École nationale des sciences de l'informatique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
École nationale des sciences de l'informatique
Logo de l'École nationale des sciences de l'informatique
Logo de l'École nationale des sciences de l'informatique
Nom original المدرسة الوطنيّة لعلوم الإعلامية
Informations
Fondation 1984
Fondateur Habib Bourguiba Jr. et Mohamed Ben Ahmed
Type École nationale publique
Régime linguistique Arabe, français et anglais
Localisation
Coordonnées 36° 48′ 49″ N 10° 03′ 50″ E / 36.813556, 10.063911 ()36° 48′ 49″ Nord 10° 03′ 50″ Est / 36.813556, 10.063911 ()  
Ville La Manouba
Pays Tunisie
Chiffres clés
Étudiants 1 200
Divers
Affiliation Université de La Manouba
Site web www.ensi.rnu.tn/

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (administrative)

(Voir situation sur carte : Tunisie (administrative))
École nationale des sciences de l'informatique

L'École nationale des sciences de l'informatique (المدرسة الوطنيّة لعلوم الإعلامية) ou ENSI est une école tunisienne formant des ingénieurs dans les technologies de l'information et de la communication.

Fondée en septembre 1984 par Habib Bourguiba Jr. et le professeur Mohamed Ben Ahmed, elle s'est installée sur l'avenue Mohammed V à Tunis puis à la Charguia II avant d'emménager dans les nouveaux locaux qui se situent sur le campus de La Manouba (près de Tunis) à la rentrée 2000. C'est en anticipant cet emménagement que l'école intègre en 1999 la nouvelle Université de La Manouba qui vient d'être créée.

L'établissement entre en grève le 5 mars 2014 suite au refus de la nomination du professeur Leïla Azouz Saïdane au poste de directeur car, du point de vue des étudiants, elle serait intervenue dans l'acceptation de la demande de son fils pour intégrer l'ENSI. Toujours selon eux, l'étudiant en question ne répondrait pas aux critères de sélection pour intégrer la prestigieuse école[1]. Le 17 avril, le ministre Taoufik Jelassi annonce la démission collective du conseil scientifique et la fin de la grève pour le lendemain[2].

Effectifs et diplômés[modifier | modifier le code]

Depuis sa fondation, elle a formé 1 682 ingénieurs et remis 57 DEA, 147 masters, 37 doctorats et trois habilitations.

Son effectif en 2008 est de 898 élèves ingénieurs, 44 masters professionnels, 190 masters de recherche et 146 thésards pour 80 enseignants.

Entrée de l'ENSI

Cycle de formation d'ingénieurs[modifier | modifier le code]

L'école délivre le diplôme national d'ingénieur en informatique au bout de trois ans aux élèves ingénieurs recrutés après une classe préparatoire. La formation inclut 2 700 heures dont des cours intégrés, des travaux pratiques, des projets et des stages. La formation inclut particulièrement les mathématiques appliquées, l'électronique, les systèmes informatiques et d'informations, les réseaux informatiques, l'architecture, la programmation ainsi que les langues, les sciences de gestion et le droit.

Les ingénieurs en informatique sont formés d'abord en tronc commun de trois semestres puis avec options pendant deux semestres :

  • Ingénierie logicielle et systèmes d'information ;
  • Ingénierie pour la finance ;
  • Ingénierie des systèmes intelligents et décision ;
  • Réseaux et systèmes répartis ;
  • Systèmes et logiciels embarqués.

Un stage obligatoire de quatre mois fait office de projet de fin d'études d'ingénieur et sanctionne la formation. La formation inclut deux autres stages obligatoires (deux fois six semaines).

Cours[modifier | modifier le code]

Les cours sont divisés en trois semestres de tronc commun et deux semestres de spécialités (cinq spécialités).

Première année[modifier | modifier le code]

Premier semestre[modifier | modifier le code]

  • Introduction aux réseaux : notions théoriques de base sur les réseaux informatiques en général (architecture réseaux, modèle OSI, modèle TCP/IP, etc.)
  • Anglais 1
  • Probabilités et statistiques : théorie des probabilités consistant à étudier les lois régissant les phénomènes aléatoires (modèle probabiliste, probabilité conditionnelle, variables aléatoires, etc.)
  • Électronique analogique : études des systèmes électroniques opérant sur des grandeurs à variables continues (dipôles, transistor bipolaire et diodes)
  • Mathématique de l'ingénieur : introduction aux outils utilisés dans la modélisation mathématique (signaux et théorie des distributions)
  • Algorithmique numérique : résolution par des calculs purement numériques des problèmes d'analyse mathématique (interpolation, intégration et résolution des équations différentielles)
  • Circuits numériques et éléments d'architecture : représentation binaire des informations, circuits combinatoires, compteurs, bascules, registres, etc.
  • Algorithmes, structures de données et programmation C

Deuxième semestre[modifier | modifier le code]

  • Algorithme des graphes et optimisation : théorie des graphes (représentation des graphes, cheminements et connexités, arbres, parcours des graphes)
  • Introduction aux systèmes financiers et gestion bancaire : introduction à la finance et aux calculs de base
  • Architecture et microprocesseurs : architecture d'un ordinateur, systèmes à base de microprocesseur, microprocesseur 8086, programmations en assembleur, etc.
  • Logique formelle : systèmes formels, calculs des prédicats et calculs des propositions
  • Anglais 2
  • Théories des langages automates (TLA) : mots et langages, automates, langages réguliers et automate minimal
  • Français
  • Introduction aux systèmes d'exploitation et programmation Unix
  • Programmation web et multimédia : réalisation d'un site web dynamique (HTML, CSS et PHP)
  • Programmation orientée objet : programmation langage C++ et codage d'un jeu en langage C++
  • Projet de programmation : réalisation d'un jeu, implémentation du code, choix de l'interface graphique et de la bibliothèque, etc.

