Échelle de notation ECTS

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'échelle de notation ECTS a été définie dans le cadre de l'ECTS, développé par l'Union européenne. Comme de nombreux systèmes de notation différents coexistent en Europe, et que l’interprétation brute des notes peut varier considérablement d'un pays à l'autre, si ce n'est même d'un établissement à l'autre, l'échelle de notation ECTS a été développée afin de devenir une référence et de faciliter le transfert d'étudiants et de leur profil scolaire entre les établissements du supérieur européen. Les notes sont reportées sur une échelle de A à F et accompagnées de mots-clefs et d'un court commentaire. Chaque établissement est libre d'appliquer le système de notation ECTS suivant son modèle pédagogique.

La note ECTS n'a pas pour vocation de se substituer aux échelles de notation propres à chaque établissement, elle doit être plutôt utilisée en option dans l'unique but de traduire efficacement une note brute d'un établissement à l'autre. Elle est annexée aux différentes notes du l'étudiant au sein de son relevé de notes. Les établissements d'accueil se chargent ensuite de convertir les notes ECTS suivant leur échelle de notation. Les établissements du supérieur sont invités à exprimer des notes ECTS à tous leurs étudiants et de prendre en compte les éventuelles notes ECTS obtenues ailleurs. Une certaine flexibilité est conseillée, car l'échelle de notation ECTS a été conçue pour améliorer la transparence d'une variété de systèmes de notation et ne peut pas, en soi, couvrir tous les cas possibles.

Critères[modifier | modifier le code]

Les principales exigences pour le report de notes ECTS sont : la disponibilité d'informations détaillées sur les disciplines, des cohortes d'étudiants de tailles suffisantes pour assurer la validité, des méthodes statistiques appropriées et le contrôle régulier de la qualité des résultats obtenus à travers l'utilisation de l'échelle.

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

Fondamentalement, l'échelle de notation ECTS se base sur l'appartenance à un centile d'un étudiant dans une évaluation donnée, afin de percevoir comment ce dernier s'est comporté par rapport aux autres étudiants d'une cohorte assez importante. Le système ECTS classe les étudiants en groupes de niveaux différents et permet ainsi simplement de connaître la valeur du travail fourni par un étudiant, ou même son rang. La classification est le cœur du système de notation ECTS.

Dans le système ECTS, les étudiants sont d'abord divisés en deux groupes, avec ceux étant admis ou ajournés à l'épreuve. La performance des étudiants est ensuite évaluée séparément dans les deux groupes. Ceux qui sont admis sont répartis dans cinq sous-groupes : les 10 % meilleurs obtiennent un A, les 25 % suivants un B, les 30 % suivants ceux-ci un C, un D pour les 25 % suivants et finalement un E pour les 10 % restants.

Les étudiants ajournés sont quant à eux divisés en deux sous-groupes : FX (insuffisants, un effort supplémentaire aurait été requis) et F (résultats très insuffisants). Ces distinctions permettent une différenciation entre les étudiants ayant échoués de peu, par un léger manque de travail, et ceux qui n'ont rien fait pendant l'année.

L'échelle peut être représentée par un tableau, comme suit :

Note Sous-groupes parmi les étudiants admis Mention Définition
A Les 10 % meilleurs Excellent Résultats remarquables, avec seulement quelques insuffisances mineures
B Les 25 % suivants Très bien Résultats supérieurs à la moyenne, malgré un certain nombre d'insuffisances
C Les 30 % suivants Bien Généralement bon, malgré un certain nombre d'insuffisances notables
D Les 25 % suivants Satisfaisant Travail honnête, mais comportant des lacunes importantes
E Les 10 % restants Passable Les résultats satisfont aux critères minimaux
FX Insuffisant Un travail supplémentaire est nécessaire pour l'octroi d'un crédit
F Insuffisant Un travail supplémentaire considérable est nécessaire

D'après le guide d'utilisateurs ECTS : "L'utilisation de mentions telles que "excellent" ou "bien" est à proscrire, en raison d'un classement basé sur des pourcentages".

Puisque les groupes des admis et des recalés sont évalués séparément, l'indication du pourcentage d'étudiants ajournés à un module de cours n'est pas obligatoire, mais la transparence est accrue si ce pourcentage est donné pour chaque cours ou module. Il est ainsi recommandé de faire figurer ce pourcentage sur les relevés de notes.

