École des beaux-arts de Bezalel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École des beaux-arts.
École des beaux-arts de Bezalel
Image illustrative de l'article École des beaux-arts de Bezalel
Nom original בצלאל, אקדמיה לאמנות ועיצוב
Informations
Fondation 1906
Fondateur Boris Schatz
Type Université publique, École d'art
Régime linguistique hébreu
Localisation
Coordonnées 31° 47′ 35″ N 35° 14′ 50″ E / 31.793056, 35.24722231° 47′ 35″ Nord 35° 14′ 50″ Est / 31.793056, 35.247222  
Ville Jérusalem
Pays Drapeau d’Israël Israël
Chiffres clés
Undergraduates 1 951
Postgraduates 152
Divers
Site web www.bezalel.ac.il

Géolocalisation sur la carte : Israël

(Voir situation sur carte : Israël)
École des beaux-arts de Bezalel
Bezalel.jpg

L'École des beaux-arts de Bezalel (en hébreu : בצלאל, אקדמיה לאמנות ועיצוב), située à Jérusalem, est l'école nationale d'Israël pour les beaux-arts. L'établissement fut fondé en 1906 par Boris Schatz. Il doit son nom au personnage biblique de Bezalel, fils d'Uri (בְּצַלְאֵל בֶּן־אוּרִי), choisi par Moïse pour superviser la construction du Tabernacle (Exode 35:30).

Histoire[modifier | modifier le code]

Cours de dessin à Bezalel sous la direction d'Abel Pann, 1912

L'École Bezalel a été fondée en 1906 par Boris Schatz. Theodor Herzl et les premiers sionistes croyaient en la création d'un style national d'art combinant le style juif, celui du Moyen-Orient et des traditions européennes. Les enseignants de l'école Bezalel ont développé un style caractéristique d'art, connu sous le nom de l'école Bezalel, qui dépeint des sujets bibliques et sioniste dans un style influencé par le Jugendstil Européen (art nouveau) et l'art traditionnel perse et syrien.

L'École Bezalel produit des objets d'art décoratifs dans une large gamme de supports : argent, cuir, bois, laiton et tissu. Alors que les artistes et les concepteurs ont été formé en Europe, les artisans étaient souvent des membres de la communauté juive yéménite, qui a une longue tradition de travail dans les métaux précieux. L'argent et l'orfèvrerie avait été des professions traditionnelles juives au Yémen. Les immigrants yéménites avec leurs costumes traditionnels colorés étaient aussi des sujets fréquents des artistes de l'école Bezalel. Les plus grands artistes de l'école ont eu une influence sur l'évolution de l'art au niveau mondial comme Meir Gur Aryeh, Ze'ev Raban, Shmuel Ben David, Ya'ackov Ben-Dov, Zeev Ben Zvi, Jacob Eisenberg, Pins Jacob, Jacob Steinhardt et Hermann Struck.

En 1912, l'école ne comptait qu'une seule étudiante, Maroussia (Miriam) Nissenholtz, qui a utilisé le pseudonyme Tchad Gadya. L'école a fermé en 1929 à la suite de difficultés économiques, mais a rouvert en 1935, attirant de nombreux enseignants et étudiants d'Allemagne, beaucoup d'entre eux à partir de l'école du Bauhaus fermé par les Nazis.

En 1958, la première année où le prix a été décerné à un organisme, Bezalel a remporté le Prix Israël pour la peinture et la sculpture[1].

En 1969, Bezalel est devenu une institution soutenue par l'État. En 1975, il a été reconnu par le Conseil de l'enseignement supérieur en Israël comme un institut d'enseignement supérieur publique. Il a achevé son déménagement au Mont Scopus à côté de l'Université hébraïque de Jérusalem en 1990.

Parmi ses anciens étudiants, on peut citer Yaakov Ben-Dov, Faïbich-Schraga Zarfin, Yaacov Agam, Raida Adon, Yael Bartana ou Susanne Bier. Léopold Gottlieb y a enseigné pendant un an.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

En 2006, l'École des beaux-arts de Bezalel a célébré son 100e anniversaire. Aujourd'hui, elle est située sur le mont Scopus à Jérusalem et compte plus de 2000 étudiants. L'école comprend des facultés des beaux-arts, d'architecture, de design céramique, de design industriel, de joaillerie, de photographie, de communication visuelle, d'animation, de cinéma et d'histoire de l'art. Le campus de la faculté d'architecture est dans le centre de Jérusalem, dans le bâtiment historique de Bezalel. L'académie a l'intention de déménager vers le centre ville.

Anciens élèves notables[modifier | modifier le code]

  • Baruch Agadati (1895-1976), russe-palestino-israélien danseuse de ballet classique, chorégraphe, peintre, producteur et réalisateur
  • Yaacov Agam (né en 1928), artiste sculpteur et expérimentale
  • Ron Arad (né en 1951), designer industriel
  • Netiva Ben-Yehuda (1928-2011), auteur, éditeur, commandant du Palmah
  • Yitzhak Danziger (1916-1977), sculpteur
  • Nachum Gutman (1898-1980), peintre, sculpteur, auteur
  • Yaron London (né en 1940), personnalité des médias, journaliste, acteur, compositeur
  • Avigdor Stematsky (1908-1989), peintre
  • Yehezkel Streichman (1906-1993), peintre
  • Gideon Amichay (né en 1963), artiste de la communication, caricaturiste, écrivain et publicitaire
  • Elisha Ben Yitzhak (né en 1943), peintre, auteur-compositeur
  • Zvi Raphaeli (1924-2005), peintre et rabbin

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gil Goldfine, « Zeev Raban and the Bezalel style », Jerusalem Post, 12-14-2001
  • Dalia Manor, “Biblical Zionism in Bezalel Art, ” Israel Studies 6.1 (2001) 55-75
  • The "Hebrew Style" of Bezalel, 1906–1929, Nurit Shilo Cohen, The Journal of Decorative and Propaganda Arts, Vol. 20. (1994), p. 140–163
  • Manor, Dalia, Art in Zion: The Genesis of National Art in Jewish Palestine, published by Routledge Curzon (2005)
  • "Crafting a Jewish Style: The Art of the Bezalel Academy, 1906–1996", 2000-08-26 until 2000-10-22, Montgomery Museum of Fine Arts

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Israel Prize recipients in 1958 (in Hebrew) », Israel Prize Official Site

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :