École militaire d'état-major Nicolas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Insigne de l’académie.

L’École militaire d’état-major Nicolas ou Académie militaire d'état-major Nicolas (en russe : Императорская Николаевская военная академия) de Saint-Pétersbourg, qui porte ce nom depuis 1909, a été fondée en 1832 en tant qu’académie militaire impériale (Императорская военная академия) puis fut rebaptisée académie militaire de l’état-major général (Николаевская академия Генерального штаба) en souvenir de Nicolas Ier de Russie en 1855.

Son histoire[modifier | modifier le code]

C'était l'établissement d'enseignement militaire formant des officiers supérieurs le plus important de l'Empire russe.

Elle se trouvait dans un bâtiment construit par Alexandre von Hohen et avait pour rôle de former les officiers de l’Armée impériale russe de toutes armes aux postes supérieurs et d’état-major, ainsi que d’augmenter les connaissances générales des officiers. Elle employait des professeurs d'histoire, des tacticiens et des stratèges militaires tels que Bayiov, Dragomirov, Leer, Medem, Milioutine, Mychlaïevski, Pouzyrevski, Kouropatkine, Alexeïev, Markov, entre autres. Les cours se répartissaient sur deux années avec un enseignement tant théorique que pratique.

Les hommes qu’elle forma se retrouvèrent dans toutes les armées :

En mars 1918, elle fut transformée en Académie militaire de l’Armée rouge par Lénine et transférée à Ekaterinbourg puis à Kazan. La majorité du corps enseignant refusa de prendre les armes face à l’avancée des troupes de Koltchak et des Légions tchécoslovaques, préférant se rallier à la cause blanche ; elle est donc dissoute par le Conseil militaire révolutionnaire mais continue sa formation, du côté Blanc, à Ekaterinbourg, Tomsk puis Omsk. Elle suit la retraite des troupes pour finir par se trouver à Vladivostok et fut dissoute en 1921.

L'Académie militaire Frounzé (renommée ainsi en 1925) lui succède à Moscou.

les directeurs de l’école[modifier | modifier le code]