Deuxième année[modifier | modifier le code]

Premier semestre[modifier | modifier le code]

  • Anglais 3
  • Méthodologies de conception des microprocesseurs
  • Réseaux locaux
  • Systèmes d'exploitation et programmation parallèle
  • Conception de BD
  • Analyse et conception orientées objet
  • Environnement et programmation Unix

Deuxième semestre[modifier | modifier le code]

Tronc commun[modifier | modifier le code]
  • Anglais 4
  • Communication
  • Introduction aux systèmes embarqués
  • Création d'entreprises
  • Génie logiciel
  • Principes et méthodes statistiques
  • Systèmes de gestion de BD
  • Réseaux informatiques
Ingénierie logicielle et systèmes d'information[modifier | modifier le code]
Ingénierie pour la finance[modifier | modifier le code]
Ingénierie des systèmes intelligents et décision[modifier | modifier le code]
  • Programmation fonctionnelle
  • Méthodes de résolution des problèmes
Réseaux et systèmes répartis[modifier | modifier le code]
  • Systèmes et applications répartis
  • Systèmes temps réels
Systèmes et logiciels embarqués[modifier | modifier le code]
  • Systèmes et application répartis
  • Systèmes temps réels

Recrutement[modifier | modifier le code]

L'école recrute son effectif parmi les élèves ingénieurs des instituts préparatoires aux études d'ingénieurs (classes préparatoires) selon le mérite aux concours d'entrée aux grandes écoles et aux cycles de formation d'ingénieurs. Comme les autres écoles d'ingénieurs en Tunisie, le recrutement se fait sans distinction de nationalité et reste ouvert aux élèves étrangers inscrits dans des cycles préparatoires tunisiens. Dans les cas où plusieurs candidats sont ex-æquo, les candidats les plus jeunes sont recrutés dans la limite des places disponibles.

Un quota de places est réservé aux candidats lauréats titulaires d'une licence (fondamentale ou appliquée) admis en première année de cycle de formation d'ingénieur et aux candidats titulaires d'une maîtrise (ou équivalent) admis en deuxième année du même cycle.

Directeurs[modifier | modifier le code]

Masters[modifier | modifier le code]

  • Master professionnel en sécurité informatique (MPSI)
  • Par la recherche (École doctorale d'informatique) :
    • Master en génie logiciel et aide à la décision (GLAD) (options : ingénierie des composants et informatique structurelle + intelligence artificielle et décision) ;
    • Master en protocoles, réseaux, images et systèmes multimédia (PRISM) (options : réseaux et systèmes multimédia + image) ;
    • Doctorat et habilitation en informatique.

Cependant, l'école ne propose plus des masters de recherche à partir de septembre 2012, puisque son diplôme d'ingénieur est équivalent au titre d'un master.

Laboratoires de recherche[modifier | modifier le code]

  • Laboratoire de recherche en génies documentiel et logiciel ;
  • Centre de recherche en réseaux systèmes et image multimédia ;
  • Stratégies d'optimisation des informations et de la connaissance.

Partenariats internationaux[modifier | modifier le code]

Des coopérations d'enseignement et de recherche sont organisées avec l'Institut national de recherche en informatique et en automatique. Par ailleurs, une convention de double diplôme a été signée avec l'École centrale de Lille en décembre 2003 selon deux formules. Voici la liste des coopérations :

  • ENSEIRB Bordeaux : deux ans de master à Bordeaux à partir de la troisième année ENSI avec un régime d'étude en anglais ;
  • TSP Paris : un an et demi d'étude à l'ENSI suivi d'un an et demi à TSP et d'un stage de fin d'études ;
  • ENSIMAG Grenoble : deux ans à l'ENSI suivis d'un an (troisième année) à Grenoble ;
  • École centrale de Lille
    • Double diplôme : deux ans d'études à Lille et deux à l'ENSI (première et troisième années à l'ENSI et première et deuxième années à Lille) ;
    • Master : première et deuxième années à l'ENSI et la troisième à Lille ;
  • Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes : partenariat renforcé pour des stages, masters et doctorats au sein du laboratoire.

Vie associative[modifier | modifier le code]

Vue du campus de La Manouba
  • Association de la recherche tunisienne des sciences pour l'image ;
  • Association des anciens de l'ENSI ;
  • Association des logiciels libres (DFSA) ;
  • Association sportive et culturelle de l'ENSI ;
  • Association tunisienne d'intelligence artificielle ;
  • ENSI Junior Entreprise : promotion de l'activité associative, réalisation de projets, suivi professionnel et premier contact entre les élèves ingénieurs et les entreprises ;
  • Club IEEE ENSI : formations, challenges, événements à l'échelle nationale et internationale ;
  • Club Robotique : création de robots et de systèmes automatiques et embarqués ;
  • Club Open Source Software ENSI : promotion de la culture de l'open source et réalisation de projets ;
  • Club Sécurité Informatique : initiation à la sécurité informatique, challenges, formations, projets ;
  • Club ZooM ENSI : radio locale, sports, théâtre, musique et magazine des élèves ingénieurs ;
  • ENSI Microsoft Club : club autour des technologies de Microsoft ;
  • Forum des étudiants de l'ENSI.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) « Tunisie : grève générale dans plusieurs écoles d'ingénieurs en soutien aux étudiants de l'ENSI », Al Huffington Post, 15 avril 2014
  2. (fr) « Affaire ENSI : la directrice Leila Saidane « démise de ses fonctions » », Webdo, 18 avril 2014

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :