École nationale supérieure des mines de Nantes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis École des mines de Nantes)
Aller à : navigation, rechercher
École nationale supérieure des mines de Nantes
Mines Nantes
Image illustrative de l'article École nationale supérieure des mines de Nantes
Informations
Fondation 1990
Type École d'ingénieurs (EPA)
Budget 29,7 millions d'euros
Localisation
Coordonnées 47° 16′ 56″ N 1° 31′ 15″ O / 47.282222, -1.52083347° 16′ 56″ Nord 1° 31′ 15″ Ouest / 47.282222, -1.520833
Ville Nantes
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Direction
Président Christian Herrault
Directeur Anne Beauval
Chiffres clés
Enseignants-chercheurs 383[1]
Étudiants 1092[1]
Doctorants 116[1]
Diplômés/an 263
Divers
Particularités Grande école d'ingénieurs généraliste
Affiliation Institut Mines-Télécom, Groupe des écoles des mines, CGE, UNAM, CDEFI
Site web http://www.mines-nantes.fr

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
École nationale supérieure des mines de Nantes Mines Nantes

L'École nationale supérieure des mines de Nantes (Mines Nantes), également connue sous le nom Mines Nantes ou École des Mines de Nantes est l'une des 210 écoles d'ingénieurs françaises habilitées à délivrer un diplôme d'ingénieur. Elle forme principalement des ingénieurs généralistes et fait partie de l'Institut Mines-Télécom[2].

L'école est en cours de fusion avec Télécom Bretagne dans le cadre de la création d'une nouvelle école de l'institut Mines-Télécom. Ce projet a pour objectif de créer au 1er janvier 2017 la plus grande école du Grand Ouest, avec un spectre thématique élargi, conduisant à un même diplôme d'ingénieur généraliste, avec un recrutement effectué sur le Concours commun Mines-Ponts[3].

Présentation générale[modifier | modifier le code]

L'école est située au no 4 de la rue Alfred-Kastler à Nantes, dans le quartier Nantes-Erdre, sur le Campus de la Chantrerie. La situation géographique de Nantes, 6e ville de France, permet une desserte en deux heures de TGV de Paris et est desservie par l'aéroport Nantes Atlantique.

L'école des Mines de Nantes possède le statut d'établissement public à caractère administratif sous tutelle du ministre chargé de l'industrie.

L'école est membre de l'Institut Mines-Télécom, du Groupe des écoles des mines et de la Conférence des grandes écoles. Elle est également membre fondateur du PRES UNAM ainsi que du consortium « Nantes Atlantic Management & Technology », avec Audencia et l'École centrale de Nantes.

L'école des Mines de Nantes présente quatre caractéristiques qui la définissent : une formation généraliste, une forte orientation vers l'entreprise, une ouverture à l'international marquée et le recours à des méthodes pédagogiques innovantes. Elle décline ces priorités dans deux domaines d'excellence : les sciences et techniques de l'énergie et de l'environnement et les sciences et technologies de l'information.

Histoire[modifier | modifier le code]

Georges Charpak, cofondateur de l'École des Mines de Nantes et parrain de la promotion 1997
1er logo de École des mines de Nantes à son ouverture en 1990.

L'école des Mines de Nantes a été créée le 26 septembre 1990. Jean-Marc Ayrault, alors maire de Nantes, négocie avec le ministre de l'Industrie, Roger Fauroux, l'implantation sur les bords de l'Erdre de la future École des Mines. Le ministre des Finances, Pierre Bérégovoy, avait préalablement donné son accord pour le lancement du projet. Le budget de création de l'École est fixé à 400 millions de francs, à raison de 80 millions pour chaque collectivité territoriale (Ville de Nantes, département, région) et une participation de l’État s'élevant à 160 millions de francs[4].

L'inspecteur général de l'industrie et du commerce Robert Germinet est alors nommé Représentant du Maître d'Ouvrage pour la réalisation de cette nouvelle école des Mines. Georges Charpak, cofondateur[5] de l'École, est à l'origine de son plus grand laboratoire : celui de physique subatomique et des technologies associées (dit « Subatech »)[6].

La première promotion entre à l'École en octobre 1991 dans les locaux provisoires situés rue Marcel-Sembat à Nantes. Le 1er juillet 1992, l'architecte Aymeric Zublena est choisi pour construire les locaux définitifs de l'établissement dans la technopole Atlanpole. L'ingénieur directeur du projet est Françoise Mahiou.

