Éco-innovation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'éco-innovation est l'intégration des critères du développement durable (un développement économique et social respectueux de l'environnement) par l'innovation industrielle.

Définitions[modifier | modifier le code]

Plusieurs visions de l'éco-innovation coexistent, entre une vision technique (innovation reposant sur un nombre de secteurs limité et des avancés principalement techniques) et une vision plus large, ouverte sur l'innovation sociale, l’économie circulaire et responsable. L'OCDE en donne une définition assez large, les éco-industries sont :

« les activités qui produisent des biens et services capables de mesurer, de prévenir, de limiter ou de corriger les impacts environnementaux tels que la pollution de l'eau, de l'air, du sol, ainsi que les problèmes liés aux déchets, au bruit et aux écosystèmes ».

La norme expérimentale de l’Afnor (AFNOR XP X30-600 « Eco-Entreprise- Terminologie » 2010) propose les définitions suivantes : selon l'Afnor, l'éco-entreprise est une entreprise (au sens d’entité juridique) qui, dans le secteur marchand, exerce tout ou partie de ses activités dans le champ des écoactivités. L’entreprise doit avoir une partie significative d’éco-activité pour être caractérisée comme éco-entreprise ». Concernant l'éco-activité, il s'agit d'une activité ayant pour finalité première de prévenir, réduire ou mesurer les atteintes des activités humaines à l’environnement. On y intègre par conséquent les métiers de l’environnement (eau, air, sol, déchets, bruit, protection des espaces et biodiversité), de l’énergie (maîtrise de l’énergie, énergies renouvelables, technologies associées à l’énergie pour les bâtiments et les transports) et des activités de services et conseils (conseil, diagnostic, certification, éco-conception, éco-marketing etc.)

Pour le ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie, l’éco-innovation est un lien essentiel entre développement durable et stratégie de Lisbonne. Stratégie visant à associer croissance économique, emploi et développement durable, l’éco-innovation est un concept-clé qui conjugue efficacité économique et économie de ressources et d’énergie dans la volonté de mettre en place une nouvelle croissance, économe sur le plan des ressources et de l’énergie et au service des citoyens [1]

Concrètement, l'éco-innovation passe par la coordination de plusieurs démarches :

  • Les « technologies propres et sobres » ; intégrer, dans les process de production, des technologies économes en énergie et/ou générant moins de déchets (en quantité ou en niveau de toxicité). Ce sont les éco-technologies.
  • La production des biens de consommation conçus - dès l'amont - pour limiter leurs impacts environnementaux notamment en matière de bilan énergétique, de transport, de production de déchets, (bilan CO2, ACV) ... C'est l'éco-conception,
  • La démarche « site de production » ; mettre un système de management en œuvre en intégrant la protection de l'environnement, l'équité sociale et/ou le développement durable - c'est l'éco-management
  • La démarche « réseau de sites » ; construire des réseaux d'entreprises afin que les déchets des uns deviennent les matières premières des autres. C'est l'écologie industrielle.


Les différences de point de vue viennent de la nature de l’innovation : celle-ci n’est pas exclusivement technique mais relève d’une définition plus large et qui recueille une large audience chez les éco-entreprises.

L’innovation peut en effet concerner le produit ou le processus de fabrication, mais aussi plus globalement l’organisation, le métier, les marchés ou encore les ambitions portées par l’éco-entreprise. L’analyse des valeurs et objectifs portés par les éco-entreprises se considérant comme innovantes révèle des ambitions communes. L’innovation devient alors un moyen mis au service de ces ambitions : la performance, le changement des comportements et organisation ou encore la durabilité.

  1. L’innovation au service de la performance Lorsque l’ambition portée est celle d’être précurseur sur un domaine, d’être à la pointe d’un service ou encore d’inscrire l’éco-entreprise dans une dynamique de progrès constant, l’innovation est un moyen pour l’éco-entreprise d’être plus performante et d’améliorer constamment son offre.
  2. L’innovation au service du changement des comportements et des organisations. L’innovation peut être un moyen de faire évoluer les comportements vers de nouvelles manières d’agir, de produire ou encore de consommer.
  3. L’innovation au service de la durabilité L’innovation est mise au service de la pérennité des solutions offertes par l’éco-entreprises.

Ce tableau extrait d'un article de Bio lineaires [2]montre les différences qui peuvent être établies entre l'innovation classique et l'éco-innovation

Les clés de l'innovation durable
Innovation Classique Eco-innovation
  • Tactique : Air du temps, cahiers de tendances
  • Pensée linéaire : le futur mieux que le passé, toujours plus!
  • Disruption-Révolution : C'est nouveau
  • L'individu roi : Valoriasation du Je et de ses besoins
  • Science et high-tech : La science résout tout, sur-consommation technologique
  • Stratégique : tendre vers un futur souhaitable
  • Pensée éco-systémique : tout est connecté et vital, moins c'est plus
  • Équilibre-Evolution : c'est durable, biomimétique
  • L'individu coopérant : se sentir relié à la société
  • Science et humanisme : chimie verte, low-tech, facteur 4, innovation sociale...

Origine du concept[modifier | modifier le code]

L'idée de l'éco-innovation est assez récente. Une des premières apparitions du concept d'éco-innovation dans la littérature est dans le livre de Claude Fussler et Peter James[3]. Dans un article ultérieur, Peter James définit l'éco-innovation comme « nouveaux produits et procédés qui permettent client et valeur de l'entreprise, mais de diminuer de façon significative les impacts environnementaux[4]. »

Sources et rapports[modifier | modifier le code]

http://www.eco-conception.fr/data/sources/users/7/docs/eco-innovationsmars-2012.pdf

  • Première base de donnée en ligne sur le biomimétisme - http://www.asknature.org/
  • Base de données sur l'éco innovation: www. ecoinnovatool.com

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L’éco-innovation, un lien essentiel entre développement durable et stratégie de Lisbonne http://www.developpement-durable.gouv.fr/L-eco-innovation-un-lien-essentiel.html
  2. Eco-innovation : imaginer les produits verts de demain / Bio lineaires n°37 http://fr.slideshare.net/sauveurfernandez/ecoinnovation-imaginer-les-produits-verts-de-demain
  3. (en) Fussler, C. & P. James, 1996; Driving Eco-Innovation: A Breakthrough Discipline for Innovation and Sustainability, Pitman Publishing: Londres, 364 p.
  4. (en) James, P., 1997; 'The Sustainability Circle: a new tool for product development and design', Journal of Sustainable Product Design 2: 52:57.