École libre des hautes études

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Revue "Renaissance" publiée par l'Ecole libre des hautes études (1943-1945)

L'École libre des hautes études, a été fondée début 1942 à New York, par des universitaires français en exil, comme instrument de résistance intellectuelle, en vue d'accueillir les intellectuels fuyant l'Europe. Elle était financée par la Fondation Rockefeller, et située 24 West 12th Street, non loin des bâtiments de la New School of Social Research, dirigée par Alvin Johnson (1874-1971). Elle abritait également la Société de l'histoire de la Révolution française (Boris Mirkine-Guetzevitch).

Ses membres fondateurs comprenaient Gustave Cohen, Henri Focillon (président d'honneur), Jacques Maritain. L'historien des sciences Alexandre Koyré en était le secrétaire général. Parmi les chercheurs accueillis, on comptait notamment Elias Bikerman, Guilbert Boris, Michel Gorlin, le linguiste Roman Jakobson, Vladimir Jankélévitch, l'anthropologue Claude Lévi-Strauss, Henri Lévy-Bruhl, Alfredo Mendizabal, Alexander Nicholson, Robert Mosse, Roger Picard, André Philip, Jean Wahl, Raymond Warnier[1].

Elle publiait une revue trimestrielle, Renaissance, dirigée par Henri Grégoire et Alexandre Koyré.

Après-guerre, les chercheurs qui l'avaient fréquentée ont contribué à créer à Paris, l'École des hautes études en sciences sociales, qui maintient des liens étroits avec la New School new-yorkaise.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives Henri Focillon, Inventaire par C. Tissot, Paris : Bibliothèque d'art et d'archéologie, 1998, p. 183.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Renaissance : revue trimestrielle publiée en langue française par l'École libre des hautes études, New York, 1943-1945.
  • A. Koyré, La cinquième colonne, New York : École libre des hautes études, 1945. Tiré à part de la revue "Renaissance", vol. II-III, New York, 1945.
  • (en) A. R. Zolberg, « The Ecole Libre at the New School 1941-1946 », Social Research, hiver 1998. [lire en ligne]
  • Fr. Chaubet et E. Loyer, "L'École libre des hautes études de New York : exil et résistance intellectuelle (1942-1946)", Revue historique, t. 302, déc. 2000, p. 939-972.
  • E. Loyer, Paris à New York, Intellectuels et artistes français en exil, 1940-1947, Paris : Grasset, 2005. Rééd., Paris : Hachette Littérature, "Pluriel", 2007.