École militaire en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis École militaire française)
Aller à : navigation, rechercher

La formation des officiers et des sous-officiers de l'armée française s'effectue dans des écoles de formation initiale et des écoles d'application.

Histoire[modifier | modifier le code]

Écoles de formation initiale[modifier | modifier le code]

Armée de terre[modifier | modifier le code]

Dans l'armée de terre française, il existe quatre écoles de formation initiale.

Quatre écoles situées à Guer, près de Coëtquidan, forment des officiers :

Ces quatre écoles sont regroupées sous le nom d'Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan.

Une autre école, située à Saint-Maixent-l'École, forme des sous-officiers : l'École nationale des sous-officiers d'active (ENSOA).

Il existe 13 centres de formation initiale des militaires du rang (CFIM) :

Autres écoles :

Marine nationale[modifier | modifier le code]

Dans la marine nationale française, il existe trois écoles d'officiers :

Une école d’officiers mariniers:

Autres écoles :

Centres de formation de l'aéronautique navale :

  • Base d'aéronautique navale de Lanvéoc
  • École de l'aéronautique navale de Dax, spécialité hélicoptère
  • Base de l'aéronautique navale de Salon-de-Provence pour les ingénieurs
  • École de l'aéronautique navale de Le Luc pour les pilotes d'hélicoptère
  • École de l'aéronautique navale de Cognac pour les pilotes de chasse
  • École de l'aviation de transport d'Avord, spécialité multimoteurs
  • Base de l'aéronautique navale de Lorient-Lann Bihoué
  • Base de l'aéronavale de Landivisiau pour les pilotes de chasse

Armée de l'air[modifier | modifier le code]

Dans l'armée de l'air française, il existe trois écoles d'officiers (EOAA) située à Salon-de-Provence :

Les élève officier de réserve de l'Armée de l'air étaient formés à l'École des Officiers de Réserve de l'Armée de l'Air 00-306, jusqu'en juillet 2000.

Une école pour la formation des sous-officiers : l'École de formation des sous-officiers de l'armée de l'air (EFSOAA) de Rochefort.

Autres écoles :

Gendarmerie[modifier | modifier le code]

Dans la gendarmerie française, il existe une école pour la formation des officiers :

Il existe quatre principales écoles pour la formation des sous-officiers et des gendarmes adjoints volontaires :

Ainsi que deux autres écoles qui organisent également des formations pour les officiers, sous-officiers et gendarmes adjoints volontaires :

En 2009 et 2010, les écoles de gendarmerie de Châtellerault, Le Mans, Libourne et Montargis ont été dissoutes.

Afin de former les militaires dans les spécialités de la gendarmerie, il existe plusieurs centres nationaux de formation ou d'instruction, répartis à l'intérieur ou en dehors des écoles nommées ci-dessus. Parmi ces spécialités : nautique, cynophile, ski et alpinisme, systèmes d'information et de communication, police judiciaire, sécurité routière, langues et international, entraînement des forces, commandement, renseignement opérationnel.

Écoles d'application[modifier | modifier le code]

Article détaillé : École militaire d'application.

Autres écoles militaires[modifier | modifier le code]

Écoles de santé des armées[modifier | modifier le code]

Écoles de l'armement[modifier | modifier le code]

La DGA exerce une tutelle sur des écoles d'ingénieurs formant ses ingénieurs militaires. À noter que ces écoles forment également des ingénieurs civils. Les élèves de l'École polytechnique ont un statut de militaire durant leur scolarité mais peu choisissent de le rester par la suite.

Les écoles formant les ingénieurs de l'armement sont :

Les écoles formant les ingénieurs des études et techniques de l'armement sont :

Ces écoles ne forment pas uniquement des militaires.

L'école qui formait les officier du corps technique et administratif de l'armement était l'école supérieure d'administration de l'armement. Elle a été dissoute en 2010.

Enseignements des forces armées françaises[modifier | modifier le code]

Lycées militaires[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Lycée de la défense.

Voir aussi[modifier | modifier le code]