Ælfric d'Eynsham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ælfric.

Ælfric d'Eynsham (v. 950 – v. 1010[1]), également dit Ælfric Grammaticus (Ælfric le Grammairien) fut un ecclésiastique anglo-saxon, abbé d’Eynsham (près d'Oxford).

Moine, élève de saint Æthelwold de Winchester (dont il écrivit une Vie), il rédigea une œuvre essentiellement à l’usage des moines : une grammaire et un manuel de latin, les célèbres Colloquia (petits textes bilingues d’entraînement présentant une vision idéalisée de la société anglo-saxonne), des homélies (les Homélies catholiques, inspirées largement de la Règle de saint Benoît) et de nombreuses vies de saints (en particulier sur les pères du désert et les pères du monachisme occidental). Sa prose est d’une écriture concise et énergique, qui doit beaucoup à la tradition poétique anglo-saxonne (ceci est en particulier sensible à travers l'utilisation de l’allitération).

Il fut l'auteur d'une Grammaire latine, d'un Colloquium (livre de conversation en latin) et d'un glossaire latin-vieil anglais, premier dictionnaire de ce genre[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Malcolm Godden, « Ælfric of Eynsham (c.950–c.1010) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  2. Michel Ballard, « De Cicéron à Benjamin » Traducteurs, traductions réflexions, Lille, Presses Universitaires de Lille, 1992

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marguerite-Marie Dubois, Ælfric, sermonnaire, docteur et grammairien, Paris : Droz, 1942.
  • Gabriella Corona, éd. Ælfric’s Life of Saint Basil the Great: Background and Content. Anglo-Saxon Texts 5. Cambridge: D.S. Brewer, 2006. ISBN 9781 84384 095 4 (www.boydell.co.uk)
  • Robert Upchurch, éd. Ælfric’s Lives of the Virgin Spouses with Modern English Parallel-Text Translations. Exeter Medieval Texts and Studies. University of Exeter Press, 2007. [1]