4]. L'intégration du plus grand groupe d'écoles d'ingénieurs spécialisées dans les TIC et l'informatique lui assure désormais un rayonnement national et international.

Recrutement[modifier | modifier le code]

Le recrutement à l'ENSIIE peut varier selon les études et respecte les modalités suivantes :

  • Concours Centrale-Supélec (filière de classes préparatoires MP, PSI, PC, PT, TSI)
  • Concours national DEUG
  • Admissions sur titre aux titulaires d'un DUT, d'un BTS ayant fait une préparation ATS, d'une licence ou d'un diplôme équivalent à dominante informatique ou mathématiques.

Le recrutement en deuxième année se fait sur admission sur titre, pour les titulaires d'une maîtrise, d'un Master1, Bachelor à dominante informatique ou mathématiques ou d'un diplôme équivalent.

Les Principes de la formation[modifier | modifier le code]

Cinq grands principes sont mis en avant dans cette formation :

  • Triptyque mathématiques, informatique et organisation de l'entreprise
  • Apprendre à travailler en équipe
  • Expérience & proximité de l'entreprise
  • Ouverture à l'international
  • Formation à l'autonomie grâce à la vie associative

Formation initiale[modifier | modifier le code]

La scolarité à l'ENSIIE dure six semestres, à temps plein. Elle comporte des phases d'enseignement et d'importantes phases de stages en entreprise.

Les 1er et 2e semestres, les étudiants suivent tous les mêmes enseignements, articulés en quatre grands modules :

Ces enseignements ont pour objectif de fournir aux étudiants les bases scientifiques et les outils fondamentaux pour leur futur métier d'ingénieur. Ces bases leur permettront de s'adapter ou de suivre les évolutions rapides du monde informatique.

Les 3e et 4e semestres, sont découpés en deux parties. D'abord, un tronc commun, reprenant les quatre grandes orientations de première année, en les approfondissant ou en faisant intervenir de nouveaux concepts. Ensuite un choix d'options options à choisir parmi les catégories suivantes :

  • Mathématiques de la décision
  • Informatique / systèmes
  • Robotique, RV et IA
  • Finance, bioinformatique
  • Informatique / réseaux
  • Informatique d'entreprise
  • Mathématiques financières - modélisation
  • Création d'entreprises
  • options des Maters cohabilités

Le but de ces options est de permettre aux étudiants de commencer à se spécialiser dans un domaine précis, spécialisation qui se renforcera encore en dernière année, l'élève ingénieur ayant alors trois options à choisir entre une dizaine, lui permettant de personnaliser son bagage et de sélectionner ses préférences.

Cette troisième année est très courte puisqu'elle ne dure qu'un semestre, le suivant étant réservé au stage de fin d'études. Elle est composée quasi-exclusivement d'options, et prépare les élèves à leur entrée dans l'entreprise ou dans le monde de la recherche. Trois filières se dégagent de ces options : Informatique décisionnelle, Systèmes d'information avancés, Logiciels sûrs, couvrant les grands thèmes de l'informatique.

À l'issue des deux premières années à l'ENSIIE, les élèves ont la possibilité de compléter leur cursus au sein du programme Grande École de Télécom Ecole de Management pour se voir décerner un double diplôme ingénieur-manager[5].

Intégration à l'entreprise[modifier | modifier le code]

L’ENSIIE s'inscrit dans une démarche volontaire d'éveil aux différentes facettes de l'entreprise, des échanges technologiques internationaux aux problèmes de l'algorithmique modernes.

Les élèves peuvent ainsi compter plus d'un an de stage durant leur scolarité, ceux-ci s'intégrant à l'année scolaire en se déroulant pendant l'été.

Ainsi en plus de leur formation théorique, les ingénieurs ENSIIE ont l'occasion de s'immerger dans le monde de l'entreprise au cours de trois stages, à raison d'un par année d'étude, et ce d'une durée minimale de :

  • 10-12 semaines en première année (stage de programmation et développement)
  • 12 semaines en deuxième année (stage de conception et développement)
  • 5-6 mois en troisième année (stage de conception, veille technologique et innovation)

Ces stages, différents par leur optique, tentent de fournir une vision d'ensemble du métier d'ingénieur. Le premier s'articule autour du développement ou de la conception et offre à l'élève ingénieur une première immersion dans le monde du travail. L'élève devra ainsi programmer un projet respectant un cahier des charges imposé.

Le second stage, déjà plus pointu, demande à l'élève de s'habituer à la de prise d'initiative et de décision. Ici, plutôt que de respecter des consignes, il devra répondre à une problématique informatique ou mathématique (financière) donnée. Réponse qui prendra la forme d'un cahier des charges, de solutions algorithmiques et de documentation.

Le dernier stage permet à l'élève, de s'intégrer à une entreprise et d'en explorer le quotidien. Ici, le futur ingénieur devra faire preuve d'imagination et utilisera tous ses acquis dans des domaines variés. Innovation, veille technologique, recherche ... une réflexion avancée sera mise au service de demandes complexes.

Ouverture internationale[modifier | modifier le code]

Au cours de la troisième année d'études, l'ENSIIE propose aux élèves d'effectuer leur scolarité dans une université étrangère, le plus souvent dans le cadre d'une formation en bi-cursus, pouvant mener à l'obtention d'un diplôme étranger, tel qu'un Master of Science (MSc).

L'école possède déjà de nombreux partenariats.