En 2010, L'École des Mines de Nantes édifie la fondation de NaTech en partenariat avec Audencia et l'École centrale de Nantes[7].

Depuis 2012, le recrutement des élèves-ingénieurs issus des classes préparatoires se fait exclusivement sur concours commun Mines-Ponts après mathématiques spéciales. En mars 2012, l'École intègre l'Institut Mines-Télécom et prend son nom actuel : École nationale supérieure des mines de Nantes[2].

Le 24 mars 2015, Mines Nantes et Télécom Bretagne annoncent leur fusion dans le cadre de la création d'une nouvelle école de l'institut Mines-Télécom.

Campus[modifier | modifier le code]

Le campus de 13 hectares[8] est implanté au bord de l'Erdre dans la technopole Atlanpole à proximité d'autres établissements d'enseignement supérieur (Oniris, École supérieure du bois, Polytech Nantes). Il est composé des bâtiments de l'école, des équipements sportifs (gymnase, courts de tennis, salle de musculation), du restaurant, de la maison des élèves, des logements permettant d'accueillir l'ensemble des étudiants (6 bâtiments), et d'un incubateur académique. L'école dispose également de logements étudiants au centre ville.

Présidents du Conseil d'Administration[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

Parrains et marraines de promotions[modifier | modifier le code]

Les formations[modifier | modifier le code]

Ingénieur généraliste[modifier | modifier le code]

La formation d'ingénieur généraliste est habilitée par la Commission des titres d'ingénieur. L'objectif de ce cursus est de former des ingénieurs généralistes de haut niveau, formés à la conduite de projets technologiques, immédiatement opérationnels et possédant un fort potentiel d’évolution.

L'essentiel des effectifs est recruté sur le concours commun Mines-Ponts après les classes préparatoires aux grandes écoles. En 2012, sur les 12 768 candidats inscrits au concours, l'École des Mines de Nantes a recruté, dans la population des 194 premiers dans la filière PC, des 303 premiers pour la filière MP, des 257 premiers dans la filière PSI et des 235 premiers dans la filère PT[13].

Une partie du recrutement des étudiants s'effectue sur titres pour une intégration en première année ou en deuxième année.

Le cursus ingénieur se déroule en trois années. En première année, l'étudiant perfectionne ses connaissances scientifiques. Des sessions de découverte de l'entreprise, de son environnement économique et humain et de la conduite de projets d’ingénierie sont proposées. En milieu de première année, l'étudiant effectue un stage opérateur dans le domaine de l'industrie pendant 4 semaines. En fin de première année, l'étudiant choisit une option d'approfondissement.

En deuxième année, l'étudiant continue à suivre des cours de tronc commun en parallèle de ceux relatifs à l'option choisie. Il effectue en outre une mission de consultant en équipe au sein d'une entreprise. Cette année se termine par un stage de 3 mois à l'étranger.

La troisième et dernière année débute par un semestre de cours essentiellement d'option, et se poursuit, hors cas du parcours bi-diplômant, par 6 mois de Projet de Fin d'Études en entreprise, projet qui clôture la scolarité de l'étudiant et accompagne son entrée dans le monde professionnel.

D'autre part, une convention de mobilité permet aux étudiants de l’École d'effectuer leur dernière année de formation dans une autre école de l'Institut Mines-Télécom[14]. Les étudiants ont donc accès à plus de 130 options et thématiques pour achever leur cursus.

Durant sa scolarité à l'école, l'étudiant peut suivre une année ou un semestre à l'étranger au sein des universités partenaires. La moitié des élèves suivent une année d'études à l'étranger et plusieurs d'entre eux obtiennent un double diplôme. L'école offre 17 possibilités de parcours bi-diplômants. Enfin l'étudiant a également la possibilité d'effectuer un double diplôme avec l'école de management Audencia.

Ingénieur par apprentissage spécialité Ingénierie Logicielle[modifier | modifier le code]

La formation d'ingénieur par apprentissage, distincte de la formation d'ingénieur généraliste, est destinée à former des ingénieurs proches du terrain capables de concevoir, de faire évoluer les systèmes d'information et d'accompagner leur mise en œuvre, dans le domaine des logiciels et services. Cette formation, accréditée par la Commission des titres d'ingénieur[15], est proposée en partenariat avec l'Institut des techniques d'ingénieur de l'industrie des Pays de Loire. Cette formation spécialisée s'adresse à des diplômés Bac+2 en informatique issus de DUT et BTS. Elle est dispensée sur 3 années et conduit à la délivrance du titre d'ingénieur diplômé de l’École nationale supérieure des mines de Nantes spécialité Ingénierie logicielle.