Conversion des notes locales[modifier | modifier le code]

Il est facilement remarquable dans l'enseignement supérieur que la notation des étudiants peut varier grandement, non seulement d'un pays à l'autre, mais dans un même pays, voire dans un même établissement. La conversion en notes ECTS est d'autant plus simple que l'échelle de notation locale est large. Cependant dans certains cas, l'échelle de notation n'est pas assez échelonnée, moins que celle de l'ECTS, ce qui peut compliquer la conversion des notes.

En revanche, lorsqu'un classement est fait pour une évaluation donnée, ce dernier peut être transposé directement dans le système ECTS, et donner les notes ECTS appropriées aux étudiants.

Lorsqu'il n’existe aucun classement, il est possible de n'enregistrer que la mention ECTS "admis" ou "insuffisant". Cela ne s'applique aux systèmes locaux où l'évaluation à pour unique seuil de critère l'admission ou non. Les établissements utilisant ce système doivent mentionner très clairement ce fonctionnement dans leur catalogue de cours afin de faciliter l'interprétation des relevés de notes des étudiants amenés à changer d'établissement. L'étudiant reçoit alors en guise de note ECTS soit un P (pour admis) ou un F en cas d'échec.

Taille de la cohorte[modifier | modifier le code]

L'utilisation d'outils statistiques étant le cœur du système de notation ECTS, la taille de la cohorte d'étudiants influe largement sur l'attribution des notes ECTS. Lorsque la cohorte est suffisamment grande, il est facile et raisonnable d'effectuer un classement et de l'utiliser directement pour l'attribution des notes ECTS. 30 étudiants admis au module semble être la limite inférieure pour obtenir un classement ayant un certain sens statistique. Lorsque les cohortes ne sont pas de taille suffisante, libre aux établissement de choisir leur stratégie de notation. Il est possible d’additionner les notes obtenues à différentes sessions ou dans différents modules d'une même session, afin d'obtenir des cohortes de tailles significatives. Par exemple, l’expérience montre que :

  • les notes pour différents modules mais de même niveau suivent une distribution similaire
  • la distribution de notes depuis 5 ans donne souvent un résultat équilibré.

Équivalence du système ECTS avec d'autres systèmes[modifier | modifier le code]

Échelle ECTS Équivalence avec le système américain(échelle 4.0) Équivalence avec le système anglais Équivalence avec le système Mexicain Équivalence avec le système de l'Université Louis-et-Maximilien de Munich Équivalence avec le système de l'Université Adam Mickiewicz en Pologne Équivalence avec le système français [1] Équivalence avec le système suisse
A A à A+ (3,71 à 4,0) 70 ou plus 9 1,0 et 1,3 (ou 92-100 %) 5,0 (bardzo dobry) 16/20 - 20/20 (Mention très bien) 6 - 5.8
B B+ à A- (3,34 à 3,7) 60 - 69 5.0 1,7 , 2,0 et 2,3 (ou 83-91 %) 4,5 (dobry plus) 14/20 - 16/20 (Mention bien) 5.7 - 5.4
C B (3,0 à 3,33) 55 - 59 4.5 2.7 et 3.0 (ou 79-82 %) 4,0 (dobry) 12/20 - 14/20 (Mention assez bien) 5.3 - 4.9
D C+ à B- (2,67 à 2,99) 50 - 54 4.0 3,3 (ou 73-77 %) 3,5 (dostateczny plus) 10+/20 - 12/20 4.8 - 4.4
E C (2,0 à 2,66) 40 - 49 3.5 - 3.0 3,7 et 4,0 (ou 69-72 %) 3,0 (dostateczny) 10/20 (Mention passable) 4.3 - 4
FX F (1 à 1,99) 30 - 39 2.5 - 2.0 4,1 (*dépend de l'université) 2,0 (niedostateczny) 8/20 - 10-/20 (oral de rattrapage) 3.9 - 3.5
F F (<1) En dessous de 30 1.5 - 1.0 < 8/20 (échec définitif) < 3.5

Pour en savoir plus[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Établi selon les pourcentages de réussite dans chaque mention au baccalauréat.