École Mohammadia d'ingénieurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir EMI.
École Mohammadia d'Ingénieurs
Logo
Logo
Devise Dieu, la Patrie, le Roi
الله ,الوطن ,الملك
Nom original المدرسة المحمدية للمهندسين
Informations
Fondation 1959-60
Fondateur Mohammed V
Type Grande école
École d'ingénieurs publique
Régime linguistique français, anglais, arabe
Localisation
Coordonnées 33° 59′ 58″ N 6° 51′ 07″ O / 33.9994, -6.8519433° 59′ 58″ Nord 6° 51′ 07″ Ouest / 33.9994, -6.85194  
Ville Rabat
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Campus Agdal
Direction
Directeur Drapeau : Maroc Pr. Moulay Larbi Abidi (DG)
Drapeau : Maroc Colonel Major Abdelali Irmdane
Administrateur Mohamed Tahiri (directeur adjoint)
Abderahman Amkor (secrétaire général)
Chiffres clés
Enseignants 143[1]
Étudiants 1 400 (2008)
Niveau Bac + 5 (diplôme d'ingénieur d'État)
Bac + 8 (école doctorale)
Diplômés/an environ 500
Divers
Mascotte Mascotte
Particularités régime militaire
Affiliation RESCIF
Site web www.emi.ac.ma

L'École Mohammadia d'Ingénieurs (EMI) (arabe : المدرسة المحمدية للمهندسين) est l'une des grandes écoles d'ingénieurs au Maroc[2], elle est située au quartier de l'Agdal à Rabat et attachée à l'Université Mohammed V - Agdal. L'EMI a été inaugurée par feu le roi Mohammed V en 1959, trois ans après l'indépendance du Maroc.

Historique[modifier | modifier le code]

Sa majesté le roi Hassan II a décidé de nommer un détachement militaire permanent des Forces Armées Royales à l'école afin de renforcer le régime militaire déjà existant à l'EMI. Désormais, l'ingénieur diplômé de l'EMI reçoit en plus de sa formation technique, une formation para-militaire lui permettant d'accéder au statut d'officier de réserve.

Mission[modifier | modifier le code]

Eu égard à son statut d’École d’Ingénieurs de référence au Maroc affiliée à l’Université Mohammed V Agdal, l’EMI doit s’acquitter des missions suivantes :

  • Doter le tissu socio-économique d’ingénieurs d’un haut niveau de compétences et présentant un profil en adéquation avec les exigences du marché de l’emploi actuel et futur tant sur le plan des connaissances, du savoir-faire que du comportement.
  • Permettre de former en Master ou en Master spécialisé des diplômés de Facultés pour permettre l’adéquation de leur profil avec les besoins du milieu socio-économique.
  • Contribuer au développement du secteur économique dans toutes ses composantes surtout industrielles en le formant, l’informant et le conseillant sur les plus récentes évolutions et mutations des sciences et de la technologie dans le monde.
  • Développer une recherche performante, innovante et productive en mettant particulièrement l’accent sur la recherche-développement répondant de manière idoine aux besoins des entreprises industrielles.
  • Alimenter le tissu industriel d’entreprises innovantes et bien préparées par le biais de son incubateur, le Centre d’Innovation Technologique, ce qui permettrait d’y insuffler une dynamique sans cesse entretenue.
  • Pratiquer une veille de bon aloi pour déceler, anticiper les mutations et les évolutions du monde scientifique, technique et économique et en assurer la large diffusion auprès des opérateurs du secteur économique marocain dans toutes ses composantes.
  • Créer des espaces de discussion et de partage de connaissances, d’idées, de points de vues et d’expériences aussi bien sur des thématiques scientifiques et techniques que culturelles

Ecole pionnière & Berceau d'Internet au Maroc[modifier | modifier le code]

  • 1er nœud Internet au Maroc
  • 1ère école ayant introduit le nom de domaine « .ma »
  • 1ère école à introduire le système d’étude à 5 ans après le bac.
  • 1ère école à introduire au Maroc le génie Electrique, le génie Mécanique, le génie Informatique, le génie Industriel, le génie Civil, le génie des Procédés , le génie Minéral et enfin le génie Modélisation et Informatique Scientifique.
  • 1ère école à créer un incubateur d’entreprises (CIT : Centre d’Innovation Technologique)
  • 1ère école à introduire le Mastère spécialisé au Maroc en 1995 (le premier a être mis en place est « le Mastère de Management de la Maintenance » en 1995.
  • 1ère école à introduire le Doctorat ès Sciences Appliquées (DSA) en 1986.
  • 1ère école à introduire, par ses étudiants, le Forum Ecole-Entreprises en 1994.
  • 1ère école à développer, par ses étudiants, une distribution Linux de logiciels libres utilisés en Enseignement Supérieur « LEMIX » en 2007.