Masters of science[modifier | modifier le code]

Les masters of science proposés par l'école reflètent sa dimension internationale, puisque ces formations sont entièrement dispensées en anglais et s'adressent à des étudiants internationaux. Elles sont accessibles pour les étudiants français ayant une licence scientifique ou un bachelor of science pour les étrangers. Les masters of science recouvrent les domaines de compétence de l'école. Les masters of sciences proposés par l'école sont[16] :

  • Master of Science in Management and Optimization of Supply Chains and Transport
  • Master of Science in Project Management for Environnemental and Energy Engineering
  • European joint Masters of Science in Management and Engineering of Environment and Energy (Erasmus Mundus)
  • Master of Science in Sustainable Nuclear Energy - Applications and Management

Écoles doctorales[modifier | modifier le code]

L'École des Mines de Nantes est habilitée à délivrer le diplôme de docteur dans les champs scientifiques couverts par l'accréditation des trois écoles doctorales suivantes :

  • Sciences et Technologies de l’Information et Mathématiques (ED 503)
  • Sciences pour l’ingénieur, Géosciences, Architecture (ED 498)
  • Matière, Molécule, Matériaux en Pays de Loire (ED 500)

L'école est cohabilitée à délivrer les masters recherche suivants :

  • Master Automatique et Systèmes de Production
  • Master Informatique en Architectures Logicielles
  • Master Informatique Optimisation en Recherche Opérationnelle
  • Master Applications et recherches subatomiques
  • Master Automatique, Robotique, et Informatique appliquée
  • Master Génie des procédés : environnement / agro-alimentaire
  • Master Sciences et Techniques des Environnements Urbains

Recherche[modifier | modifier le code]

Laboratoire IRCCyN

En matière de recherche, Mines Nantes est une référence de premier plan reconnue par les entreprises et la communauté scientifique dans ses domaines d'expertise : l'informatique, les systèmes d'information et de production ainsi que le nucléaire, l'énergie et l'environnement.

Le personnel de recherche comprend 378 chercheurs et enseignants-chercheurs. Les équipes de recherches sont intégrées dans une organisation axée autour de 5 départements et dans les UMR associées, couvrant les domaines scientifiques suivants : informatique, automatique et productique, systèmes énergétiques et environnement, physique subatomique et radiochimie, sciences sociales et de gestion.

La qualité de la recherche à l'École est régulièrement évaluée par l'AÉRES. La recherche de tous les départements liés à une UMR ont obtenu les notes A et A+[17].

Département UMR associée Intitulé UMR Note AÉRES
Informatique UMR6241 Laboratoire d'informatique de Nantes Atlantique A
Automatique/Productique UMR6597 Institut de Recherche en Communications et Cybernétique de Nantes A+
Systèmes énergétiques et de l'environnement UMR6144 Laboratoire de Génie des procédés – environnement – agro-alimentaire A+
Physique subatomique et technologies associées UMR6457 Laboratoire de physique subatomique et des technologies associées A
Sciences Sociales et de Gestion - - -

Vie associative et sportive[modifier | modifier le code]

Les activités extra-scolaires des étudiants s'appuient sur trois associations principales : le Bureau Des Élèves (BDE), l’Association Sportive (AS) et la Junior-Entreprise, MiND Services.

Le BDE a pour objectifs de soutenir les projets des étudiants et des clubs. Il organise des soirées conviviales et des rencontres avec les écoles de la ville de Nantes. En outre, il soutient financièrement le Bureau des Arts (BDA), dont l'objectif est de faciliter les activités culturelles des élèves (concours photo, club d’œnologie, festival musical etc.). Le BDE aide aussi des associations humanitaires telles qu'Ac’Educ, qui finance l’achat de matériel ainsi que la formation d’encadrants intervenants dans un lycée burkinabé.

L'AS propose la pratique de nombreux sports grâce à la mise à disposition des élèves d’infrastructures importantes et complètes : gymnase, salle de musculation, tatami, cours de tennis, terrain de foot et rugby. Toutes les équipes de sports collectifs participent aux championnats universitaires du CRSU.

