École de Lyon (littérature)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École de Lyon (peinture).

L'École de Lyon est au XVIe siècle un groupe de poètes et de lettrés lyonnais ayant les mêmes inspirations, dont les principaux membres étaient Maurice Scève, Louise Labé et Pernette du Guillet.

Groupés à Lyon, un des centres intellectuels les plus animés du XVIe siècle, ce courant peut être divisé en deux moments. Au début du siècle, plusieurs lyonnais lettrés férus d'antiquité forment ce que l'on appelle l'Académie de Fourvière, dans lesquels on retrouve entre autres Symphorien Champier, François Sala et Barthélémy Aneau.

Préparé par plusieurs auteurs de la poésie néo-latine tels Nicolas Bourbon, Gilbert Ducher ou Jean Visagier, ils sont inspirés par le Platonisme (Platon inspire leurs idées mystiques sur l'amour, instrument de connaissance et de sagesse) et par le Pétrarquisme (Pétrarque leur donne, par des sonnets, l'exemple d'une poésie à la fois précieuse et passionnée). Certains membres de l'école de Lyon sont également marqués par les idées néoplatoniciennes de Marsile Ficin et l'hermétisme.

Les poètes lyonnais ont la particularité, contrairement à l'habitude qui veut à cette époque de louer dans les œuvres les puissants, de parler d'eux-mêmes et de leurs pairs au sein de leurs poésies.

Références[modifier | modifier le code]

  • Jean Pierre Landry, La vie littéraire, p. 74-77, dans Claude Royon (coord.), Lyon, l'humaniste ; Depuis toujours, ville de foi et de révoltes, Éditions Autrement, 2004, Paris, 230 p., (ISBN 2-7467-0534-6)

Articles connexes[modifier | modifier le code]