École nationale supérieure d'architecture de Nancy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

48° 41′ 45.5″ N 6° 11′ 34″ E / 48.695972, 6.19278

École nationale supérieure d'architecture de Nancy
logo
Localisation
Localisation Nancy, Drapeau de la France France
Coordonnées
géographiques
48° 41′ 45.5″ Nord 6° 11′ 34″ Est / 48.695972, 6.19278  
Informations
Nom original École nationale supérieure d'architecture de Nancy
Fondation 1969
Directeur Lorenzo Diez
Type École publique
Particularités membre associé de l'INPL, de l'université de Lorraine ainsi que de la CGE
Niveau bac+3 à bac+8
Site web http://www.nancy.archi.fr

Géolocalisation sur la carte : Nancy

(Voir situation sur carte : Nancy)
École nationale supérieure d'architecture de Nancy

L'École nationale supérieure d'architecture de Nancy (ENSarchitecture de Nancy, précédemment EAN) est une école d'architecture située 2 rue Bastien-Lepage à Nancy, qui a été créée en 1969, et relève du ministère de la Culture depuis 1996.

Présentation de l'école[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

L'école a précédemment occupé des locaux « provisoires » construits par Jean Prouvé et Michel Folliasson[1] à Villers-lès-Nancy, en 1970.

  • 1968 : Le décret d'André Malraux confirme la réforme de l'enseignement de l'architecture et le dégage de la tutelle de l'École des Beaux-Arts.
  • 1969 : Création de l'École d'architecture de Nancy. L'enseignement devient autonome sous l'appellation d'Unité pédagogique d'architecture de Nancy.
  • 1970 : Installation au parc de Remicourt, sortie de la tutelle de l'École nationale des Beaux-Arts. Michel Folliasson réalise les plans à partir d'éléments préfabriqués, élaborés par Jean Prouvé.
  • 1970 : 1er centre de recherche : le CEMPA (Centre d'Études Méthodologiques Pour l'Architecture)
  • 1975 : 1er laboratoire rattaché à UPA : LAREA (Laboratoire d'Architecturologie et de Recherches Epistémologiques en Architecture)
  • 1985 : Création du premier laboratoire : le LHAC.
  • 1987 : Création du second laboratoire : le CRAI.
  • 1988/89 : 1er échange Erasmus : École d'architecture de Porto
  • 1990 : Exposition des 20 ans de l'école dans la Galerie Poirel.
  • 5 juillet 1994 : Pose de la première pierre de la nouvelle école conçue par Livio Vacchini.
  • 1994 : 1re Semaine Internationale d'Architecture[2]
  • février 1996 : Ouverture de la nouvelle école ; premier cours le 11 mars 1996 à 8h
  • 1998 : 1er doctorat "Sciences de l'architecture" soutenu à l'école
  • 2000 : 1re convention de partenariat avec Changzhi (Chine)
  • 2001 : 1er séminaire Structure Textile
  • 15 février 2003 : 1re Journée Portes Ouvertes de l'école
  • 2004 : 1ers Défis du Bois[3]
    • 1er Séminaire de réhabilitation Urbaine
    • 1re Semaine Architecture et Patrimoine
  • 2005 : 1er Studio Digital Coopératif (CRAI)
  • 2009 : 1re Folle Journée de l'Architecture[4]
  • 2010 : Exposition des 40 ans de l'école[5]
    • Inauguration du Parvis Livio Vacchini
  • 2011 : 1ère Journée Verticale[6]

Organisation[modifier | modifier le code]

L’école nationale supérieure d'architecture de Nancy, est un établissement public administratif d'enseignement supérieur. Elle est issue de la réforme de 1968 détachant l'enseignement de l'architecture de l'École des beaux-arts de Nancy sous le nom d'Unité pédagogique de Nancy en 1969[7]. Elle est l'un des vingt établissements français autorisés à délivrer le diplôme d'architecture d'État. Liée à l'Institut national polytechnique de Lorraine (INPL) par une convention de coopération, elle est également membre associé du pôle universitaire européen de Nancy-Metz dénommé Université de Lorraine ainsi que de la Conférence des grandes écoles.

Le bâtiment[modifier | modifier le code]

Un bâtiment réalisé par Livio Vacchini

Le bâtiment a été conçu par l'architecte suisse Livio Vacchini[8]associé pour ce projet à Christian François, architecte du cabinet François-Henrion. Il constitua la première construction d'envergure de la ZAC Stanislas-Meurthe. Déclarée « opération pilote » en matière d'hygiène et de sécurité du travail, l'école est composée d'éléments en béton armé préfabriqué sur place. La première pierre est posée le 5 juillet 1994 et son ouverture a lieu en 1996. L'architecte tessinois a dessiné un bâtiment symétrique dont l'épicentre est la bibliothèque qui semble se propager verticalement à tout l'édifice à travers le volume de l'atrium qu'elle constitue. C'est cette partie que l'artiste Felice Varini a choisie pour y projeter un tracé bleu peint sur les éléments architectoniques qui coiffent l'atrium, anamorphose qui se recompose lorsqu'on l'observe depuis l'étage. La structure apparente omniprésente de l'école consiste en un assemblage de piliers carrés (43 × 43 × h 296 cm) et de voûtains formant plancher également en béton armé, qui mesurent parfois plus de dix mètres dans les salles de cour. Les proportions harmoniques du Modulor y font loi (trame constructive 2,26 × 9,57 m).