MiND Services est la structure Junior-Entreprise de l'école.

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

L'association des anciens élèves, Mines Nantes Alumni, est membre fondateur de l'union d'associations Mines-Télécom Alumni[18].

Insertion des diplômés et classements[modifier | modifier le code]

Insertion des diplômés[modifier | modifier le code]

L'enquête d'insertion 2012 indique que 83 % des jeunes diplômés de Mines Nantes trouvent un emploi en moins de deux mois après la sortie de l'école tandis que 68 % ont signé un contrat avant la fin de leur formation. Le taux net d'emploi s'établit à 94 %, contre 84 % en moyenne nationale pour les ingénieurs. Le salaire annuel moyen des jeunes diplômés est également supérieur à la moyenne nationale en s'élevant à 37 050 €[19].

Classements[modifier | modifier le code]

  • Dans le palmarès annuel l'Étudiant/l'Express 2013, l'école figure dans le groupe A des grandes écoles d'ingénieurs après bac+2, en obtenant les notes maximales sur les critères de niveau académique et d'ouverture internationale[20].
  • Au classement 2013 de l'Usine Nouvelle, Mines Nantes est classée en 30e position[21].
  • Le magazine Challenges catégorise l'école dans les établissements à très haute difficulté d'admission[22].
  • L'école est classée 14e au palmarès SMBG des écoles d'ingénieurs généralistes post-prépa[23].
  • Sur le critère du développement durable, Mines Nantes fait figure de référence en se classant première parmi les écoles d'ingénieurs françaises[24].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c http://www.mines-nantes.fr/fr/Media/Elements-COM/RAPPORT-D-ACTIVITE-2013
  2. a et b Décret n° 2012-279 du 28 février 2012 relatif à l'Institut Mines-Télécom
  3. http://www.mines-nantes.fr/fr/Media/Elements-COM/Communique-de-Presse/CP-Mines-Nantes-Telecom-Bretagne
  4. http://www.lepoint.fr/actualites-region/2007-01-17/jean-marc-ayrault-une-ambition-nantaise/1556/0/31958
  5. http://www.academie-sciences.fr/academie/membre/s010311_germinet.pdf
  6. Subatech
  7. http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/trois-grandes-ecoles-nantaises-se-rassemblent-dans-un-etablissement-unique-natech.html
  8. Le campus sur le site du bureau des élèves de l'école.
  9. Décret du 22 octobre 2007 portant nomination du président du conseil d'administration de l'Ecole nationale supérieure des techniques industrielles et des mines de Nantes - M. Herrault (Christian)
  10. CV de Christian Herrault sur le site de Lafarge
  11. Décret du 6 octobre 2010 portant nomination du président du conseil d'administration de l'École nationale supérieure des techniques industrielles et des mines de Nantes - M. Herrault (Christian)
  12. Biographie et CV de Robert Germinet sur le site de l'annale des Mines
  13. http://www.scei-concours.fr/statistiques/sommaire.php?session=2012
  14. http://www.mines-telecom.fr/p_fr_imt_actu_compresse_convecoles_592.html
  15. http://www.mines-nantes.fr/fr/Formations/Ingenieur-par-Apprentissage/Pratique-FAQ
  16. http://www.mines-nantes.fr/fr/Formations/Masters-of-Science
  17. http://www.aeres-evaluation.fr/layout/set/print/content/view/full/10105
  18. http://www.journal-officiel.gouv.fr/publications/assoc/pdf/2014/0005/JOAFE_PDF_Unitaire_20140005_01396.pdf
  19. http://www.studyramagrandesecoles.com/home_news.php?Id=7409
  20. http://www.letudiant.fr/palmares/classement-ecole-ingenieur-apres-prepa/fiche/ecole-nationale-superieure-des-techniques-industrielles-et-des-mines-de-nantes-5200.html
  21. http://www.usinenouvelle.com/comparatif-des-ecoles-d-ingenieurs-2013
  22. http://www.challenges.fr/classements/grandes-ecoles/fiche/priorites;mines-nantes;134.html
  23. http://www.meilleures-grandes-ecoles.com/classement-ecoles-d-ingenieurs-post-prepa/ecole-des-mines-de-nantes-diplome-d-ingenieur.html
  24. http://www.letudiant.fr/etudes/ecole-ingenieur/les-ecoles-dingenieurs-les-plus-green-18595.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]