L'Ecole Mohammadia d'Ingénieurs a été le berceau d'Internet au Maroc. La première liaison a été établie le 1er juillet 1993 à travers une connexion vers l'INRIA en France. Le domaine .ma a été déclaré et géré par l'EMI en 1993 avant d'être transféré à l'Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications en 2004. De 1993 à 1995 (date de l'arrivée d'Internet commercial au Maroc) l'EMI a joué le rôle de fournisseur de service Internet pour les universités et les centres de recherche.

Formation d'Ingénieur d'Etat[modifier | modifier le code]

L'Ecole Mohammadia d'Ingénieurs offre à ses élèves une formation polytechnique à travers ses neufs (9) départements et ses diverses options :

  • Génie Civil :
    • Bâtiment, Pont et Chaussée
    • Hydraulique
    • Génie de l'Environnement
  • Génie Electrique :
    • Électrotechnique et Electronique de Puissance
    • Automatique et Informatique Industrielle
  • Génie Modélisation et Informatique Scientifique
    • Ingénierie Modélisation et Simulation - Mathématiques Appliquées
  • Génie Industriel :
    • Logistique - Productique
    • Gestion de Projets
  • Génie Informatique :
    • Ingénierie et Qualité Logiciel
    • Systèmes d'Information
    • Technologie de l'Information
    • Sécurité Systèmes d'Informations
  • Génie Mécanique :
    • Conception et Production Intégrées
  • Génie des Procédés Industriels
    • Ingénierie des procédés industriels
  • Génie minéral :
    • Hydrogéologie et géologie de l'ingénieur
    • Géologie Minière
    • Génie Minier
  • Génie Réseaux et Télécommunications
    • Ingénierie des réseaux et des télécommunications

Formation Militaire[modifier | modifier le code]

Prestigieuse Ecole de standing international et espace d'excellence et de formation de l'élite marocaine, l'Ecole Mohammadia d'Ingénieurs a connu un élan certain à la suite du discours de Feu Sa Majesté le Roi Hassan II du 18 décembre 1981, instituant le régime militaire au sein de cette école et attribuant le statut d'officier de réserve à ses lauréats. Grace à son double aspect de formation technique et militaire, l'EMI a toujours constitué une particularité parmi les autres grandes écoles nationales. En effet, en plus de la solide formation scientifique et technique, l'ingénieur EMIste de distingue par sa formation militaire permettant de cultiver chez lui les valeurs de citoyenneté, les vertus du civisme et l'attachement aux constantes patriotiques du pays.

  • Le régime militaire vise essentiellement deux objectifs, tous deux à l'avantage des élèves ingénieurs:
    • Instaurer une ambiance d'ordre et de discipline permettant les conditions optimales de rentabilité des études requises pour la formation d'ingénieur de haut niveau.
    • Compléter la formation scientifique de l'élève ingénieur par un ensemble de connaissances militaires lui permettant d'accéder au corps des officiers de réserve.
  • L'enseignement militaire comprend un enseignement théorique, technique et pratique et ce pour les finalités suivantes:
    • Développer chez l'élève ingénieur le sens de l'honneur, du devoir, de la hiérarchie et de la discipline.
    • Faire de lui un chef dynamique et enthousiaste ayant l'esprit d'initiative, le goût de l'effort et de l'action, le sens du commandement et des responsabilités.
    • Préparer l'élève EMIste à la fonction d'officier de réserve capable de jouer dans les moments difficiles le rôle qui lui incombe dans le cadre de la défense civile.

Relations Socio-économiques[modifier | modifier le code]

Il faut rappeler que l'une des missions majeures de l'EMI et de contribuer au développement du secteur socio-économique particulièrement l'industriel en proposant les services de ses enseignants dans les domaines de la formation continue, de l'information scientifique et technique mais aussi dans le domaine de la prestation de service technique et du conseil. L'offre de l'EMI en prestation technique et de conseil est forte et diversifiée tant les spécialités de l'Ecole sont nombreuses et les expertises sont avérées dans une large palette de disciplines :

  • Production
  • Qualité
  • Maintenance
  • Logistique
  • Conception et fabrication mécanique
  • Modélisation et Calcul de structures
  • Matériaux
  • Thermique et Machines thermiques
  • Gestion de projets
  • Bâtiments, ponts et chaussées
  • Hydraulique et Machines hydrauliques
  • Environnement
  • Calcul Scientifique
  • Modélisation et Simulation des Systèmes financiers et industriels
  • Informatique Scientifique
  • Hydrogéologie
  • Géophysique
  • Génie Minier
  • Électrotechnique
  • Automatique
  • Informatique Industrielle
  • Sécurité - Gestion du risque industriel
  • Electronique
  • Télécommunications
  • Réseaux et Systèmes informatiques
  • Génie logiciel
  • Multimédia
  • Sécurité de l'information
  • Procédés Industriels
  • Énergétique

