Échelle synoptique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir synoptique
Carte météorologique à l'échelle synoptique montrant les systèmes météorologiques en Amérique du Nord.

Le terme synoptique est utilisé en météorologie et en océanographie pour désigner les phénomènes qui se produisent à l'échelle planétaire.

Définition[modifier | modifier le code]

Plus précisément, les phénomènes de l'échelle synoptique se caractérisent par une longueur de plusieurs centaines à plusieurs milliers de kilomètres et une durée de plusieurs jours. Ainsi les dépressions, les anticyclones et les creux barométriques en météorologie font partie de cette échelle avec des diamètres allant jusqu'à 1 000 km. En océanographie, les grands courants océaniques en sont des exemples typiques qui vont s'étendre sur des milliers de kilomètres.

Modélisation[modifier | modifier le code]

Les équations de Navier-Stokes peuvent être simplifiées à cette échelle en supprimant certains termes, dont les valeurs sont très inférieures aux autres. On obtient ainsi les équations primitives des fluides atmosphériques et marins. Par exemple, à l'échelle synoptique, la balance des forces sur une parcelle d'air montre que les termes de la force de Coriolis et du gradient de pression sont d'ordre très supérieurs à ceux de la force centripète. On peut donc n'utiliser seulement que les deux premiers dans l'équation du mouvement horizontal, ce qui donne l'approximation géostrophique. De la même manière, le mouvement dans la verticale est approximé par l'équation hydrostatique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]