Une anamorphose réalisée par Felice Varini

Le béton blanc laisse paraître une tonalité rosée due au sable de Moselle avec lequel il est fabriqué. Le bâtiment étonne car il présente assez peu d'ouvertures. Sur la rue Bastien Lepage, qui est aussi l'entrée administrative, la façade dispose de baies vitrées horizontales, uniquement en rez-de-chaussée[9]. Pour des raisons de réglementation incendie, des escaliers de secours placés derrière de voiles de béton sont venus contrarier ce dessein. La façade latérale, sur la rue Henri-Bazin (identique à celle du côté opposé), alternant régulièrement d'amples baies verticales et les trumeaux de béton s'accompagne de grands « cils », sortes de pylônes profilés auto-stables et placés juste en avant de la façade dont ils reprennent la hauteur ; lancés vers le ciel et disposés à intervalles égaux. Cette rythmique est prolongée au-delà de la façade, le long de la parcelle, délimitant visuellement le parvis tout en s'acquittant des prescriptions urbanistiques d'alignement. La façade côté parvis et canal est la plus monolithique. Elle est animée par les éléments de parement, en forme de caissons creux du même béton qui dont les ombres très graphiques accusent l'horizontalité du bâtiment, ainsi que par le porche de l'entrée et les baies supérieures placés en son centre. Ce maillage rectangulaire semble reprise par l'alternance linéaire des parties dallées et des bandes de pelouse qui constituent le parvis. Cette entrée secondaire a été conçue comme l'entrée dédiée aux étudiants.

Pour chaque niveau, le sol est traité en surface uniforme, sans joints : une résine de couleur franche (rouge pour la terre au rez-de-chaussée, jaune pour la lumière au 1er étage, bleu pour le ciel au 2e étage) qui diffusent leur lumière colorée sur les pâles aspérités du béton. Les menuiseries extérieures en aluminium sont très présentes au niveau des patios extérieurs.

  • Au sous-sol se trouvent les amphithéâtres, et les parkings.
  • Au rez-de-chaussée sont les halls accueil et exposition, la cafétéria, les services de la scolarité, la reprographie et la loge, la médiathèque au centre et les accès amphithéâtres.
  • Le premier étage est partagé entre salles de cours et bureaux.
  • Au second étage se trouvent les laboratoires de recherche, salles informatique et la salle Jean-Prouvé qui est équipée du mobilier original du célèbre créateur nancéien.

Directeurs de l'école[modifier | modifier le code]

Mandat Directeur
1968-1972 Claude Chambon
1972-1973 Jean-Pierre Halevy
1973-1978 Yves Ayrault
1978-1983 Christine Arnal
1983-1990 Rose Marie Meunier
1990-1994 André Moneret
1994-2009 Denis Grandjean[10]
2009- Lorenzo Diez

La recherche et l'innovation[modifier | modifier le code]

Les thématiques contemporaines comme les matériaux, l'informatique, l'urbanisme et le patrimoine font partie de axe de recherche architecturale des deux laboratoires. 

  • Le CRAI

Le Centre de Recherche en Architecture et Ingénierie[11] est un laboratoire de l’UMR-MAP n°3495 (unité mixte de recherche, Modèles et simulations pour l’architecture, l’urbanisme et le patrimoine) commun au CNRS et au ministère de la Culture.

Environ vingt personnes (enseignants, chercheurs, ingénieurs, techniciens doctorants) travaillent sur des sujets de recherche centrés sur les applications de l’informatique à l’architecture et à l’ingénierie. Le laboratoire dispose de matériels de hauts niveau tels que stations graphiques, scanners à balayage laser, logiciels de reconstruction tridimensionnelle, de modélisation et de synthèse d’image.

  • Le LHAC

Le Laboratoire d'histoire de l'architecture contemporaine étudie l'histoire des idées architecturales et urbanistiques en France aux XIXe et XXe siècles comme les traditions rationalistes, classiques, régionalistes ou l'invention de la doctrine qui a accouché des grands ensembles. Le LHAC favorise la connaissance de l'architecture et de l'urbanisme dans l'Est, a contribué à la diffusion des recherches sur l'Art nouveau nancéien, l'œuvre de Jean Prouvé, de l'héritage allemand des villes de Lorraine annexées ou encore au projet de Le Corbusier pour Saint-Dié.

Ils sont passés par l'ENSarchitecture de Nancy[modifier | modifier le code]

  • Philippe Boudon, ancien professeur et membre fondateur de l'école
  • Alain Sarfati, membre fondateur de l'école
  • Jean-Pierre Epron, "patron de l'atelier" à la suite de M. Folliasson après 1967, puis directeur pédagogique dès 1968, membre fondateur de l'école

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Folliasson évoque la période où il fut enseignant à l'École d'architecture de Nancy entre 1957 et 1967, dans l'émission Métropolitains du 31 décembre 2008 avec François Chaslin, France Culture.
  2. Le programme complet de la semaine Internationale 2011
  3. Le site des Défis du Bois
  4. Le blog de la Folle Journée de l'Architecture
  5. L'école a créé un blog à l'occasion de ses 40 ans. Aujourd'hui, ce blog a pérennisé et détaille régulièrement l'actualité de l'établissement
  6. 1re Journée Verticale
  7. Site internet de l'École d'architecture de Nancy.
  8. Les architectes François-Henrion de Nancy ont été associés au projet de la conception de l'avant projet détaillé jusqu'à sa livraison. D'après le site web de l'agence nancéienne.
  9. Abram Joseph, « Ecole (l') de Nancy », Le Moniteur architecture, no 40,‎ avril 1993, p. 7-9
  10. Biographie de Denis Grandjean
  11. « Le site du MAP-CRAI »

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]