Activités Extraprofessionnelles et Clubs[modifier | modifier le code]

En outre de la formation technique et de la recherche de haut niveau, une panoplie de clubs est au service des élèves EMIstes faisant d'elle un vrai espace de culture et de créativité artistique et cela en vue de contribuer dans une large mesure à leur insertion harmonieuse dans le monde du travail et à leur réussite dans ce qu'ils entreprennent.

  • Forum EMI-Entreprises : Rencontre de deux jours avec les différents opérateurs économiques.
  • EMInence : Le Club culturel et la Revue officielle des élèves EMIstes.
  • Enactus EMI : ex SIFE EMI
  • EMInov : Concours national de l'innovation technologique
  • EMIcatronique : Concours national de Robotique
  • EMICarrefour : Compétition culturelle annuelle inter-écoles
  • EMInd: Le Club de développement personnel de l'EMI
  • EMI Khayr : Le Club social de l'EMI.
  • EMIAero : Le Club aéronautique de l'EMI
  • EMI Risk Management : Rendez-vous annuel autour de la qualité et du risque industriel
  • EMIArts: Le Club artistique de l'EMI
  • IT's Security : Journée dédiée à la sécurité des NTIC
  • Linux Party : Journées d'études et de conférences sur l'Ingénierie des logiciels
  • EMI Environnement : le Club de l'écologie et du développement durable
  • EMI Sport : Organisateur et Représentant de l'EMI aux événements sportifs inter-écoles
  • EMI Bourse : Le Club à caractère financier de l'EMI
  • Sodec : Concours national de design industriel
  • EMI Excurtion : Club pour l'organisation d'excursions, de visites et de voyages.
  • Les journées des différents génies de l'école

Lauréats de renom[modifier | modifier le code]

  • Anass Houir Alami (EMI 90), Directeur Général de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG)[3],
  • Abdellatif Zaghnoun (EMI81), Directeur Général des Impôts (DGI)[4],
  • Mohamed Rabie Khlie (EMI 87), Directeur Général de l'Office national des chemins de fer (ONCF)[5],
  • Abdelhamid Addou (EMI 96), Directeur Général de l'Office national marocain du tourisme (ONMT)[6],
  • Zouhair Mohamed El Aoufir (EMI 87), Directeur Général de l'Office National des Aéroports (ONDA)[7]
  • Latifa Echihabi (EMI 86), Secrétaire Général du Ministère de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie Numérique[8],
  • Abdelhaq Haoudi (EMI 88), Gouverneur de la préfecture de Skhirat-Témara[9],
  • Mohamed Faouzi, Wali de la région de Meknès-Tafilalet[10],
  • Khalid Zerouali (EMI 89), Gouverneur, directeur de la coopération internationale au Ministère de l'Intérieur[11],
  • Mohamed Lambarki, Directeur Général de l'Agence de l'Oriental[10].
  • Rahal El Mekkaoui (EMI 94), Secrétaire Général du Ministère de la Santé[10]
  • Mokhtar Bzioui (EMI 68), Gouverneur du Conseil mondial de l'eau
  • Mohamed Lhabib El Gueddari, ex-directeur général de l'Office National des Transports (ONT)
  • El Jamali Jamal Eddine (EMI 84), Secrétaire général du Crédit Agricole
  • Mounia Boucetta, (EMI 90) directeur général de Madaëf, filiale touristique du Groupe CDG[12]
  • Charafat Afilal, (EMI 95), Ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement , chargée de l'Eau
  • Soumiya Benkhaldoun, Ministre déléguée auprès du ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres

Photographies[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Association des Ingénieurs de l'École Mohammadia (AIEM)[modifier | modifier le code]

Logo de l'AIEM

L'Association des ingénieurs de l'École Mohammadia (AIEM) est considérée comme la plus importante association d'ingénieurs du Maroc[2], car elle compte dans ses rangs plus de 7400[13] lauréats de l'école. Créée au lendemain de la sortie de la première promotion, en 1964, elle investit dans des missions à caractère économique, social et culturel.

L'année 2009 voit plusieurs changements survenir, notamment la mise en place de la nouvelle réforme organisant le travail de l'association, l'édition de l'annuaire des EMIstes[14] regroupant les contacts des lauréats depuis la première promotion (version papier et web)[15] et le projet de création de l'AIEM Europe au profit des lauréats de l'école travaillant en Europe.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]