Doubles diplômes :

Accords Erasmus :

Masters recherche en bi-cursus[modifier | modifier le code]

La dernière année peut aussi faire l'objet d'une scolarité en bi-cursus : certains élèves peuvent en effet choisir de suivre les cours d'un master, en parallèle de leur scolarité à l'école. La plupart du temps, ce master remplace le choix d'une option du cursus classique.

Il est possible de suivre en habilitation partagée avec l'Université d'Évry, l'Université de Créteil, l'Ecole des Mines de Paris et Télécom SudParis (ex INT) les masters recherche suivants :

  • Master MPRO du CNAM
    • Modélisation, Optimisation et Conception des Systèmes, parcours Recherche opérationnelle
  • Master Sciences Pour l'Ingénieur (SPI) de l'Université d'Évry-Val-d'Essonne (UEVE)
    • Spécialité RVSI : réalité virtuelle et systèmes intelligents
      • Parcours TD&B : Traitement de Données et Bio-identification (biométrie)
      • Parcours VISE : Véhicules Intelligents et Systèmes Embarqués
      • Parcours RV&A : Réalité Virtuelle et Augmentée
    • Spécialité MOPS : modèles, optimisation, programmation et services
      • Parcours Optimisation et Services
      • Parcours Conception et Validation
      • Parcours Réseaux et Qualité de Service
  • Master Informatique et Systèmes de l'Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne (U-PEC, ex-Paris 12)
    • Spécialité SSI : sécurité des systèmes informatiques

L'école propose en outre de suivre un master de l'Université d'Évry orienté bio-informatique hors habilitation partagée :

  • Master IMBI : Informatique et Mathématique pour la Biologie Intégrative
  • Ouverture à la rentrée 2012 d'une double-diplôme Ensiie / Télécom école de management "ingénieur-manager"

La recherche[modifier | modifier le code]

Une grande partie des enseignants de l'ENSIIE sont des enseignants-chercheurs, et ont donc une mission de recherche à accomplir. Ces enseignants-chercheurs font partie de divers laboratoires en Île-de-France, et effectuent leur recherche dans les domaines suivants : Contrôle stochastique en finances, Optimisation combinatoire, Spécification et vérification de programmes, Apprentissage statistique.

Ces travaux se font dans les deux laboratoires liés à l'ENSIIE, le laboratoire CEDRIC (Centre d'Études et De Recherches en Informatique du CNAM) et le laboratoire IBISC (Informatique, Biologie Intégrative et Systèmes Complexes de l'Université d'Evry). Il existe aussi des relations avec d'autres laboratoires dans lesquels travaillent des enseignants-chercheurs de l'école[6].

Vie étudiante[modifier | modifier le code]

Plus de 35 associations se partagent les locaux de l'école, certaines d'entre elles étant reconnues au niveau national.

Parmi les associations les plus actives on retrouve :

  • AEIIE : Association des Élèves de l'ENSIIE (gérée par le Bureau des Élèves)
  • ARiSE : Administrateurs du Réseau Informatique et des Services aux Étudiants
  • ASIIE : Association Sportive de l'ENSIIE
  • Dièse : la Junior-Initiative de l'ENSIIE, qui fut classée parmi les 6 meilleures Junior-Entreprises de France depuis plusieurs années et certifiée Afnor
  • Forum : organisateur du Forum Horizons Informatiques, forum annuel étudiants/entreprises
  • GalaXiie : Association organisatrice du Gala annuel de l'école. Un événement qui regroupe 500 personnes dans une salle parisienne.
  • ORiGiNe : club de robotique, participant à la Coupe de France de Robotique (et organisant chaque année une pré-coupe Ile-de-France regroupant au sein de l'école plus de 200 élèves d'Ile-de-France)

Il existe aussi de nombreux autres clubs proposant diverses activités et événements tout au long de l'année (projections cinématographiques, infographie, jeux de rôles, mangas, BD, origami, échecs, kart, courts métrages, musique, jeu vidéo, etc.).

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

  • Laurent Prével (1982), président de l'Association des professionnels pour l'économie numérique
  • Marie-Agnès Bousquet (1987), directrice adjointe d'Hachette Éducation
  • Alain Garnier (1993), fondateur d'Arisem et du réseau social d'entreprise Jamespot
  • Denis Fayolle (2001), directeur associé et cofondateur du site de réservation de restaurant LaFourchette.com
  • Christophe Devine (2003), inventeur du logiciel Aircrack
  • Eric Raffin et Baptiste Manson (2007), fondateurs et associés de la société Inovia-Team
  • Anthony Attia (1998), Président-Directeur Général d'Euronext Paris

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.letudiant.fr/etudes/annuaire-enseignement-superieur/etablissement/etablissement-ecole-nationale-superieure-d-informatique-pour-l-industrie-et-l-entreprise-7695.html
  2. a et b http://www.letudiant.fr/palmares/classement-ecole-ingenieur-apres-prepa/fiche/ecole-nationale-superieure-d-informatique-pour-l-industrie-et-l-entreprise-7695.html
  3. Ouverture d'une antenne à Strasbourg
  4. « L’ENSIIE, l’école d’informatique d’Evry, rejoint le réseau des écoles associées de l’Institut Télécom », sur mines-telecom.fr, Institut Mines-Télécom,‎ 13 septembre 2011 (consulté le 27 mars 2012)
  5. « Télécom Ecole de Management créé un 6e double diplôme « ingénieur manager », avec l’ENSIIE », sur ensiie.fr, ENSIIE,‎ mars 2012 (consulté le 27 mars 2012)
  6. http://www.ensiie.fr/index.php?page=la-recherche

Voir aussi[modifier | modifier le code]